Changer d'édition

Les élèves grévistes ne seront pas excusés
Luxembourg 19.09.2019 Cet article est archivé

Les élèves grévistes ne seront pas excusés

En mai, un millier de jeunes sont descendus pour la deuxième fois dans la rue et ont bloqué une partie du pont Grande-Duchesse Charlotte afin de donner l'exemple en matière de protection du climat.

Les élèves grévistes ne seront pas excusés

En mai, un millier de jeunes sont descendus pour la deuxième fois dans la rue et ont bloqué une partie du pont Grande-Duchesse Charlotte afin de donner l'exemple en matière de protection du climat.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 19.09.2019 Cet article est archivé

Les élèves grévistes ne seront pas excusés

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Le ministère de l'Education n'a officiellement reçu aucune demande de manifestation pour la troisième grève pour le climat de ce vendredi 20 septembre. Conséquence: les absences des étudiants seront considérées comme étant «injustifiées».

A la veille de la troisième mobilisation des jeunes pour le climat au Luxembourg, la nouvelle a fait l'effet d'une bombe. Le ministère de l'Education aurait envoyé un email aux écoles afin de préciser que toutes les absences relevées ce vendredi 20 septembre, pour participer à la marche pour le climat, ne seraient pas «justifiées».

Une tentative «d'intimidation» pour le collectif «Youth for Climate Luxembourg», qui ne passe pas. «Nous sommes dans une crise climatique. (...) Si nous n'agissons pas maintenant, nous sommes condamnés à disparaître. N'est-ce pas une excuse valide?», soulignent les élèves sur la page Facebook du groupe.

Face à ces attaques, le ministère de l'Education se défend de toute intimidation et assure que les «portes du ministère sont toujours ouvertes». En effet, lors de la première manifestation du 15 mars dernier, le gouvernement avait soutenu la grève ; mais par la suite, les élèves n'ont plus pris contact et n'ont plus demandé d'autorisation officielle.

«Nous prenons l'engagement des élèves très au sérieux, mais en tant que ministère, nous sommes responsables du bon déroulé et de la coordination des événements», a précisé Myriam Bamberg à nos confrères de L'Essentiel. «Ils ont préféré faire de la désobéissance civile», a-t-elle conclu.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«La jeunesse n'accepte pas l'inaction politique»
Alors que les étudiants luxembourgeois se lancent ce vendredi dans une troisième grève pour le climat, de multiples événements auront lieu tout au long de la semaine du 22 septembre. Avec une manifestation monstre prévue vendredi prochain. Explications.
Klima Demo, Schüler demonstrieren für eine bessere Klimapolitik,  Place de l'Europe, Foto: Guy Wolff/Luxemburg
Les jeunes redescendent dans la rue ce vendredi
Quatre mois après leur dernière grève, les étudiants luxembourgeois repartent pour la troisième fois dans les rues de la capitale, avant d'entamer une semaine entière de mobilisation axée autour du climat.
Des milliers de jeunes Luxembourgeois ont défilé dans les rues de la capitale en février et mars 2019.
Nouvelle manifestation pour le climat à la rentrée
Après avoir remis un rapport complet de 40 pages comprenant des demandes et propositions concrètes pour sauver le climat, les étudiants de «Youth for Climate» ont annoncé une nouvelle mobilisation dans les rues de la capitale le 20 septembre prochain.
Klima Demo, Schüler demonstrieren für eine bessere Klimapolitik,  Place de l'Europe, Foto: Guy Wolff/Luxemburg
«Nous espérons rassembler 10.000 jeunes au Glacis»
Une vingtaine de lycées, aux quatre coins du pays, participeront à la marche pour le climat qui aura lieu à Luxembourg, le vendredi 15 mars prochain. En attendant le grand jour, les troupes se mobilisent, notamment sur les réseaux sociaux. Et espèrent faire sensation.