Changer d'édition

Les enfants plus touchés par la variante du covid?
Luxembourg 2 min. 06.01.2021

Les enfants plus touchés par la variante du covid?

Le doute plane, à ce jour, sur les effets de la nouvelle souche du virus sur les plus jeunes. Ce qui pousse la direction de la Santé au Luxembourg à se montrer très prudente sur la question.

Les enfants plus touchés par la variante du covid?

Le doute plane, à ce jour, sur les effets de la nouvelle souche du virus sur les plus jeunes. Ce qui pousse la direction de la Santé au Luxembourg à se montrer très prudente sur la question.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 06.01.2021

Les enfants plus touchés par la variante du covid?

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Apparue en novembre au Royaume-Uni, la nouvelle forme du virus possède «une incidence plus élevée» parmi les plus jeunes, selon les experts britanniques. Mais il n'est «pas possible de dire si cela est une vraie caractéristique intrinsèque», estime mercredi la direction de la Santé.

Malgré les mesures sanitaires mises en place, la nouvelle forme du covid-19 a été officiellement détectée début janvier au Luxembourg. Apparue en novembre au Royaume-Uni, la mutation ne serait pas uniquement plus contagieuse que la souche alors en circulation, mais aurait d'autres particularités. Dont celle d'avoir «une incidence élevée parmi les enfants», selon les premières conclusions de l'étude menée par l'Imperial College de Londres.


Medizinstudentin zieht den Impfstoff von Pfizer-BioNTech auf.
Le variant du covid-19 détecté au Luxembourg
Malgré les mesures prises par le gouvernement, la souche du virus venue du Royaume-Uni a été repérée sur le territoire, a confirmé samedi le gouvernement.

Ces dernières affirment notamment que les moins de 19 ans étaient «significativement plus nombreux» à être infectés, contrairement aux plus de 60 ans. Une tendance «observée dans chacune des régions d'Angleterre les plus touchées jusqu'à maintenant» par la mutation, précisent les chercheurs qui reconnaissent toutefois que l'échantillon de la population analysé pourrait ne pas être totalement représentatif.

Pourtant, la situation se concrétiserait dans certains hôpitaux, selon le témoignage d'une infirmière recueilli le 1er janvier par la BBC. «Lors de la première vague, les enfants étaient peu touchés... Nous avons maintenant tout un service d'enfants ici», assurait la semaine dernière Laura Duffel, employée au sein de l'hôpital du King's College à Londres.

Une affirmation démentie dans la foulée par le Collège royal de pédiatrie et de santé infantile (RCPCH). Dans un communiqué, l'institution assure «ne pas constater de pression significative du Covid-189 en pédiatrie au Royaume-Uni». Ce que confirment les données des autorités sanitaires britanniques qui indiquent que les classes d'âge les plus jeunes possèdent des taux d'infections les plus bas. Les hospitalisations, elles, restent peu nombreuses.

«Il y a beaucoup d'enfants avec des tests positifs au Covid, mais heureusement peu avec une forme sévère de la maladie. (…) Je continue de m'inquiéter pour mes aînés, pas pour mes enfants», assure ainsi la pédiatre Liz Whittaker, citée dans le texte du RCPCH. Au vu du manque de recul sur cette nouvelle souche, la prudence reste donc de mise, en Angleterre, comme au Luxembourg. 

Pour le Dr Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, «il n’est pas possible de dire si c’est une vraie caractéristique intrinsèque de la nouvelle variante ou si d’autres phénomènes épidémiologiques ont conditionné la circulation de cette souche parmi la population des jeunes en Angleterre», indique-t-il mercredi en précisant ne pas pouvoir «à ce stade» se prononcer sur «les implications éventuelles pour notre pays». Selon les dernières données du ministère de la Santé, au moins trois patients du Luxembourg ont contracté cette nouvelle forme de covid-19.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«L'Horeca sert encore une fois de bouc émissaire»
En décidant de faire rouvrir les commerces et pas les bars et restaurants, le gouvernement se met à dos un secteur déjà affaibli par une activité en dents de scie depuis des mois. En cause notamment les formulations employées par la ministre de la Santé, jugées «inadmissibles»
Geschlossene Lokale in der Hauptstadt.Ghost City. Leere Kneipen.Luxemburg-Stadt. Corona,Covid-19.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Nous sommes parvenus à briser la vague»
Si certaines mesures sanitaires vont être allégées, comme dans le secteur culturel ou les activités sportives, d'autres resteront en vigueur, indique mardi Xavier Bettel. Retrouvez l'intégralité des annonces qui entreront en vigueur le 11 janvier dans notre liveticker.
(de g. à dr.) Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État