Changer d'édition

Les commerces de la capitale attirent les foules
Luxembourg 4 3 min. 23.11.2020

Les commerces de la capitale attirent les foules

Beaucoup de Belges et Français traversent la frontière pour faire leurs achats de Noël, constatent les vendeurs.

Les commerces de la capitale attirent les foules

Beaucoup de Belges et Français traversent la frontière pour faire leurs achats de Noël, constatent les vendeurs.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 4 3 min. 23.11.2020

Les commerces de la capitale attirent les foules

Alors que les mesures de confinement sont encore en vigueur de l'autre côté des frontières, les rues de Luxembourg-ville étaient noires de monde ce week-end. Etrangers comme résidents anticipaient ainsi leurs achats de Noël dans la crainte de nouvelles restrictions.

(ASdN avec Diana Hoffmann) - Le malheur des uns fait le bonheur des autres, résument nos confrères du Luxemburger Wort. Samedi, difficile de se frayer un chemin dans les rues piétonnes de la capitale, noires de monde. Mais ce ne sont pas les commerçants qui s'en plaignent après avoir été forcés à l'arrêt trois mois en raison de la crise sanitaire. Car depuis, les clients manquent toujours à l'appel dans de nombreuses boutiques. 

Avec le télétravail et probablement le commerce en ligne, les clients se font en effet encore rares en semaine. A l'inverse, les rues bondées du centre-ville le week-end apparaissent donc comme une lueur d'espoir pour les commerçants. Mais tous, ne sont pas résidents luxembourgeois. 

«Il y a beaucoup de Belges et de Français qui viennent au Luxembourg pour faire des achats», souligne Guill Kaempff, président de l'association des commerces de la capitale (UCVL). Les commerces, comme les bars et restaurants, sont en effet fermés de l'autre côté des frontières. «Mais les Allemands sont aussi là», précise le gérant du restaurant-traiteur Kaempff-Kohler.

Un flux de clients à gérer

Un constat confirmé par Myriam Abid, à la tête du magasin Mim'z Shoes & Accessories. «Mais il y a aussi de nombreux clients luxembourgeois», souligne-t-elle. Ces derniers ont en effet tendance à moins voyager. Beaucoup souhaitent également «soutenir le commerce local». «Bien qu'il y ait moins de clients, ceux qui le font achètent davantage», souligne la femme d'affaires. 

Un flux de clients parfois compliqué à gérer. «Nous devons parfois fermer la porte d'entrée, sinon il y aurait trop de clients dans le magasin», souligne Yannick Speltz, du magasin de skate Olliewood. Par peur d'une annonce de reconfinement, certains font en effet déjà leurs achats de Noël.

Gueule de bois dominicale

Pour autant, les magasins remplis et les sourires des vendeurs n'enlèvent rien aux moments difficiles que traversent certains hommes et femmes d'affaires. «Certains ont une baisse des ventes de 40 à 60%», explique Guill Kaempff. Les bars et restaurants bien sûr, mais aussi des magasins de mode. 

Et malgré l'ouverture dominicale des magasins à l'approche de Noël, l'agitation du début du week-end est retombée dimanche. Mais l'ouverture, nécessitant du personnel, n'est pas toujours rentable. «Environ 10 à 15% ne participent pas», souligne ainsi Guill Kaempff. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Xavier Bettel joue gros cette semaine
La force retrouvée de l'épidémie covid contraint le Premier ministre à proposer aux députés de voter des amendements plus restrictifs dès les prochains jours. En jeu, non seulement l'état de santé de la population mais aussi celui du système hospitalier, de l'économie et la confiance accordée aux dirigeants.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Mundschutz , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Si nous ne voyons pas de tendance à la baisse...»
Xavier Bettel n'a guère laissé d'espoir pour un possible maintien du pays dans les conditions sanitaires actuelles. Tout est prêt pour qu'en début de semaine prochaine puisse être notamment actée la fermeture des cafés, restaurants, théâtres et cinémas du pays.
Politik, Corona Covid-19, Xavier Bettel, Premierminister und Paulette Lenert, Gesundheitsministerin geben Pressekonferenz nach Regierungsrat, Château de Senningen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Cafés et restaurants paient l'addition
Si Xavier Bettel a repoussé toute idée d'un reconfinement strict, il a toutefois laissé planer la possibilité de fermer bars et restaurants jusqu'à mi-décembre.
A young man eats his lunch at the patio of a closed restaurant in Vienna, Austria, on November 17, 2020. - Austria has entered its second lockdown with the new anti-coronavirus restrictions, shutting schools and shops until December 6, 2020 to get spiraling numbers of infections under control and urging Austrians to avoid all social contacts. (Photo by JOE KLAMAR / AFP)
Prêt à dégainer de nouvelles restrictions... lundi
Si les chiffres de l'épidémie covid ne s'améliorent pas d'ici la fin de semaine, le gouvernement a prévu diverses mesures contraignantes. Un projet de loi détaillant ces nouveaux dispositifs est déposé ce mardi à la Chambre, pour un possible vote dès le 23 novembre.
Politik, Xavier Bettel DP und Paulette Lenert LSAP, Regierung, Col Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le Fonds de relance étend sa générosité
Le gouvernement a non seulement décidé de maintenir le dispositif d'aide aux PME jusqu'en mars 2021, mais aussi d'ouvrir le champ des bénéficiaires notamment aux commerces de détail et aux organismes de formation professionnelle.
Wi , PK OGB-L Commerce , Unterstützung für die Geschäfte , rue Alzette Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'Allemagne ne discrimine pas ses voisins luxembourgeois
Les rumeurs selon lesquelles les résidents du Grand-Duché sont particulièrement visés en Allemagne ne sont pas fondées. Et si c'était le cas, cette attitude serait illégale. «La nationalité seule n'est en aucun cas une raison valable» précisent les autorités allemandes.
Lok , Autobahn Richtung Trier , hinter Wasserbillig , Raststätte Markusbierg , Deutsche Polizei kontrolliert Autos wegen Coronavirus , Sras-CoV-2 , und schickt alle nichtberechtigten zurück , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort