Changer d'édition

Les colis du Père Noël, c'est deux fois plus de travail
Luxembourg 4 min. 22.12.2014 Cet article est archivé
Au centre de tri postal à Bettembourg

Les colis du Père Noël, c'est deux fois plus de travail

A partir du moment où le colis fait moins de 1,50 mètre de long et pèse moins de 30 kg (c'est le standard postal), il passe sur la bande automatisée.
Au centre de tri postal à Bettembourg

Les colis du Père Noël, c'est deux fois plus de travail

A partir du moment où le colis fait moins de 1,50 mètre de long et pèse moins de 30 kg (c'est le standard postal), il passe sur la bande automatisée.
Photo: Maurice Fick
Luxembourg 4 min. 22.12.2014 Cet article est archivé
Au centre de tri postal à Bettembourg

Les colis du Père Noël, c'est deux fois plus de travail

Cadeaux, jouets, batteries de voiture et même poubelle... tout passe sur la bande! «Les derniers jours, on double le nombre de colis. Soit 15.000 à trier par jour», assure Philippe Gross. Jusqu'au 24 décembre, c'est le grand rush au Centre de tri national de Post à Bettembourg.

PAR MAURICE FICK

Cadeaux, jouets, batteries de voiture et même poubelle... tout passe sur la bande! «Les derniers jours, on double le nombre de colis. Soit 15.000 à trier par jour», assure Philippe Gross. Jusqu'au 24 décembre, c'est le grand rush au Centre de tri national de Post à Bettembourg.

Durant la période des fêtes «il y a le double de travail qu'en temps normal que ce soit pour la distribution des colis ou des lettres», explique Italo Garofoli, chef du Centre de tri postal national à Bettembourg où 250 salariés se plient en quatre pour «tout remettre au client avant Noël».

«Tous les colis pris en charge le 23 décembre seront livrés le 24 décembre», s'engage le chef du Service colis, Philippe Gross. De la fenêtre qui surplombe un hall de tri dont on ne voit pas le bout, il désigne la machine de tri où passent un à un, l'intégralité des colis qui seront distribués avant Noël au Luxembourg: «Les derniers jours on double le nombre de colis. Soit 15.000 à trier par jour».

Pas loin de 2 millions de colis livrés en 2014: un record

Des boîtes en carton de toutes les tailles dont le contenu a évolué au fil de l'élargissement de l'offre de l'e-commerce. «Les boîtes de 50 x 40 x 20 cm restent le standard mais de plus en plus, il y a des extras», glisse Philippe Gross. Outre les boîtes de jeux, jouets et autres cadeaux de Noël «on trouve des pièces auto, des batteries et même des poubelles. En été, il y a des parasols, des salons de jardin,...»

«Tous les colis pris en charge le 23 décembre seront livrés le 24 décembre», s'engage le chef du Service colis, Philippe Gross.
«Tous les colis pris en charge le 23 décembre seront livrés le 24 décembre», s'engage le chef du Service colis, Philippe Gross.
Photo: Maurice Fick

A partir du moment où le colis fait moins de 1,50 mètre de long et pèse moins de 30 kg (c'est le standard postal), il passe sur la bande. D'une année à l'autre, il y en a de plus en plus. «Nous avons eu une moyenne de 20% de croissance au cours des cinq dernières années», assure le chef du centre de tri. De sorte que depuis 2009, «le nombre de colis a doublé».

2014 sera même une année record pour Post Luxembourg. «On a presque 2 millions de colis. 1,95 million pour être plus précis. Soit une hausse de 18% par rapport à 2013», avance d'ores et déjà Philippe Gross.

En décembre... pas de congés

En réalité, la "haute saison" des colis démarre dès le 15 novembre au Luxembourg et dure jusqu'au 24 décembre au soir. Après une petite accalmie entre Noël et Nouvel An, la valse reprend, le temps des retours de cadeaux, début de promotions et petits plaisirs d'adultes après Noël, «pour revenir à un rythme quasi normal vers le 15 janvier», pose M. Gross.

Mais comment la poste luxembourgeoise s'organise-t-elle face à ce surplus de travail durant les fêtes? «Eh bien en décembre, les congés sont bloqués. C'est un phénomène connu. A contrario, on essaye de donner davantage de vacances durant les congés scolaires d'été», assure Italo Garofoli.

Les derniers jours avant Noël, près de 15.000 colis passent chaque jour dans les halls du Centre de tri national à Bettembourg.
Les derniers jours avant Noël, près de 15.000 colis passent chaque jour dans les halls du Centre de tri national à Bettembourg.
Photo: Maurice Fick

Et au chef de rajouter deux autres leviers: «On fait aussi le double d'heures supplémentaires et on embauche une quinzaine d'intérimaires pour faire face».

La livraison de colis, le dimanche, fait un carton

Histoire de coller à son crédo de la satisfaction du client avant tout, Post Luxembourg a innové en ce mois de décembre 2014: «Pour la première fois nous avons proposé de livrer les colis le dimanche. Et cela a très bien fonctionné!

Les dimanches 14 et 21 décembre, 15.000 colis ont été mis en distribution», assure Philippe Gross.

L'expérience sera-t-elle réitérée à l'avenir? «Au vu des premiers résultats, on reproduira vraisemblablement l'expérience l'année prochaine» à la période précédant Noël. Mais il est trop tôt pour  «tirer des conclusions pour l'instant» de ce test en grandeur nature qui a porté de beaux fruits, tout comme l'expérience PackUp. Elle «contribue aussi à tirer le nombre de colis vers le haut», reconnaît volontiers M. Gross.


Sur le même sujet

Si les cadeaux qui viendront garnir les sapins des résidents du Grand-Duché sont arrivés en temps et en heure, c'est en grande partie grâce au travail de fourmi réalisé par les équipes du centre de tri de Post Luxembourg. Immersion sur place.
POST Luxembourg - Centre de Tri Bettembourg Krakelshaff (Foto: Alain Piron)