Changer d'édition

Les drones luxembourgeois décolleront pour le Mali
Luxembourg 2 min. 21.02.2020 Cet article est archivé

Les drones luxembourgeois décolleront pour le Mali

Un officier luxembourgeois a été intégré dans une unité néerlandaise pour se perfectionner.

Les drones luxembourgeois décolleront pour le Mali

Un officier luxembourgeois a été intégré dans une unité néerlandaise pour se perfectionner.
Photo: Armée luxembourgeoise
Luxembourg 2 min. 21.02.2020 Cet article est archivé

Les drones luxembourgeois décolleront pour le Mali

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'armée grand-ducale dispose d'une trentaine de drones. Des appareils de surveillance (et non d'attaque) qu'elle va déployer pour la première fois à l'étranger en mai prochain.

L'équipement des troupes luxembourgeoises ne cesse de progresser. En plus de deux nouveaux hélicoptères Airbus H145M  et de l'avion de transport A400M, l'armée dispose également de drones. Des engins volants dont une des dernières commandes a été passée en commun avec les militaires belges et néerlandais. Ces drones Raven, réceptionnés en 2018, feront partie du contingent expédié au Mali. 

Car à partir de mai 2020, une vingtaine de soldats luxembourgeois sont attendus dans ce pays d'Afrique dans le cadre de la Force Protection de l'UETM. Il s'agit là d'une mission de formation (approuvée par le Conseil de l'Union européenne) devant fournir des conseils aux forces armées maliennes devant mener des opérations visant à rétablir l’intégrité territoriale du Mali et réduire la menace constituée par les groupes terroristes. 


Zwei Armeeangehörige kamen bei der Explosion in Waldhof ums Leben.
Les démineurs belges au service de l'armée grand-ducale
Fonctionnant depuis un an avec un effectif réduit depuis l'accident du Waldhof, le service déminage de l'armée luxembourgeoise peut compter sur le soutien de ses homologues belges dans le cadre de ses opérations.

La Défense luxembourgeoise a été invitée à déployer ses micro-et minidrones afin de contribuer à assurer la protection des membres de cette intervention en terrain hostile. L’équipement sera livré un peu avant l'arrivée du contingent grand-ducal afin d’être mis rapidement en service. Ces matériels disposent de caméra de jour, thermique et nocturne leur permettant des reconnaissances à toute heure.

Rien de létal

Le nombre actuel de drones permet aux forces militaires d’honorer les engagements internationaux du Luxembourg. En aucun cas il ne s'agit d'appareils transportant des armes, mais bien des engins déployés pour leurs capacités d'observation tactique. 

Alors qu'elle était secrétaire d'Etat à la Défense, Francine Closener, avait signifié que le Grand-Duché comptait par l'achat de nouveaux drones moderniser ses capacités ISR (intelligence, surveillance, reconnaissance). 

L'achat de nouveaux appareils, dotés des dernières technologies de reconnaissance, a donc bien suivi les paroles prononcées en 2017.  Et ce n'est pas fini. Ainsi, l'armée a déjà planifié le remplacement des drones mais aussi «pour les années à venir» d’augmenter sa capacité UAS (Unmanned Aerial System). Là encore, cela devrait se faire avec les militaires des Pays-Bas. A ce titre, il convient de signaler qu'un officier luxembourgeois est intégré depuis peu dans une unité néerlandaise.

Toutefois, le commandement luxembourgeois rappelle que «la mise en œuvre et l’utilisation des drones reste toujours du ressort des autorités luxembourgeoises et cela bien que l’emploi se fasse le plus souvent dans un cadre multinational (Union européenne, OTAN ou Nations-Unies)».


Sur le même sujet

Les Integrator X-300 décolleront depuis Diekirch
Le centre militaire accueillera un site de lancement pour les nouveaux drones dont l'armée luxembourgeoise a fait l'acquisition. La base servira à la formation des soldats devant piloter ces engins et récupérer les données.
Marneuizen - Vandaag geeft de X-300 Integrator zijjn tweede vlucht gemaakt. Dit toestel wordt gebruikt voor et verzamelen van inlichtingen. Foto: Evert-Jan Daniels
L'affaire Schleck sera répercutée à Genève
Départ en retraite du général, annulation de la mutation du soldat Schleck, ou mea culpa de Henri Kox n'entament pas la détermination du Syndicat Professionnel de la Force Publique (SPFP). «Nous nous battrons jusqu'à ce que l'affaire soit réglée légalement», assure son président.
GV SNPGL - Syndicat National de la Police - Pascal Ricquier -  Photo : Pierre Matgé
La hausse des températures attise les conflits
Les changements climatiques impactent la sécurité même des populations de la planète. Vendredi, le général Tom Middendorp a présenté au Luxembourg les conclusions d'un rapport sur cette relation entre paix et environnement.
A Turkish military tank is towed as a convoy passes along the M4 motorway by the town of Ariha, about 13 kilometres south of Idlib in the northwestern Syrian Idlib province on February 14, 2020. (Photo by Aref TAMMAWI / AFP)
Un drone et un coup de froid sur le Barthel
A la 36e minute, jeudi soir , l'appareil a fait son apparition au-dessus de la pelouse du stade. Les Dudelangeois étaient alors menés au score 0-2 par l'équipe de Qarabag. Un tournant inattendu et qui n'a pas empêché la défaite 1-4 des Luxembourgeois. Cruelle soirée d'Europa League.
Drone mit Fahne / Fussball, UEFA Europa League, Gruppe A, 2. Speiltag, Saison 2019-2020 / 03.10.2019 / F91 Düdelingen - Qarabag Agdam / Stade Josy Barthel / Foto: Yann Hellers
Des drones policiers pour surveiller les routes
C'est déjà une réalité en Espagne. La France et le Royaume-Uni font des tests. Au Luxembourg la police utilise déjà des drones mais pourrait en acquérir de nouveaux pour détecter les infractions au code de la route. «Un concept est en train d'être élaboré».
28.9. Gare / rue de Strasbourg / Verkehrskontrolle Police Grand Ducale Foto:Guy Jallay