Changer d'édition

Les conseils de Tania Hoffmann: Comment parler le luxembourgeois au Luxembourg
Luxembourg 2 min. 09.07.2015

Les conseils de Tania Hoffmann: Comment parler le luxembourgeois au Luxembourg

Professeur de langue et auteur, Tania Hoffmann vous livre ses meilleurs conseils pour pratiquer le plus souvent possible le luxembourgeois.

Les conseils de Tania Hoffmann: Comment parler le luxembourgeois au Luxembourg

Professeur de langue et auteur, Tania Hoffmann vous livre ses meilleurs conseils pour pratiquer le plus souvent possible le luxembourgeois.
Photo:Gerry Huberty
Luxembourg 2 min. 09.07.2015

Les conseils de Tania Hoffmann: Comment parler le luxembourgeois au Luxembourg

Vous avez passé des heures en cours de luxembourgeois et ne parvenez pas à pratiquer aussi souvent que vous le souhaiteriez? Tania Hoffmann, professeur de luxembourgeois, vous livre tous ses tuyaux!

Vous avez passé des heures en cours de luxembourgeois et ne parvenez pas à pratiquer aussi souvent que vous le souhaiteriez? Tania Hoffmann, professeur de luxembourgeois, vous livre tous ses tuyaux!

Le Luxembourg regorge d'endroits où il est possible d'apprendre la langue luxembourgeoise. Cependant, lorsqu'il est question de mettre à profit ses connaissances, c'est une autre histoire tant le pays est cosmopolite et les Luxembourgeois habitués à s'adapter à leurs interlocuteurs étrangers.

Tania Hoffmann, professeur de luxembourgeois et auteur d'un livre qui vient d'être publié «Verwiesselungsgefor» et qui met l'accent sur la prononciation de la langue car en fonction de celle-ci on peut dire tout et son contraire!

Elle partage aujourd'hui avec wort.lu ses tuyaux pour pratiquer le plus souvent possible le luxembourgeois et mettre en pratique toutes ces heures de cours passées à emmagasiner du vocabulaire.

1. S'inscrire dans une association ou un club luxembourgeois

Le Luxembourg comprend un bon nombre de clubs et d'associations et devenir membre de l'un d'eux peut aider à l'intégration linguistique. Bien sûr, cela sous-entend de sortir de sa zone de confort et de se confronter à un environnement complètement différent mais le jeu en vaut la chandelle si une meilleure pratique du luxembourgeois est à la clé, non?

2. Aller faire son marché

Sur les marchés, vous allez rencontrer des producteurs locaux, ce qui est une belle opportunité pour vous lancer dans une petite conversation en luxembourgeois et faire ainsi d'une pierre deux coups en achetant de plus des produits sains et de bonne qualité.

3. Parler avec vos voisins

Avoir de bonnes relations avec ses voisins ne sert pas uniquement à dépanner en cas de besoin mais peut également être un vrai espace où pratiquer la langue luxembourgeoise. Surtout, si ceux-ci ont des enfants comme vous, cela leur permettra de se familiariser avec cette langue d'autant plus si vous projetez qu'ils fréquentent l'école publique.

4. Participer aux fêtes de village

Tania Hoffmann conseille à tous ceux qui veulent pratiquer le luxembourgeoise de se rendre aux fêtes de village de type Grillfest, Wäifest ou Floumaart. Vous augmenterez ainsi vos chances de pratiquer et vous ferez peut-être de nouvelles connaissances!

5. Soyez volontaire et ne baissez pas les bras

Les Luxembourgeois sont tellement habitués à s'adapter à leur interlocuteur qu'ils pensent bien faire en vous répondant dans votre langue maternelle lorsque vous tentez de communiquer en luxembourgeois.

D'après Tania, il ne faut pas baisser les bras et rester coûte que coûte en luxembourgeois. Profitez de la Poste, la banque ou encore du supermarché pour parler en luxembourgeois!

  • «Verwiesselungsgefor», 76 pages, 15 euros. À commander auprès de luxembourgish@letz-learn.lu ou sur www.epubli.de.






Sur le même sujet

Emile Eicher: «Il y a une lourdeur administrative au Luxembourg»
De ses jeunes années au Lycée de Garçons du Limpertsberg, Emile Eicher a conservé le sentiment que l'apprentissage du français devrait se faire moins rigoureux et plus vivant. Député CSV depuis neuf ans, il dénonce aujourd'hui une lourdeur administrative qui, selon ses mots, pèserait sur le Grand-Duché, à tous niveaux.
10.7.2018 Luxemboug, ville, CSV, Emile Eischer,   photo Anouk Antony
Sylvie Andrich-Duval: «On fait les lois pour les gens, pas pour le papier»
Psychologue, engagée dans de nombreuses associations sociales depuis sa jeunesse, Sylvie Andrich-Duval considère son engagement politique au CSV comme un moyen de plus de venir en aide aux autres. Au fond, elle et sa ville natale de Dudelange, à laquelle elle est très attachée, partagent un point commun: une très forte proximité avec la France, ou du moins la francophonie.
«En matière d'égalité des sexes, il y a encore beaucoup de préjugés et de mentalités à changer»
Gilles Roth: «La cohésion sociale n'est pas en danger au Luxembourg»
Bourgmestre de Mamer depuis dix-huit ans et vice-président de la fraction CSV au Parlement, Gilles Roth est davantage tourné vers la Belgique que la France. Le député «ne voit aucun inconvénient à ce que le gouvernement luxembourgeois participe à des investissements réalisés en vue d'acheminer plus facilement des travailleurs frontaliers vers le Luxembourg. Parce que la qualité du travail fourni serait meilleure».