Changer d'édition

Les constructions en bois gagnent du terrain
Luxembourg 1 4 min. 12.05.2021

Les constructions en bois gagnent du terrain

Construits plus rapidement, les logements en bois se heurtent pour l'heure à une absence de réglementation précise, notamment pour les bâtiments en hauteur.

Les constructions en bois gagnent du terrain

Construits plus rapidement, les logements en bois se heurtent pour l'heure à une absence de réglementation précise, notamment pour les bâtiments en hauteur.
Photo: Pierre Matgé/archive
Luxembourg 1 4 min. 12.05.2021

Les constructions en bois gagnent du terrain

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Identifié comme un moyen d'accélérer la construction de nouveaux logements et de lutter contre le réchauffement climatique, le recours au bois se heurte toutefois à des difficultés au Luxembourg. Que ce soit la flambée des prix ou le flou réglementaire en vigueur.

D'ici 2050, le Luxembourg ambitionne d'afficher un nouveau visage. Malgré l'arrivée attendue de quelque 300.000 résidents supplémentaires et de la progression du nombre de frontaliers, le pays se projette «en territoire décarbonisé» capable de rester «un pays attrayant en termes de qualité de vie», selon les plans du ministère de l'Aménagement du territoire. Un objectif ambitieux qui passera par le recours de plus en plus poussé au bois.


12.10. Stau / Autobahn A3 / Düdelinger Autobahn / Grenzgänger / Frontaliers / Foto: Guy Jallay
«Nous allons faire tomber ces frontières qui divisent»
Si, d'ici 2050, le Luxembourg doit héberger 300.000 résidents supplémentaires, cela se fera en parallèle d'une politique de réduction des émissions de CO2, selon le ministre de l'Aménagement du territoire. Pour Claude Turmes, l'avenir se jouera à l'échelle régionale.

Car la ressource naturelle possède non seulement l'avantage d'être présente en quantité au sein de la Grande Région, mais se trouve aussi être capable de «fixer de manière active les émissions de CO2», à en croire Claude Turmes (Déi Gréng) qui entend permettre la création de 50.000 nouveaux logements en structure bois au cours des prochaines années. Un défi jugé réaliste par Philippe Genot, manager du cluster bois au sein de Luxinnovation, qui assure que «tout est possible» avec une ressource qualifiée de «traditionnelle mais pourtant tellement innovante».

Philippe Genot, manager du cluster bois chez Luxinnovation.
Philippe Genot, manager du cluster bois chez Luxinnovation.
Photo: Guy Jallay

Ce ne serait donc pas un hasard si les constructions en bois se multiplient ces dernières années, aussi bien à Berlin, qu'à Vienne, mais aussi au Luxembourg, à l'image de la réalisation des futures maisons du site d'Elmen, d'un immeuble du Fonds du logement dans la capitale ou du futur bâtiment des archives nationales à Belval. Des projets qui ont l'avantage d'être réalisés plus rapidement que leurs équivalents en béton grâce à la notion de préfabrication d'un nombre conséquent d'éléments en usine.

Si ce type de constructions représente «environ 10%» des réalisations, ce chiffre devrait atteindre le seuil des 15% «d'ici à l'horizon 2025/2030», selon les prévisions de Philippe Genot qui évoque notamment la possibilité de voir sortir de terre des tours tout en structure bois. Mais si de tels éléments sont d'ores et déjà réalité hors de nos frontières, à l'image de la Mjøstårnet, édifice de plus de 80 mètres implanté au bord du lac norvégien de Mjösa, ils se heurtent pour l'heure au Luxembourg à un flou réglementaire.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

«Contrairement à des pays comme la Suisse ou l'Autriche qui possèdent des législations très précises, ce n'est pas encore le cas au Luxembourg», note  Philippe Genot en référence aux normes strictes imposées pour la lutte contre les incendies. Et le spécialiste d'assurer que cette question «relève purement du monde politique qui doit s'accorder entre le ministère de l'Aménagement du territoire, l'Inspection du travail et des mines et le CGDIS», les uns et les autres n'étant pas au même diapason sur les dispositions à respecter.

A noter qu'à ce jour, aucun objectif politique sur un nombre de constructions à structure bois n'a été déterminé, alors même que le Luxembourg est vu par Claude Turmes comme «un marché porteur» pour la filière bois au sein de la Grande Région. Interrogé sur les retombées attendues de la flambée des prix des matières premières sur l'ensemble de la filière bois, le manager du cluster bois estime que cela ne constitue qu'«un phénomène temporaire» dû notamment à la forte demande aux Etats-Unis qui n'est donc «pas amenée à faire craindre des changements radicaux». 

Une relative bonne nouvelle qui n'est pourtant pas synonyme de démultiplication prochaine des réalisations en bois, la faute notamment à une filière régionale déstructurée et au manque d'acteurs capables de répondre à la demande dans des délais raisonnables. C'est notamment la raison pour laquelle des changements ont dû être apportés au projet Kennedy Sud que réalisera la SHNBM qui s'était vu proposer un délai de 18 mois, la faute au carnet de commande plein de la seule société en capacité, sur le Vieux Continent, de livrer le volume demandé...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Il y a un an tout juste, les ouvriers du secteur de la construction étaient les premiers à sortir du lockdown. Et si l'activité n'a pas manqué depuis, la flambée des prix des matières premières rend l'an II de l'ère covid bien plus délicat que prévu.
Two construction workers or engineers.
Si, d'ici 2050, le Luxembourg doit héberger 300.000 résidents supplémentaires, cela se fera en parallèle d'une politique de réduction des émissions de CO2, selon le ministre de l'Aménagement du territoire. Pour Claude Turmes, l'avenir se jouera à l'échelle régionale.
12.10. Stau / Autobahn A3 / Düdelinger Autobahn / Grenzgänger / Frontaliers / Foto: Guy Jallay
Au cours des 30 prochaines années, le Luxembourg devrait héberger quelque 923.650 personnes, selon les dernières prévisions de l'Observatoire interrégional du marché de l'emploi. Soit une progression de près de 48% par rapport au niveau de 2020.
Lokales,Luxemburg Stadt,Panorama Altstadt,Finanzplatz,Urlaub,Reisen.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort