Changer d'édition

Les communes ont bien encaissé le choc
Luxembourg 2 min. 20.07.2020 Cet article est archivé

Les communes ont bien encaissé le choc

Selon Dan Biancalana, la redistribution de la part de l'Etat sera moindre mais les communes sont averties et ont le temps de réviser leurs prévisions de dépenses.

Les communes ont bien encaissé le choc

Selon Dan Biancalana, la redistribution de la part de l'Etat sera moindre mais les communes sont averties et ont le temps de réviser leurs prévisions de dépenses.
Photo : Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 20.07.2020 Cet article est archivé

Les communes ont bien encaissé le choc

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La crise ayant mis à mal les finances de l'Etat, les 102 bourgmestres doivent s'attendre à des reversements moindres pour l'exercice 2020. Mais les ministres de l'Intérieur et des Finances ont assuré aux administrations locales des taux d'aide augmentés pour encourager la réalisation de grands équipements collectifs.

Les bourgmestres, en bons pères de famille, ont toujours un œil sur le porte-monnaie communal. Et pour nombre d'entre eux, l'épisode covid-19 aura coûté cher. Pas tant en termes de dépenses d'ailleurs, plutôt en pertes de recettes. Mais au final, le résultat est le même : les caisses ne sont pas aussi pleines qu'espéré. Déjà en juin dernier, le Syvicol s'en était ému; le président du Syndicat des villes et communes luxembourgeoises, Emile Eicher, craignant alors 420 millions de dotations en moins de la part de l'Etat. 

La logique est simple: les finances nationales connaissant un régime draconien (-1,2 milliard de pertes de recettes en comparaison au premier semestre 2019), la redistribution se fait plus maigre. Pas simple dans ces conditions de mener à bien le budget voté par chaque collectivité en début d'année, établi suivant les promesses du budget voté en octobre dernier. Ainsi, à l'automne et donc avant la crise, il était prévu qu'au moins 7% des 21 milliards de dépenses publiques de l'année soient affectés aux communes. Soit de l'ordre de 1,4 milliard à se partager... La part sera moindre assurément.

Face aux craintes, lundi à la Chambre, Taina Bofferding (LSAP) et Pierre Gramegna ont donc tenu à rassurer les élus. Oui, baisse il y aura. Non, aucune catastrophe n'est à redouter : «Toutes les communes seront en mesure de payer leurs frais courants et de répondre de leurs dettes», a ainsi affirmé la ministre de l'Intérieur.

Des propos reçus d'autant plus favorablement que, dans la foulée, a été confirmée l'intention de majorer les taux de base de certaines subventions proposées aux communes. «Des critères de taille des localités entreront d'ailleurs en compte dans ce calcul», dévoilait à l'issue de la rencontre avec les deux ministres, Dan Biancalana (LSAP).


Faillite Chaussures  Geox - Belle étoile - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'Etat luxembourgeois ouvre grand les robinets financiers
Le ministre des Finances voit filer les dépenses publiques plus vite que prévu à l'heure de présenter son budget 2020. Mais le déficit constaté aujourd'hui, aux yeux de Pierre Gramegna «renforce la capacité de l’économie de redémarrer».

Un président de la commission des Affaires intérieures réconforté de savoir qu'il faudrait certes revoir la voilure de certains projets («faire le choix entre l'indispensable, le nécessaire et le superflu») mais que le gouvernement continuerait à soutenir l'action des élus. «L'idée étant que les investissements publics locaux participent aussi à stimuler la relance du pays, il faut les encourager.» Le soutien majoré portera notamment sur la construction de grands équipements collectifs (infrastructures scolaires, bâtiments communaux ou places publiques par exemple). Dans ce cas, le plafond d'aide devrait augmenter de 40% à 45%.

Parlementaires et ministres ont promis de se revoir courant octobre pour voir comment les finances communales s'en sortaient, au final. Occasion aussi pour le ministre Gramegna d'évoquer ce à quoi les communes luxembourgeoises pourraient avoir droit pour leur budget 2021. «Mais d'ici là, le ministère de l'Intérieur est prêt à jouer le rôle de conseiller financier auprès de toutes les communes qui estimeraient rencontrer des difficultés pénalisantes», indique le président de la commission des Affaires intérieures.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ce nouvel outil mis en ligne permettra à chacun de savoir si sa toiture est suffisamment exposée au soleil pour accueillir des panneaux photovoltaïques. Mais le site propose même un simulateur pour juger la performance énergétique de l'installation et donc sa rentabilité financière
Le Conseil national des finances publiques (CNFP) a examiné l'évolution de la situation budgétaire du pays pour la période 2020 et 2021. Les nouvelles perspectives bousculent les prévisions budgétaires et invitent à une vigilance particulière sur le déficit budgétaire attendu.
Dans un an tout juste, en février 2021, le Statec se lancera dans une vaste opération de recensement de la population du Grand-Duché. Un dénombrement qui n'avait plus été entrepris depuis 2011.
Lokales.Nationalfeiertag 2019,Fête nationale,Visite de LL.AA.RR le Grand-Duc et la Grande-Duchesse à Bourscheid.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Trop souvent encore, les projets urbains des communes se trouvent bloqués par des questions administratives, techniques ou trop de complexité. Parmi les outils envisagés, une adaptation de la loi sur la redéfinition des parcelles à aménager.