Changer d'édition

Les examens des lycéens en mode covid-19
Luxembourg 22.05.2020 Cet article est archivé

Les examens des lycéens en mode covid-19

Parmi les candidats, 57,2% sont des jeunes femmes.

Les examens des lycéens en mode covid-19

Parmi les candidats, 57,2% sont des jeunes femmes.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 22.05.2020 Cet article est archivé

Les examens des lycéens en mode covid-19

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Maintenus malgré la crise sanitaire, 3.545 candidats passeront ce lundi 25 mai les examens de fin d'études secondaires. Des examens non sans adaptations, tant au niveau du contenu que des conditions.

Dernière ligne droite pour les lycéens. Si les examens du baccalauréat sont annulés dans les écoles européennes, les élèves de classes de terminale inscrits à l'école luxembourgeoise devront eux se pencher sur leur copie dès lundi. 

Ce 25 mai se dérouleront en effet les examens de fin d'études secondaires. Au total, 3.545 lycéens sont inscrits à cette session sur les quelque 6.000 ayant repris les cours dès le début du mois de mai. Une rentrée anticipée que Claude Meisch (DP) justifiait d'ailleurs à l'époque par le passage de cet examen.

Mais si ces examens ont été maintenus à la date initiale, cette session 2020 aura nécessité quelques ajustements. Lundi, les examens se dérouleront ainsi dans le «strict respect des mesures barrières» mises en place par le gouvernement. Avec pour objectif affiché de «protéger au maximum la santé des élèves et du personnel enseignant», souligne le ministère de l'Education nationale. 


Des adaptations également au niveau du contenu. Cette année, les élèves seront ainsi interrogés uniquement sur la «matière traitée en classe avant le 13 mars 2020». Les candidats pourront par ailleurs opter pour des questions et sujets supplémentaires afin d'offrir le «choix». Le cas échéant, les lycéens disposeront alors d'une vingtaine de minutes supplémentaires pour y répondre. 

Ces nouvelles modalités visent à «assurer qu’aucun candidat ne soit lésé par les circonstances exceptionnelles», détaille le communiqué. Car l'école à la maison «ne remplacera jamais la présence à l'école», admettait le ministre de l'Education début avril au Wort.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le «buff» sème le doute
Les foulards en tissu distribués aux élèves des lycées la semaine dernière ne font pas l'unanimité. La société qui les produit a d'ailleurs rappelé qu'il ne s'agit pas de dispositifs médicaux contre le virus. Car il existe des critères à prendre en compte pour se protéger efficacement.
Lokales,  Schule, Erneuter,  Fieldgen, Schüler, Schülkinder, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le coup d'éclat frontal des syndicats de l'Education
Au jour un du déconfinement scolaire, l'UNEL et le SEW/OGBL se rebellent contre un ministre de l'Education nationale sourd à leur demande et appellent les élèves de terminale à continuer à télé-étudier et les professeurs à être indulgents.
Lokales, Rentree für die Abschlussklassen, Schüler des  Lycée Hubert Clement, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
«La rentrée n'est pas motivée par l'économique»
Pouvoir terminer l'année scolaire tout en respectant toutes les mesures de sécurité, c'est le défi que va tenter de relever le monde de l'enseignement. Claude Meisch (DP) s'est expliqué ce mercredi devant les membres de la Commission de l'Education nationale.
Lehrer, Eltern und Schüler blicken der Schulöffnung mit gemischten Gefühlen entgegen.
Meisch invite élèves et enseignants au dépistage
Le ministre de l'Education et de la Recherche a annoncé que les élèves, qui s'apprêtent à retrouver le chemin des lycées dans quelques jours, peuvent être testés sur base volontaire depuis ce mardi. Une opération qui vise avant tout à rassurer mais aussi à collecter un maximum d'informations sur le mode de propagation du covid-19.
A teacher works in a classroom with a few pupils preparing for their Abitur exam at the the Phoenix Gymnasium secondary school in Dortmund, western Germany, on April 23, 2020, as social distancing is practiced amid the novel coronavirus COVID-19 pandemic. - Students preparing for the Abitur high school graduation with exams taking place in May are allowed to turn back to school in small groups with six students in a classroom. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)
«L'école ne sera plus la même»
Le ministre de l'Education nationale a livré, ce jeudi, les premiers détails de la réouverture annoncée des établissements d'enseignement. Elle se fera par étapes entre le 4 et le 25 mai et les élèves iront en classe une semaine sur deux en portant obligatoirement un masque dans l'enceinte de l'école.