Changer d'édition

Les contaminations au covid-19 repartent à la hausse
Luxembourg 3 min. 09.06.2022
Pandémie au Luxembourg

Les contaminations au covid-19 repartent à la hausse

Si le nombre de nouvelles infections est en augmentation, cela n'a pas (encore) d'impact sur les hospitalisations.
Pandémie au Luxembourg

Les contaminations au covid-19 repartent à la hausse

Si le nombre de nouvelles infections est en augmentation, cela n'a pas (encore) d'impact sur les hospitalisations.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 3 min. 09.06.2022
Pandémie au Luxembourg

Les contaminations au covid-19 repartent à la hausse

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Entre le 30 mai et le 5 juin, les nouvelles infections au coronavirus étaient 65% plus nombreuses que la semaine précédente. Plusieurs indicateurs repassent également au rouge, selon le dernier rapport hebdomadaire de la Santé.

Alors que ces dernières semaines, la tendance était à la baisse au niveau des nouvelles contaminations, poussant le gouvernement à supprimer l'obligation du port du masque dans les transports en commun, il semblerait que l'épidémie de coronavirus reprenne vigueur au Luxembourg. Les chiffres du dernier rapport de la Santé montrent du moins les prémices d'un rebond. Pour la semaine du 30 mai au 5 juin, le nombre de personnes testées positives au covid-19 a augmenté de 1.174 à 1.934. Soit tout de même une hausse de 65%.


Nette baisse encore des contaminations au covid-19
Le dernier rapport hebdomadaire de la Santé démontre que l'épidémie continue de ralentir. Tous les indicateurs sont au vert.

Le nombre de tests PCR effectués au cours de cette même semaine est lui aussi en augmentation, passant de 6.302 à 8.209. En date du 5 juin, le nombre d'infections actives était lui aussi en augmentation. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives est de 40,8 ans.

Cette situation n'est pas propre au Grand-Duché puisque les pays voisins constatent eux aussi un rebond de l'épidémie, en tout cas en ce qui concerne les infections. Mais il est encore trop tôt bien évidemment pour évoquer une nouvelle vague. La Santé souligne qu'il faut analyser les chiffres avec prudence.

Trois décès en une semaine

Trois nouveaux décès en lien avec le covid-19 ont été recensés entre le 30 mai et le 5 juin. Depuis dimanche, un décès supplémentaire est à déplorer. L’âge moyen des personnes décédées est de 86 ans.

Par contre, cette augmentation du nombre de cas positifs n'a pas d'impact actuellement sur les hospitalisations. Trois nouvelles admissions de patients covid-19 positifs ont été confirmées dans l'unité des soins normaux durant la semaine du 30 mai au 5 juin, contre 6 la semaine précédente. 

Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés plafonne toujours à 1. La moyenne d’âge des patients hospitalisés est de 60 ans.

L'un des indicateurs qui témoignent d'une possible reprise de l'épidémie est le taux de reproduction effectif. Quand celui-ci est supérieur à 1, cela signifie que le virus circule à nouveau plus activement au sein de la population. Pour la semaine du 30 mai au 5 juin, celui-ci a augmenté à 1,25, contre 0,79 la semaine précédente. Le taux de positivité sur tous les tests effectués est passé pour sa part de 18,63% à 23,56%.

Hausse du taux d'incidence

Autre indicateur en hausse: le taux d'incidence. Celui-ci a augmenté à 300 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 182 cas pour 100.000 habitants pour la semaine précédente. La plus grande augmentation est enregistrée chez les plus jeunes, dans la catégorie d'âge des 0-14 ans (+120%).

L'augmentation des nouvelles infections se marque aussi dans l'analyse des eaux usées. Une légère hausse a été constatée. «Ce résultat doit être analysé avec prudence, dans l'attente d'informations complémentaires la semaine prochaine», souligne la Santé.

Qu'en est-il des sources probables de contamination? 2.109 cas ont été appelés (soit 87% des cas de résidents enregistrés entre le 30 mai et le 5 juin) pour tenter de définir où les personnes infectées ont contracté le virus. Le cercle familial est la source la plus fréquente (25%), suivi par les voyages à l’étranger (27%) et les loisirs (9%).

78,8% des Luxembourgeois vaccinés

La campagne de vaccination se poursuit toujours, même si elle est au ralenti. 1.895 doses ont été administrées entre le 30 mai et le 5 juin. Le nombre total de vaccins injectés atteignait en date du 6 juin 1.283.132.

473.588 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 78,8% par rapport à la population vaccinable (la population des cinq ans et plus).

Le «Impf-Bus» continue par ailleurs sa tournée. Ses passages sont communiqués sur www.impfen.lu.

La vaccination se fait sans rendez-vous, mais veillez à vous munir de votre carte d’identité et de votre carte CNS. Le type de vaccination proposée est la primovaccination et le booster.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Depuis début juin, on constate un rebond de l'épidémie au Grand-Duché. 46% de nouvelles infections ont été enregistrées en plus entre le 6 et le 12 juin, par rapport à la semaine précédente.
Le nombre de personnes testées positives au covid-19 a chuté de 30% lors de la semaine du 16 au 22 mai, indique la Santé. Dans son rapport hebdomadaire, l'administration indique également que tous les autres indicateurs épidémiques sont en baisse.
Pratiquer une activité physique régulière pourrait diminuer les symptômes d'une infection au coronavirus. Voilà ce que dévoilent les derniers résultats d'une étude du LIH publiés ce lundi.