Changer d'édition

Les cyclistes veulent «reconquérir la rue»
Luxembourg 3 min. 21.04.2021

Les cyclistes veulent «reconquérir la rue»

Le cortège mené par le collectif «Reclaim the streets» donnera le premier coup de pédale samedi à 14h rue Notre-Dame.

Les cyclistes veulent «reconquérir la rue»

Le cortège mené par le collectif «Reclaim the streets» donnera le premier coup de pédale samedi à 14h rue Notre-Dame.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 21.04.2021

Les cyclistes veulent «reconquérir la rue»

Un collectif d'usagers quotidiens du vélo manifesteront samedi dans les rues de la capitale. Dénonçant une politique «homéopathique» de la Ville en matière de transport, ils demandent la réalisation d'un réseau de pistes cyclables cohérent.

(m.d. avec Steve Remesch) Montrer que les vélos ont une place à part entière dans les rues de la capitale. C'est la démarche revendiquée par le collectif de cyclistes «Reclaim the streets» en organisant une manifestation à Luxembourg-ville ce samedi. Comme leur nom l'indique, ces adeptes du vélo entendent reconquérir la ville, où le réseau de pistes cyclables est encore perçu comme «dangereux».


Lokales, Mobilität, Fahrrad, Aktion e Kaddo fir de Velo, Verkehrsverband, Kreisverkehr Robert Schuman  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La difficile protection des cyclistes dans la capitale
Régulièrement évoquée, la disparition des points les plus dangereux pour les amateurs de deux-roues à Luxembourg-Ville se heurte à de multiples problématiques. Que ce soit la cohabitation avec les autres usagers de la route ou la coordination avec l'Etat.

Les organisateurs pointent notamment du doigt la politique menée par la municipalité et plus particulièrement sa bourgmestre, Lydie Polfer (DP). «Ils ne considèrent toujours pas le vélo comme un moyen de transport à part entière, mais seulement comme une activité de loisirs», indique «Siggy» à nos confrères du Luxemburger Wort

Selon ce représentant anonyme du collectif de cyclistes, la bourgmestre «s'en tient à une politique datant des années 1990», là où d'autres capitales européennes «s'éloignent d'une approche exclusivement axée sur la voiture». Le porte-parole de «Reclaim the streets» cite en exemple les plans du pont Joseph-Bech au Kirchberg «où la bande cyclable est rétrécie», ce qui montrerait que «la priorité reste la voiture», affirme l'activiste.


Radweg Kirchberg, Verkehr, Mobilität, Transport, fahrrad, Mobilité, piste cylable,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les nouvelles pistes cyclables en salle d'attente
Plusieurs municipalités, en Europe comme de l'autre côté de l’Atlantique, ont profité du virus pour accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à la mobilité douce. Si le Luxembourg prône habituellement les alternatives à la voiture, le silence semble toutefois de mise au sein du gouvernement. Du moins, pour le moment.

Ce dernier salue néanmoins les efforts de la commune pour développer son réseau de pistes cyclables et encourager les mobilités douces, à l'exemple de la piétonnisation de la rue Beaumont ou de la création d'une zone de rencontre rue du Fossé. Mais pour lui, ces projets sont instaurés trop «lentement et à doses homéopathiques, uniquement là où ils ne feront de mal à personne». 

D'après ce cycliste chevronné, le manque de sécurité se traduit au quotidien par un manque de «concept cycliste cohérent». «Le réseau de pistes cyclables est plein de trous et ceux-ci sont associés à des dangers importants pour les cyclistes au quotidien.» Plusieurs fois évoqué, ce manque de continuité du réseau s'explique notamment par des compétences partagées entre commune et l'Etat sur son développement et son entretien. Ce qui complexifie les réalisations sur le terrain. 

A noter que cette manifestation survient dans un contexte de tensions autour de la sécurité des cyclistes et piétons au cœur de la capitale. Au mois de février, le Luxemburger Wort révélait que le conseil municipal aurait délibérément ignoré un audit faisant état d'une situation globale dangereuse pour ces usagers de la voie publique. déi Lénk avait alors affirmé qu'«en termes de mobilité, le conseil échevinal en général et la bourgmestre en particulier sont restés figés dans les années 1980» 

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La rue du Fossé devient «zone de rencontre»
Initiée début mars, la mutation de cette voie de la Ville-Haute s'est achevée ce lundi. Elargi, l'axe reliant la rue Notre-Dame à la place du Théâtre fait la part belle aux mobilités douces, notamment grâce à une double piste cyclable.
WO fr , rue du Fossé , um Gruef , Foto:Guy Jallay/Luemburger Wort
La difficile protection des cyclistes dans la capitale
Régulièrement évoquée, la disparition des points les plus dangereux pour les amateurs de deux-roues à Luxembourg-Ville se heurte à de multiples problématiques. Que ce soit la cohabitation avec les autres usagers de la route ou la coordination avec l'Etat.
Lokales, Mobilität, Fahrrad, Aktion e Kaddo fir de Velo, Verkehrsverband, Kreisverkehr Robert Schuman  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«La bourgmestre est restée figée dans les années 1980»
La publication, mercredi, des conclusions d'un audit ignoré alors qu'il pointait du doigt la situation compliquée des piétons dans la capitale n'a pas manqué de faire réagir l'opposition municipale. Dans un communiqué, déi Lénk dénonce «une inaction délibérée» de la part de Lydie Polfer.
Lokales, Zebrastreifen, Fussgängersicherheit, boulevard Royal, Porte Neuve Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Les nouvelles pistes cyclables en salle d'attente
Plusieurs municipalités, en Europe comme de l'autre côté de l’Atlantique, ont profité du virus pour accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à la mobilité douce. Si le Luxembourg prône habituellement les alternatives à la voiture, le silence semble toutefois de mise au sein du gouvernement. Du moins, pour le moment.
Radweg Kirchberg, Verkehr, Mobilität, Transport, fahrrad, Mobilité, piste cylable,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort