Changer d'édition

Les Etats se partagent la note de Luxembourg Air Rescue
Luxembourg 2 min. 16.06.2020

Les Etats se partagent la note de Luxembourg Air Rescue

Comme ici à l'hôpital de Mulhouse, les équipes de Luxembourg Air Rescue ont été sollicitées pour la prise en charge de victimes du covid-19 depuis la France.

Les Etats se partagent la note de Luxembourg Air Rescue

Comme ici à l'hôpital de Mulhouse, les équipes de Luxembourg Air Rescue ont été sollicitées pour la prise en charge de victimes du covid-19 depuis la France.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 16.06.2020

Les Etats se partagent la note de Luxembourg Air Rescue

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Non, le Grand-Duché n'a pas réglé seul la facture de la prise en charge de malades du covid-19 français par le service d'assistance médicale aérien. La France a aussi payé sa part.

Avions, hélicoptères : la Luxembourg Air Rescue a déployé tout son dispositif pour prendre en charge, en plus de ses missions régulières, des malades du covid-19. Mais pas question pour le Service d’aide médicale urgente de solliciter l'Etat pour une aide financière extraordinaire visant l’acquisition d’équipement dans le cadre de la lutte contre la pandémie. La ministre de l'Intérieur, Taina Bofferding (DP) l'a assuré au député socialiste Mars Di Bartolomeo qui l'interrogeait à ce sujet. «L’équipement de protection individuelle pour les membres de l’équipage des hélicoptères de sauvetage de la LAR étant mis à disposition par le Corps grand-ducal d’incendie et de secours.»  

Si l'Etat luxembourgeois a bien versé de l'argent à la LAR, c'est en règlement d'interventions par contre. Et Taina Bofferding de préciser : «Le coût des prises en charge des cinq patients covid-19, qui ont été transférés de l’Alsace vers le Luxembourg avec des hélicoptères de sauvetage LAR, a été intégralement pris en charge par l’Etat luxembourgeois». 


Lokales, Annulation évacuation patient, Francais, Findel, Aeroport, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Evacuation sanitaire annulée à la dernière minute
Tout semblait être prêt à l'aéroport du Findel en cette mi-journée : ambulances garées sur le tarmac, avion sanitaire prêt à prendre en charge des malades venus du Grand Est. Mais brusquement les secours ont fait demi-tour...

Un geste de solidarité transfrontalière d'autant plus appréciable d'ailleurs que la facture intègre non seulement les coûts de temps de vol mais aussi la préparation et l’organisation des vols, l’oxygène utilisé, la désinfection complète de l’hélicoptère et de l’équipage, l’évacuation des déchets, l’immobilisation de la machine à l’issue de la mission, ainsi que le personnel supplémentaire nécessaire pour effectuer les missions. 

Le Grand-Duché a également ouvert ses hôpitaux, et là à titre gracieux, à plus d'une douzaine de patients lorrains ou alsaciens frappés par l'infection pulmonaire et qui pouvaient être pris en charge dans le Grand Est. 

Par contre, la ministre a tenu à souligner que c'est bien l'Etat français qui a réglé les coûts relatifs au transport d’un patient depuis le centre hospitalier du Nord d’Ettelbruck vers Colmar, effectué par la LAR le 14 avril 2020. Il s'agissait d'une demande des autorités françaises. Même chose pour les transports de patients respectivement entre hôpitaux en France et de la France vers d’autres pays européens que le Luxembourg réalisés par la LAR sur appel du gouvernement français. «Le gouvernement n’est pas intervenu dans l'accord»   trouvé entre le Luxembourg Air Rescue et Paris, a souligné la ministre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid-19 n'a guère joué sur la mortalité
Depuis le début de l'épidémie au Luxembourg, seul le mois d'avril a enregistré une surmortalité modérée par rapport aux moyennes des années précédentes. Le Statec parle d'une centaine de décès supplémentaires, entre mi-mars et fin avril.
Flowers are laid on funeral urns in Pere Lachaise cemetery, in Paris on June 7, 2020, as the cemeteries reopened from June 2, during the second phase of the easing of lockdown measures taken to curb the spread of the COVID-19 pandemic, caused by the novel coronavirus. (Photo by FRANCOIS GUILLOT / AFP)
«Voir le dépistage comme une contribution à la société»
Le testing à large échelle est actuellement le moyen le plus sûr de pouvoir contenir le virus, selon Ulf Nehrbass, directeur de l'Institut luxembourgeois de la santé. Car si une chaîne d'infection devait apparaître, il serait alors possible de la détecter et d'intervenir rapidement.
Lokales, Covid-19 Test, P&R Belval, large scale testing,  Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Luxair ajoute cinq nouvelles destinations
Bordeaux, Marseille, Manchester, Salzbourg et Innsbruck sont désormais accessibles par vol direct depuis le Findel. Et la compagnie annonce encore une prochaine montée en puissance à l'approche de l'été.
Wirtschaft, Luxair Flugzeuge, Findel, avions, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le coronavirus circulait au Luxembourg dès février
L'étude Coronastep mise en place par le Luxembourg Institute of Science and Technology (List) a annoncé ce jeudi que les premières traces du covid-19 ont été détectées entre le 12 et le 25 février. Soit près d'un mois avant que le premier décès ne soit officiellement confirmé.
Des patients de Mulhouse héliportés vers le Luxembourg
Le Grand-Duché accueillera ce mardi deux nouveaux patients issus des services de réanimation de l'hôpital de la région Grand Est saturé. Quatre personnes souffrant du coronavirus «sont déjà arrivées depuis dimanche», assure le ministère de la Santé.
Medical staff transport a patient on a stretcher to a medical helicopter at the Emile Muller Hospital in Mulhouse, eastern France, on March 22, 2020, on the seventh day of a lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 (novel coronavirus) in France. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)