Changer d'édition

Les clients des bars directement dans le viseur
Luxembourg 2 min. 07.07.2020

Les clients des bars directement dans le viseur

Pour tenter de juguler la hausse du nombre de nouvelles infections, une nouvelle loi covid prévoit de sanctionner les clients de bar qui seraient debout un verre à la main.

Les clients des bars directement dans le viseur

Pour tenter de juguler la hausse du nombre de nouvelles infections, une nouvelle loi covid prévoit de sanctionner les clients de bar qui seraient debout un verre à la main.
Lex Kleren
Luxembourg 2 min. 07.07.2020

Les clients des bars directement dans le viseur

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Face à la hausse du nombre des nouvelles infections, de nouvelles restrictions sont envisagées pour tenter de juguler l'arrivée d'une potentielle deuxième vague. Notamment pour éviter les rassemblements devant les cafés ou certaines fêtes privées. A l'inverse, la nouvelle loi covid-19 prévoit l'ouverture de certaines foires et salons.

Avec pas moins de 300 nouvelles infections enregistrées en une semaine, la crainte d'une deuxième vague devient de plus en plus présente. Pour tenter d'éviter cette situation, le gouvernement envisage la mise en place d'une nouvelle loi covid, plus restrictive sur certains comportements. Dans le viseur, le non-respect de la distanciation sociale dans les bars ou lors de certaines fêtes privées.  


online.fr, Paulette Lenert, lsap, Politik, Gesundheitsministerin,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Tout ne se passe pas comme prévu»
La ministre de la Santé, Paulette Lenert, reconnaît que la brusque reprise des infections ne faisait pas partie du scénario espéré. Le pire serait de voir le nombre d'hospitalisations bondir d'ici quelques jours.

Devant entrer en vigueur le 24 juillet prochain, date d'expiration des deux premières lois covid votées fin juin, la future législation prévoit notamment que  la consommation à table devienne «obligatoire pour le client». Les personnes qui seront debout, un verre à la main, pourraient alors se voir sanctionner. Une nouvelle contrainte qui vient s'ajouter à celles déjà en vigueur, à savoir une distance minimale de 1,5 mètre entre les tables, un nombre maximal de dix personnes autour d’une même table ou le port obligatoire du masque pour toute personne non assise ou s’approchant d'autres clients à moins de deux mètres. L’heure de fermeture reste fixée à minuit.


Nurses transfer a COVID-19 patient to the Critical Patients Unit, at Barros Luco Hospital, in Santiago, on June 24, 2020. - An increasing COVID-19 death toll is leaving the Chilean healthcare system on the blink of collapse. (Photo by Martin BERNETTI / AFP)
«Trop tôt pour parler d'une seconde vague»
Le coronavirus connaît depuis vendredi une nouvelle vigueur au Luxembourg avec 91 nouveaux cas. Si Paulette Lenert, ministre de la Santé, s'en «inquiète», il n'est pas question pour Claude Meisch, ministre de l'Éducation, de remettre en question le regroupement des classes prévu ce lundi.

Autre tour de vis envisagé, la limite imposée de 20 personnes pour tout rassemblement, que ce soit dans l'espace public mais aussi dans la sphère privée. Une disposition jugée «nécessaire» et «proportionnelle» par les membres de la commission Santé et qui vient contredire la position du Conseil d'Etat qui avait retoqué cette option lors de l'analyse des deux premières lois. Le texte en cours d'analyse prévoit toutefois que les rassemblements de plus de 20 personnes restent autorisés à condition que «les personnes se voient assigner des places assises en observant une distance minimale de deux mètres». Sinon le port de masque est obligatoire. Des exceptions sont néanmoins envisagées pour l’exercice des activités culturelles et sportives.


De nouvelles limites pour les fêtes en privé
Un nombre de contaminations qui bondit, des inquiétudes sur une possible reprise d'infection, trop de rassemblements sans respect des gestes barrières : le gouvernement ne se contentera plus de recommandations mais entend fixer des obligations. Pas plus de 20 personnes, point.

A noter que la règle des places assises ne devrait plus s'appliquer à toutes les foires, salons et autres marchés, qui pourraient donc être à nouveau autorisés. Que ces derniers se déroulent en plein air ou non. A l'heure actuelle, seuls les événements prévus en extérieur peuvent avoir lieu. La future législation devrait rester en vigueur jusqu'à la fin septembre. Interrogés à la sortie de la commission Santé par le Luxemburger Wort, les membres de l'opposition se disent globalement satisfaits et estiment que «le texte va dans la bonne direction».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Feu vert pour la nouvelle loi covid
Le projet de loi visant à introduire de nouvelles mesures sanitaires afin d'endiguer la propagation du virus a été adopté ce jeudi par les députés de la majorité. Ce nouveau texte restera d'application jusqu'au 30 septembre.
Quand l'Horesca responsabilise ses membres
Soucieuse d'éviter de nouvelles fermetures eu égard au regain des infections au covid-19, la Fédération des hôteliers, restaurateurs et cafetiers du Luxembourg enjoint ses membres à respecter scrupuleusement les règles sanitaires en vigueur dans un communiqué publié ce jeudi.
Wirtschaft, Wiedereröffnung Terrassen und Restaurants, Luxemburg, Covid-19, Corona, Horesca, Foto:Lex Kleren/Luxemburger Wort
«Tout ne se passe pas comme prévu»
La ministre de la Santé, Paulette Lenert, reconnaît que la brusque reprise des infections ne faisait pas partie du scénario espéré. Le pire serait de voir le nombre d'hospitalisations bondir d'ici quelques jours.
online.fr, Paulette Lenert, lsap, Politik, Gesundheitsministerin,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
De nouvelles limites pour les fêtes en privé
Un nombre de contaminations qui bondit, des inquiétudes sur une possible reprise d'infection, trop de rassemblements sans respect des gestes barrières : le gouvernement ne se contentera plus de recommandations mais entend fixer des obligations. Pas plus de 20 personnes, point.
Lenert en appelle à la «responsabilité de chacun»
La ministre de la Santé a présenté ce mercredi les dernières mesures applicables dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19. La nouvelle loi s'articule autour de trois axes: l'encadrement des rassemblements, les mesures de protection et le suivi.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort