Changer d'édition

Les électeurs français regrettent une «non-campagne»
Luxembourg 2 min. 10.04.2022
Vote du premier tour de l'élection présidentielle française

Les électeurs français regrettent une «non-campagne»

Le dimanche matin, de nombreux électeurs français sont allés voter à Luxexpo.
Vote du premier tour de l'élection présidentielle française

Les électeurs français regrettent une «non-campagne»

Le dimanche matin, de nombreux électeurs français sont allés voter à Luxexpo.
Photo: Thomas Berthol
Luxembourg 2 min. 10.04.2022
Vote du premier tour de l'élection présidentielle française

Les électeurs français regrettent une «non-campagne»

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Les électeurs français résidant au Luxembourg sont venus ce dimanche glisser leur bulletin dans l'urne pour le premier tour de l'élection présidentielle française. Ils regrettent une campagne éclipsée par la guerre en Ukraine.

Une campagne électorale particulière, voire une «non-campagne» à cause de la pandémie et de la guerre en Ukraine. C'est le sentiment que partagent de nombreux électeurs rencontrés à Luxexpo ce dimanche. Pour Véronique, qui vit depuis plus de dix ans au Grand-Duché, la campagne manquait de «fil conducteur». Même si ces électeurs vivent au Luxembourg, ils ont tenu à participer à l'élection en allant glisser leur bulletin dans l'urne, par attachement à la France et par devoir citoyen.


A voter casts his ballot for the first round of France's presidential election at a polling station in Toulouse, southwestern France on April 10, 2022 (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)
65% de participation à l'élection présidentielle à 17h
Ce taux est en baisse de 4,4% par rapport à 2017, selon les chiffres annoncés par le ministère de l'Intérieur.

Anita tient à féliciter le consulat pour la bonne organisation du scrutin. Pour elle, c'est un devoir d'aller voter: «Si parmi les 12 candidats aucun ne vous plaît, il est possible de voter blanc ou nul, même si ce n'est pas pris en compte.» Sans révéler pour qui elle a donné sa voix, elle fait part de son inquiétude de voir Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon remporter l'élection.

 «Macron est plus en péril qu'en 2017»

Pour Arthur, 35 ans, la campagne a été «pathétique» avec trop de candidats en lice, ce qui montre selon lui un problème de compromis pour certains qui se soucient plus de leur intérêt personnel. Il confie avoir voté pour Emmanuel Macron comme en 2017 et se dit «choqué par le succès de certains candidats comme Zemmour, Le Pen, Mélenchon ou Artaud». Si tout n'est pas blanc dans le bilan du président sortant, Arthur dit être tout de même plutôt satisfait.

Vincent, 55 ans, dit lui aussi avoir voté pour Emmanuel Macron. Si tout n'a pas été parfait dans son mandat, il considère que le chef de l'Etat s'est «plutôt bien débrouillé dans le contexte de la pandémie.» Pour lui, l'élection du premier tour est déjà jouée et les deux vainqueurs seront Marine Le Pen et l'actuel président. L'électeur de centre droite estime toutefois qu'Emmanuel Macron est «plus en péril qu'en 2017». L'emporter sera une tâche moins aisée qu'il y a cinq ans. Soldi, électeur de centre gauche, confie de son côté avoir glissé un bulletin pour Emmanuel Macron plus pour assurer la continuité.


French President and liberal party La Republique en Marche (LREM) candidate for re-election Emmanuel Macron answers journalists during a campaign visit in Spezet, western France, on April 5, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Emmanuel Macron plébiscité au Luxembourg en 2017
Pour qui avaient voté les électeurs français résidant au Luxembourg lors du premier tour il y a cinq ans? Et quid du vote dans les communes frontalières? Coup d'oeil dans le rétroviseur à quelques heures du scrutin.

Micheline regrette qu'Emmanuel Macron ne s'est pas plié au débat et a l'impression qu'il présente le même programme qu'il y a cinq ans. Un avis que partage aussi Cécile. Pour elle, c'est toujours mieux d'affronter les autres dans un débat que de fuir. Parmi les candidats, la cinquantenaire, très critique envers le chef de l'Etat, voit quelques bons gestionnaires qui pourraient diriger le pays. Jacques, 23 ans, a voté pour un candidat qu'il ne pense pas pouvoir voir arriver à l'Elysée: Philippe Poutou (NPA). Pour le jeune homme, il était plus important de voter d'abord en accord avec ses principes (anticapitaliste, en faveur de l'inclusion sociale) que de se baser sur les sondages. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les Français sont appelés, dimanche au second tour de l'élection présidentielle, à départager deux projets et deux visions du monde que tout oppose. Comme en 2017, Emmanuel Macron part favori face à Marine Le Pen. Mais cette fois un séisme n'est pas à exclure.
Pedestrians walk past campaign posters of French President and La Republique en Marche (LREM) party candidate for re-election Emmanuel Macron (L) and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen in Eguisheim, eastern France, on April 21, 2022, ahead of the second round of France's presidential election. - French voters head to the polls for a run-off vote between Macron and Le Pen on April 24, 2022. (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP)
Sur le marché de Longwy ce jeudi matin, les électeurs de gauche indiquent qu'ils choisiront pour la plupart de voter Macron lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, par défaut. D'autres préféreront s'abstenir, ou voter blanc.
Premier tour de l'élection présidentielle
Selon les premières estimations du vote du premier tour de l'élection présidentielle française, Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront pour le second tour.
(FILES) This picture taken on April 6, 2022 in Marseille, southern France, shows folded electoral leaflets of French President and liberal party La Republique en Marche (LREM) candidate for re-election Emmanuel Macron (L) and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen ahead of the first round of the French presidential election. - French President Emmanuel Macron leads far-right leader Marine Le Pen in the first round of France's elections by a larger than expected margin, with the rivals now set to battle for the presidency in a run-off later this month, projections showed. (Photo by Nicolas TUCAT / AFP)
A quatre semaines du premier tour de l'élection présidentielle française, le politologue Philippe Poirier fait un point sur les rapports de force des différents candidats et sur la campagne électorale marquée par la guerre en Ukraine.
Employees pack voting ballots reading "Valerie Pecresse" for the 2022 French presidential election at a printing house in Compiegne, northern France on March 10, 2022. - The first round of the French presidential election is to take place on April 10, 2022, the second one on April 24. (Photo by JULIEN DE ROSA / AFP)
Jean-Luc Mélenchon a mis en garde dimanche sur TF1 ses électeurs contre la «terrible erreur» que représenterait un vote en faveur du Front national, invitant aussi Emmanuel Macron à faire un geste envers les «insoumis» en retirant son projet de réforme du code du travail.