Changer d'édition

Les cours de rattrapage assurés jusqu'à décembre
Luxembourg 2 min. 01.09.2020 Cet article est archivé

Les cours de rattrapage assurés jusqu'à décembre

En visite dans une école de Mondercange, Claude Meisch a pu apprécier combien la communication à travers des vitres de plexiglas était... étrange.

Les cours de rattrapage assurés jusqu'à décembre

En visite dans une école de Mondercange, Claude Meisch a pu apprécier combien la communication à travers des vitres de plexiglas était... étrange.
Photo : Claude Piscitelli
Luxembourg 2 min. 01.09.2020 Cet article est archivé

Les cours de rattrapage assurés jusqu'à décembre

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Initialement prévu pour préparer la rentrée 2020, le dispositif de soutien aux élèves sera prolongé durant tout le premier trimestre. Annonce en a été faite par le ministre de l'Education, mardi.

La mesure avait été peu appréciée des syndicats d'enseignants à son annonce. Mais, avec près de 6.000 inscrits, guère de doute à avoir sur l'utilité des cours de rattrapage mis en place à la veille de la rentrée 2020. Car pour de nombreux enfants, une (re)mise à niveau s'impose non seulement au terme des vacances d'été mais surtout d'une année scolaire mouvementée. Et hier, Claude Meisch (DP) a pu découvrir in situ comment ce rattrapage se mettait en place.

Comme il l'avait fait lors de la mise en place de l'enseignement à distance, en début de confinement, le ministre de l'Education n'a pas tardé à commenter la formule «Summer School» qui vient tout juste de débuter et qui s'appliquera pour de nouveaux groupes d'élèves la semaine à venir. Un soutien indispensable, maintient-il, car même si le travail à distance a bien été suivi, certains jeunes (parfois «moins soutenus à la maison») ont quelque peu décroché.

Si, avant la pause estivale, les familles et les enseignants (surtout) ont pu signifier les besoins de soutiens scolaires pour tel ou tel élève, le ministre sait que l'accompagnement devra perdurer au-delà de la mi-septembre. Aussi, d'ores et déjà annonce-t-il que ces cours resteront en place jusqu'aux vacances de Noël. Durant ce premier trimestre, chacun pourra donc jauger son niveau et estimer si, oui ou non, un renfort pédagogique pourrait s'avérer utile.


Le soutien scolaire en ligne désormais accessible
Via la plateforme schouldoheem.lu, le ministère de l'Education nationale met à disposition des élèves du fondamental et du secondaire des dossiers thématiques de remise à niveau, avec leurs corrigés. Quant aux cours de rattrapage, ils débuteront le 31 août.

Comme dans la situation actuelle, l'encadrement des élèves connaissant des lacunes serait assuré par des enseignants (volontaires) et des étudiants. Et cela gratuitement bien entendu. Sachant que dans le même temps, les cours en ligne de la plateforme schouldoheem.lu resteront eux aussi accessibles durant l'ensemble de l'année scolaire. 

Reste que pour de nombreuses familles, la préoccupation du moment est moins scolaire que sanitaire. Même si le ministère de l'Education vient d'envoyer un mail à tous les parents d'élèves sur le possible dépistage des enfants avant de rejoindre les salles de cours, la crainte d'une reprise de l'infection au covid-19 est dans bien des esprits. A ce titre, que les jeunes Français et écoliers belges aient fait leur rentrée ce 1er septembre servira de test à observer à la loupe par le Luxembourg.

Pour l'heure, Claude Meisch réserve la primeur des modalités de rentrée à ses collègues ministres du Conseil de gouvernement. Ce n'est qu'à l'issue de la rencontre de vendredi que seront rendues publiques les règles qui fixeront le quotidien des écoliers et du reste de la population scolaire (enseignants, personnels, maison relais).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'enseignement à distance (obligatoire) pour la première semaine de cours 2021 n'est pas la seule annonce faite par le ministre de l'Education, mardi. Il a aussi été question d'aération, d'examens, de dépistage et de deux nouvelles helplines.
An empty classroom in a primary school in Eichenau near Munich, southern Germany, is pictured on December 18, 2020, amid the ongoing novel coronavirus Covid-19 pandemic. - Long held up as a European success story in the fight against the pandemic, Germany has been hit hard by a second coronavirus wave that has brought record daily infection numbers and deaths. Crisis talks between German Chancellor Angela Merkel and regional leaders saw the country return to a partial lockdown on Wednesday, December 16, 2020, shutting schools and non-essential shops in addition to the existing restrictions, until at least January 10, 2021. (Photo by Christof STACHE / AFP)
Etude de l'Inspection Sanitaire de la direction de la Santé à l'appui, Claude Meisch, le ministre de l'Education nationale, s'est voulu rassurant à un mois de la rentrée scolaire. Des tests à grande échelle sont programmés.
Depuis samedi, les élèves de l'enseignement secondaire peuvent commander leurs manuels scolaires pour la rentrée 2020/2021 via l'application mise en service par le ministère de l'Éducation nationale. Comme en 2018 et 2019, la procédure reste totalement gratuite.
S'il est reconnu que 12 clusters covid-19 ont bien été repérés dans les écoles et lycées du pays, les ministères de la Santé et de l'Education persistent à vouloir convaincre que ce n'est pas en classe que le virus s'est transmis. Convaincu?
Le ministre de l'Education souhaite que les élèves en difficulté, au fondamental et dans les lycées, puissent bénéficier d'un rattrapage scolaire avant la rentrée. Ce sera sans les enseignants du SEW-OGBL.
Lokales,  Schule, Erneuter,  Fieldgen, Schüler, Schülkinder, Coronavirus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort