Changer d'édition

Les élus mis bientôt «sous pression climatique»
Luxembourg 22.11.2019 Cet article est archivé

Les élus mis bientôt «sous pression climatique»

Les élus mis bientôt «sous pression climatique»

Photo: Lex Kleren
Luxembourg 22.11.2019 Cet article est archivé

Les élus mis bientôt «sous pression climatique»

Maurice FICK
Maurice FICK
L'acte cinq du collectif Youth for climate Luxembourg a été annoncé ce vendredi. Dans une semaine, les jeunes soucieux de leur avenir sur une planète vivable, se retrouveront devant la Chambre des députés pour un sitting.

Ils l'avaient déjà scandé haut et fort le 20 septembre avant de manifester pour la 3e fois cette année dans les rues de Luxembourg: «La jeunesse n'accepte pas l'inaction politique». Deux mois et deux jours après une large mobilisation qui avait fait converger plusieurs cortèges vers la place Clairefontaine, le collectif Youth for Climate Luxembourg ressortira ses banderoles le vendredi 29 novembre 2019. Le rendez-vous est fixé à 15 heures devant la Chambre des députés. 


Le climat a fait bouger les foules
Vendredi après-midi, la manifestation en faveur de la défense de l'environnement a mobilisé plus que jamais. Le collectif «Youth for Climate» et les 32 autres associations participantes ont réussi leur coup. D'ores et déjà, un cinquième acte est annoncé.

«Nous allons vous mettre sous pression climatique!», annonce simplement l'organisateur sur sa page Facebook en créant le lien avec le site du parlement. Une pression que la jeunesse entend mettre sur le gouvernement, comme sur les parlementaires, qui devront présenter puis voter en décembre le Plan national climat et énergie qui se fait attendre au Luxembourg.

Des objectifs «pas suffisamment ambitieux»  

«Pour l'heure et de ce que nous en savons, le projet de loi ne va pas suffisamment loin et ne répond pas à nos revendications, à savoir prendre toutes les mesures pour que le réchauffement reste sous 1,5°C», résume Julien Wald. Il était à deux reprises parmi la poignée de coorganisateurs de Youth for climate qui avaient rencontré le gouvernement en juin, ainsi que Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement, et Claude Turmes, courant octobre.


«Ça ne sert à rien d'aller à l'école si la planète meurt»
Les adolescents du monde entier se sont mobilisés ce vendredi pour défendre la planète. A Luxembourg, entre 7.500 et 15.000 lycéens ont manifesté entre le Glacis et la place Guillaume II.

Pour le collectif «les changement proposés ne seront pas assez rapides et les objectifs ne sont pas suffisamment ambitieux mais l'enjeu est bien trop important car cette loi vaudra pour les prochaines dix années et doit permettre un changement de notre société et de notre économie pour aller vers plus d'écologie, de social et de solidarité entre pays», pose Julien Wald.


Sur le même sujet

Le climat a fait bouger les foules
Vendredi après-midi, la manifestation en faveur de la défense de l'environnement a mobilisé plus que jamais. Le collectif «Youth for Climate» et les 32 autres associations participantes ont réussi leur coup. D'ores et déjà, un cinquième acte est annoncé.
Une semaine climatique bien engagée
Ils étaient plusieurs centaines dans les rues de la capitale ce vendredi, à l'occasion de la troisième grève pour le climat. Les jeunes du collectif «Youth for Climate» étaient plus que jamais mobilisés pour faire entendre leurs voix.
«La jeunesse n'accepte pas l'inaction politique»
Alors que les étudiants luxembourgeois se lancent ce vendredi dans une troisième grève pour le climat, de multiples événements auront lieu tout au long de la semaine du 22 septembre. Avec une manifestation monstre prévue vendredi prochain. Explications.
Klima Demo, Schüler demonstrieren für eine bessere Klimapolitik,  Place de l'Europe, Foto: Guy Wolff/Luxemburg
Les jeunes retournent dans la rue pour le climat
Moins d'un mois après avoir réuni des milliers de personnes dans les rues de Luxembourg, le collectif «Youth for Climate» annonce une deuxième marche pour le climat à Luxembourg le 24 mai prochain.