Changer d'édition

Les dossiers des retraités portugais traités plus vite
Luxembourg 12.02.2019

Les dossiers des retraités portugais traités plus vite

José Luis Carneiro, secrétaire d'Etat aux Communautés portugaises, de passage au Luxembourg lundi.

Les dossiers des retraités portugais traités plus vite

José Luis Carneiro, secrétaire d'Etat aux Communautés portugaises, de passage au Luxembourg lundi.
Photo Anouk Antony
Luxembourg 12.02.2019

Les dossiers des retraités portugais traités plus vite

Le Luxembourg, comme le Portugal, se sont engagés à renforcer leur collaboration administrative pour «réduire considérablement les délais de traitement des dossiers» de pensionnés portugais. Une «permanence sociale» de 5 jours verra le jour pour informer les personnes concernées.

Lors de sa visite de travail au Luxembourg lundi, le secrétaire d'Etat aux Communautés portugaises, José Luís Carneiro a échangé avec les ministres de la Sécurité sociale, Romain Schneider, et du Travail, Dan Kersch sur le renforcement de la collaboration administrative entre leurs institutions. 

On parle, côté portugais, du Centre national de pensions et de l'Institut de sécurité sociale, et côté luxembourgeois de la Caisse nationale d'assurance pension (CNAP).

En cause: les 450 dossiers de retraités portugais ayant travaillé au Luxembourg et qui attendent d'être régularisés.

Rappelons que plus de 8.000 retraités au Portugal touchent une pension du Luxembourg. Les transferts du Luxembourg vers le Portugal pour ces retraites sont de l'ordre de 75 millions d'euros

«Nos efforts doivent porter sur la mise en œuvre de solutions à court terme qui permettront de réduire considérablement les délais de traitement des dossiers», a souligné Romain Schneider.

José Luís Carneiro a expliqué que le ministère du Travail portugais a renforcé les ressources humaines du Centre international de Leiria qui s'occupe des questions liées à la Sécurité sociale mais aussi à l'immigration et donc des dossiers des immigrés portugais du Luxembourg. De 60 agents, le Centre de Leiria est passé à 130 agents pour traiter plus efficacement les dossiers.

Deux mesures concrètes ont été retenues par le Luxembourg: une simplification des échanges administratifs afin d’accélérer le traitement des demandes et l'organisation régulière d'une «permanence sociale» d'une durée de cinq jours pour informer les retraités concernés et directement répondre à leurs questions sur place.



Sur le même sujet

La communauté portugaise au Luxembourg: 69, année emblématique
C'est en 1969 que l'immigration portugaise commence à prendre de l'ampleur au Luxembourg alors qu'elle était jusque-là marginale. Regard sur l'aubaine de cette immigration, sur les défis qu'elle a également posés et sur l'évolution du Luxembourg, notamment en terme d'image.
Luxembourg - Portugal, en septembre 2012