Changer d'édition

Les exfiltrés luxembourgeois sortis d'affaire
Luxembourg 3 min. 25.08.2021
De retour d'Afghanistan

Les exfiltrés luxembourgeois sortis d'affaire

Parmi les personnes accueillies à l'aéroport militaire de Melsbroek, figurait la famille luxembourgeoise attendue.
De retour d'Afghanistan

Les exfiltrés luxembourgeois sortis d'affaire

Parmi les personnes accueillies à l'aéroport militaire de Melsbroek, figurait la famille luxembourgeoise attendue.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 25.08.2021
De retour d'Afghanistan

Les exfiltrés luxembourgeois sortis d'affaire

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Quinze personnes «attendues» par le gouvernement ont atterri, en Belgique, en France et aux Pays-Bas. Elles seront prochainement de retour au Grand-Duché, ont assuré les ministres de la Défense et des Affaires étrangères.

Ne comptez pas sur Jean Asselborn (LSAP) et François Bausch (Déi Gréng) pour faire du sensationnalisme sur l'exfiltration d'Afghanistan des Luxembourgeois et des personnes liées au Grand-Duché. Pas le genre de la maison! Mais les ministres des Affaires étrangères et de la Défense pouvaient avoir le sourire au sortir du conseil de gouvernement : en l'état des connaissances, plus un Luxembourgeois (ou une personne en lien avec le pays) n'est présent en terres talibanes. Ouf.


TOPSHOT - Passengers evacuated from Afghanistan disembark from a British Royal Air Force (RAF) Airbus KC2 Voyager aircraft, after landing at RAF Brize Norton station in southern England on August 24, 2021. - Britain said on August 23 it would urge the United States to extend an end-of-the-month deadline for evacuations from Afghanistan, while the Taliban warned any delay would lead to "consequences". Britain has so far evacuated 5,725 people from Kabul since August 13, including more than 3,100 Afghan individuals and their families, according to the defence ministry, and is pushing for longer to get out everybody who qualifies. (Photo by Justin TALLIS / AFP)
Les neuf exfiltrés luxembourgeois proches du retour
Le ministère des Affaires étrangères indique ce mardi matin que tous les citoyens ou habitants du Grand-Duché présents à Kaboul sont parvenus à rejoindre l'aéroport dans la nuit. Ils devraient être rapatriés «dans les meilleurs délais» sur des vols européens.

Et pas question pour les deux ministres d'en tirer une quelconque gloriole. C'est bien la «solidarité européenne» qui a permis ce retour au pays de ces quinze adultes et jeunes. Quinze (et non plus neuf), le chiffre a été dévoilé ce mercredi 25 août. Cela inclut une famille luxembourgeoise avec ses trois enfants, des isolés ayant une adresse au Grand-Duché, mais aussi une juge condamnée à mort par le nouveau régime (qui arrive avec mari et enfants).

En ce mercredi après-midi, nul n'est encore au Luxembourg. Les uns ayant atterri à l'aéroport de Melsbroek en Belgique, les autres en Hollande ou en France.  Mais leur arrivée sous la protection de la Gëlle Fra ne devrait plus tarder.

Pour le détail des péripéties, il faudra donc patienter. Tout juste, sait-on que la famille luxembourgeoise et ses cinq membres doivent leur prise en charge à une opération menée de nuit à Kaboul où des bus les ont discrètement conduits vers l'aéroport, synonyme de délivrance. De longues heures d'attente et d'incertitude ont alors été nécessaires avant de pouvoir pénétrer dans l'infrastructure, montrer patte blanche aux autorités et, enfin, embarquer vers Islamabad d'abord puis décoller vers l'Europe.


23.08.2021, Belgien, Melsbroek: Passagierinnen und Passagiere verlassen nach der Evakuierung aus Afghanistan ein gechartertes Flugzeug der Air Belgium auf dem Militärflugplatz Melsbroek. Im Rahmen der Evakuierungsmission «Operation Red Kite» des belgischen Militärs fliegen Verteidigungsflugzeuge zwischen der pakistanischen Hauptstadt Islamabad und Kabul in Afghanistan hin und her, um belgische Familien und auch afghanische Dolmetscher und Mitarbeiter von Menschenrechtsorganisationen sicher aus Afghanistan herauszubringen. Foto: Benoit Doppagne/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Belgique augmente la cadence à Kaboul
Les rotations de C-130 se multiplient pour évacuer les travailleurs belges et leurs aides afghans avant la date butoir du 31 août.

«Merci la Belgique!» Les deux ministres l'ont dit et redit. Incontestablement, la coopération avec la diplomatie et les militaires du royaume a joué un rôle clé pour sortir tout le monde du guêpier de Kaboul. Mais François Bausch de bien insister sur le caractère européen des opérations menées ces derniers jours. Des opérations qui ont permis, en une semaine, de rapatrier quelque 10.000 personnes sur le continent.

Occasion pour le ministre de la Défense de revenir sur le rôle de «notre A400M». Plus exactement l'avion militaire belgo-luxembourgeois en service depuis peu, et impliqué (possiblement) dans ces exfiltrations. Et François Bausch d'insister sur le fait que l'appareil n'était pas au service du pays, «même s'il en porte le blason». C'est bien dans le cadre d'une unité européenne que cet Airbus vole, l'European Air Transport. Une unité à laquelle contribuent aussi bien le Luxembourg que la Belgique, l'Espagne, l'Italie, la France, les Pays-Bas ou l'Allemagne.

Ce n'était donc pas spécifiquement le rôle de cet appareil que de rapatrier les Luxembourgeois présents en Afghanistan. D'ailleurs, au final, l'appareil n'aura pas atterri à Kaboul, mais assuré du transport de matériels militaires depuis Islamabad vers l'Europe... 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Outre les quatre Luxembourgeois et deux Afghans, une famille avec trois enfants attendait également d'être évacuée samedi matin. Le ministre des Affaires étrangères a précisé être «en contact permanent» avec les autorités françaises, espagnoles et allemandes pour les exfiltrer.
18.08.2021, Afghanistan, Kabul: US-Marines, die der 24th Marine Expeditionary Unit zugeteilt sind, eskortieren Evakuierte während einer Evakuierung am Hamid Karzai International Airport. Die US-Soldaten unterstützen das Außenministerium bei einem geordneten Abzug des vorgesehenen Personals in Afghanistan. Foto: U.S. Marines/ZUMA Press Wire Service/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La prise de pouvoir des talibans relance les inquiétudes sur le devenir des libertés des femmes de Kaboul et des provinces voisines. Des craintes qui font réagir au Luxembourg.
An Afghan woman is reflected in a mirror as she walks in Kabul February 11, 2013. REUTERS/Mohammad Ismail (AFGHANISTAN - Tags: SOCIETY)
Le premier avion de transport grand-ducal, destiné à opérer au sein d'une unité belgo-luxembourgeoise basée à l'aéroport militaire de Melsbroek s'est posé ce mercredi à l'aéroport de Luxembourg.
- Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort