Changer d'édition

Les donneurs de sang attendus à tour de bras
Luxembourg 2 min. 14.05.2021

Les donneurs de sang attendus à tour de bras

Non, la vaccination covid n'est pas une contre-indication au don du sang.

Les donneurs de sang attendus à tour de bras

Non, la vaccination covid n'est pas une contre-indication au don du sang.
Photo archives : Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 14.05.2021

Les donneurs de sang attendus à tour de bras

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Depuis quelques semaines, la Croix-Rouge luxembourgeoise a vu ses stocks de produits sanguins diminuer de façon préoccupante. D'où un nouvel appel au don. Un geste possible même en ces temps de covid.

Traditionnellement, la Croix-Rouge sait que mai est un mois délicat pour le don de sang. Les fériés et les ponts démobilisant les bonnes volontés. Mais là, force est de reconnaître que «les voyants sont passés à l'orange et le rouge approche vite», relève la Dr Andrée Heinricy. A ce stade, la responsable des prélèvements au centre de transfusion à Luxembourg, estime que la Croix-Rouge dispose d'un stock pouvant permettre une distribution classique sur six jours. Trop faible en comparaison aux réserves habituelles.


ARCHIV - 18.02.2021, Berlin: Medizinisch geschultes Personal träufelt nach dem Abstrich für einen Corona-Schnelltest in eine Lösung auf die Antigen Testkasette. (zu dpa «Erste Sonderzulassungen für Corona-Selbsttests » vom 24.02.2021) Foto: Kay Nietfeld/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les pharmacies entrent dans le jeu du dépistage
En principe, il est désormais possible de bénéficier d'un test covid dans une pharmacie. Mais pour le moment seule la moitié des officines se sont engagées dans la démarche.

Et le phénomène tient bien de deux facteurs : une baisse de l'offre d'un côté, une augmentation de l'autre. «Ces quatre dernières semaines, il y a bien eu un appel d'air important du côté du secteur hospitalier». A quoi l'attribuer? «Difficile à dire, indique la spécialiste. Cela peut autant tenir du hasard des soins à prodiguer que d'une reprogrammation poussée d'opérations qui n'avaient pas pu être pratiquées dans les mois passés.»

Côté donneurs de sang, la Croix-Rouge note aussi une diminution des visites. La faute au calendrier spécifique à mai, mais pas seulement. En effet, voilà maintenant la tranche d'âge qui habituellement propose ses veines pour les prélèvements sanguins mobilisée par la campagne vaccinale (18-60 ans). «Et sans doute les personnes hésitent à venir nous voir après leur injection. Mais qu'elles se rassurent, on les attend toujours».

2.091 nouveaux donneurs en un an

Ainsi, le don est possible sitôt passée une période de 7 jours après la vaccination, en l'absence de réaction bien sûr. «On va refaire passer ce message sur notre site internet pour que les gens soient rassurés, et ça devrait aller mieux ensuite», croise les doigts la Dr Heinricy. Et dans le cas présent, l'espoir affiché ne relève pas de la méthode Coué mais s'appuie bien sur une réalité : «La Croix-Rouge sait compter sur des élans de mobilisation si nécessaire».

Ainsi, l'an passé, les services de transfusion avaient craint que le lockdown complet ne vienne réduire à néant le stock de produits sanguins indispensable au pays. Un appel aux dons a suffi pour que les donneurs se présentent en nombre (13.626 donneurs inscrits fin 2020, dont 2.091 nouveaux), et cela d'ailleurs tout au long de l'année. «Cette régularité du don est importante car les réserves doivent être reconstituées régulièrement. Nous ne conservons pas les poches de globules rouges au-delà de 42 jours et celles de plaquettes plus de 5 jours».

Bref, il serait bon que les veines des volontaires se tendent auprès des infirmières de la Croix-Rouge. Dès lundi 8h, le centre du boulevard Joseph II dans la capitale ouvrira ses portes (jusqu'à 16h), ça laisse le temps d'y faire un tour. Sinon, il reste encore des créneaux le mardi, le mercredi, le jeudi, le vendredi... 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le ministère de la Santé indique que le taux d'infectiosité au sein des établissements de santé ne dépassait pas les 1,2% entre le 15 mars et le 18 avril. Ce qui représente un risque inférieur à celui d'autres maladies nosocomiales.
07.01.2021, Großbritannien, London: Krankenschwestern arbeiten auf einem Korridor einer Akut-Station im St. Georges Krankenhaus. Wegen der rasant steigenden Zahl von Corona-Patienten geraten Krankenhäuser in Großbritannien immer stärker unter Druck. (zu dpa: "Britische Kliniken wegen Corona zunehmend unter Druck") Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Si la situation apparaît très préoccupante en France, le Luxembourg semble à l'abri d’une pénurie de stock des concentrés de globules rouges. Bien pourvu en poches, le Centre de transfusion sanguine est même venu en aide à un hôpital allemand en situation de pénurie.
Lokales, Reportage Blutspendezentrale: Welchen Einfluss hatte Corona?, Don du sang, Foto:Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le 14 juin 2018 aura lieu, comme chaque année à la même date, la journée mondiale du donneur de sang. Le Luxemburger Wort ainsi que d'autres organismes changeront de logo pour la journée, en clin d’œil à ce «héros très discret» qui permet de sauver et prolonger la vie de nombreuses personnes chaque jour.
La Croix-Rouge sort de la zone rouge
«C'est la première fois qu'il y a une réponse aussi massive et conséquente. Nous avons eu 180 dons du sang en un jour! C'est notre record», souffle le Dr Paul-Louis Courrier du Centre de transfusion sanguine. Mercredi, la Croix-Rouge avait lancé un appel urgent aux dons. Les stocks de sang étaient trop bas au Luxembourg.
Jeudi et vendredi, 360 donneurs de sang se sont déplacés pour répondre à l'appel d'urgence aux dons de sang lancé mercredi après-midi par la Croix-Rouge.