Changer d'édition

Les classes à nouveau réunies dès le 29 juin
Luxembourg 3 min. 19.06.2020

Les classes à nouveau réunies dès le 29 juin

Pour Claude Meisch, ce nouveau pas en avant se justifie dans l'optique «d'aborder la prochaine rentrée de septembre sans souci»

Les classes à nouveau réunies dès le 29 juin

Pour Claude Meisch, ce nouveau pas en avant se justifie dans l'optique «d'aborder la prochaine rentrée de septembre sans souci»
Photo: SIP/Julien Warnand
Luxembourg 3 min. 19.06.2020

Les classes à nouveau réunies dès le 29 juin

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
«Un pas de plus vers la normalité». C'est en ces termes que Claude Meisch a qualifié ce vendredi le rassemblement des groupes A et B dans chaque classe d'ici dix jours et jusqu'au 15 juillet. Un retour «justifié», selon le ministre de l'Éducation nationale, dans l'optique de la rentrée de septembre.

Après la reprise de l'enseignement secondaire le 4 mai, puis celle du fondamental le 25 mai, la date du 29 juin marquera un troisième jalon important vers le retour à la normale des établissements scolaires. Elle scellera en effet le rassemblement de toutes les classes du secondaire et du fondamental, jusque-là scindées en groupes A et B fonctionnant en alternance, ainsi que l'a annoncé ce vendredi Claude Meisch (DP), le ministre de l'Éducation nationale. Le système sera en vigueur jusqu'au terme de l'année scolaire le 15 juillet, soit 13 jours effectifs, et les horaires sont maintenus de 8 à 13 heures quotidiennement. Ce qui n'aura donc pas la moindre influence sur les maisons relais dans l'après-midi.

Si chacun s'accorde à reconnaître que le modèle d'alternance en groupes A et B  «a bien fonctionné», ce retour presque à la normale permet de «terminer au mieux l'année scolaire». Après consultation des différents partenaires - directeurs d'école, syndicats, associations de parents, Syvicol, direction de la Santé -, Claude Meisch estime cette avancée «justifiée» dans l'optique «d'aborder la prochaine rentrée de septembre sans souci». Car le ministre DP est d'avis que «des contenus importants doivent encore être assimilés» avant de remettre le couvert en septembre.


ARCHIV - 06.05.2020, Schleswig-Holstein, Aukrug: Mit einem Schild mit der Aufschrift "Willkommen zurück" begrüßt eine Lehrerin die Viertklässler einer Grundschule. Wenn nach den Sommerferien die Schulen wie geplant wieder komplett öffnen, sollten Lehrer aus Sicht des Deutschen Lehrerverbandes einmal pro Woche auf das Coronavirus getestet werden. (Zu dpa "Debatte über besten Weg für Schulöffnungen hält an") Foto: Carsten Rehder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Fini les classes séparées en deux
La mesure réduisant de moitié les effectifs scolaires accueillis dans la même salle dans les écoles fondamentales ne devrait plus durer. Le ministère de l'Enseignement envisage en effet de réunir les groupes A et B à compter du 29 juin.

Le ministre de l'Éducation nationale ajoute que dans la pratique les règles sanitaires de base - port d'une protection buccale, désinfection régulière des mains, horaires de récréations différés - restent d'application. Les élèves demeureront toujours au sein du même groupe fixe, à l'intérieur duquel les règles seront assouplies; le port du masque par exemple ne sera plus obligatoire dans le groupe, mais le redeviendra à l'extérieur de celui-ci.

En outre, dans le cadre de la campagne de dépistage à grande échelle, les élèves et enseignants formeront un groupe de cinq, au sein duquel un individu se fera tester chaque semaine. Cette procédure permettra «d'obtenir une vision transversale» afin de «repérer et d'interrompre rapidement les chaînes d'infection», explique Claude Meisch qui encourage vivement chacun et chacune à se faire tester «pour protéger et pour se protéger». Le dépistage s'avère d'autant plus important en milieu scolaire que la majorité des jeunes contractant le coronavirus ne développent jamais de symptômes.

Oui aux excursions, non aux colonies

Par ailleurs, le ministre de l'Éducation nationale «encourage les enseignants du fondamental à prévoir des activités sportives» dans les 25 leçons restantes. La pratique du sport à l'école sera à nouveau possible, mais pas dans le secondaire où il est primordial d'avant tout «consolider les apprentissages de base», estime le ministre. De même, les excursions scolaires pourront reprendre dès le 29 juin, mais uniquement à caractère journalier. «Il n'est pas encore question de passer des nuitées», précise Claude Meisch, qui ajoute que «les colonies de vacances ne reprendront quant à elles pas avant le 15 juillet».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le liveticker «covid-19» se referme ici
La fin de l'état de crise mercredi à minuit marque par la même occasion le terme de notre suivi en continu de l'actualité liée au coronavirus au Luxembourg et dans la Grande Région. Merci de nous avoir rejoints nombreux et nombreuses depuis la mise en place de ce fil abondant à la mi-mars.
Fini les classes séparées en deux
La mesure réduisant de moitié les effectifs scolaires accueillis dans la même salle dans les écoles fondamentales ne devrait plus durer. Le ministère de l'Enseignement envisage en effet de réunir les groupes A et B à compter du 29 juin.
ARCHIV - 06.05.2020, Schleswig-Holstein, Aukrug: Mit einem Schild mit der Aufschrift "Willkommen zurück" begrüßt eine Lehrerin die Viertklässler einer Grundschule. Wenn nach den Sommerferien die Schulen wie geplant wieder komplett öffnen, sollten Lehrer aus Sicht des Deutschen Lehrerverbandes einmal pro Woche auf das Coronavirus getestet werden. (Zu dpa "Debatte über besten Weg für Schulöffnungen hält an") Foto: Carsten Rehder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Tester pour un déconfinement contrôlé
Alors que les autorités s'apprêtent à lancer une vaste campagne de dépistage avec l'ambition d'atteindre la capacité maximale de 20.000 tests quotidiens, la ministre de la Santé a dévoilé les premiers résultats des analyses effectuées dans la construction, l'enseignement et les maisons de soins.
(FILES) In this file photo taken on May 21, 2020, a health worker takes a swab from a school worker while testing for COVID-19 coronavirus, at a school in the capital Nicosia on the first day of educational facilities re-opening following the easing of a lockdown due to the COVID-19 coronavirus pandemic. - Cyprus hopes to attract tourists after its coronavirus lockdown by paying the medical costs of anyone who tests positive for COVID-19 while holidaying on the island, officials said on May 27. The plan was outlined in a letter to tour operators and airlines detailing the health and safety protocols Cyprus is implementing to ensure the safety of its tourism sector. (Photo by Iakovos Hatzistavrou / AFP)
Le testing généralisé dans les écoles attendra
Les députés ont évoqué ce mardi la stratégie des tests mise en place par le gouvernement. Une approche qui semble porter ses fruits si l'on se réfère aux derniers chiffres publiés par le ministère de la Santé. Bien plus que le principe de l'immunité collective.
23.03.2020, Bayern, München: Eine Mitarbeiterin am Institut für Virologie der technischen Universität München (TUM) arbeitet in einem Labor an einer Sterilbank mit Zellkulturen. Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La nouvelle «normalité» se met peu à peu en place
Après le 20 avril et le 11 mai, le Luxembourg entame ce lundi le troisième épisode de son plan de déconfinement, dans un contexte de recul de la pandémie. Retour sur les bancs de l'école des élèves du fondamental, réouverture du Findel mais aussi début des tests à grande échelle figurent au programme.
Lokales, Vorbereitungen in den Schulen in Remerschen und Bech-Kleinmacher vor der Corona-Rentrée
Les examens des lycéens en mode covid-19
Maintenus malgré la crise sanitaire, 3.545 candidats passeront ce lundi 25 mai les examens de fin d'études secondaires. Des examens non sans adaptations, tant au niveau du contenu que des conditions.
Lokales, Rentree für die Abschlussklassen, Schüler des  Lycée Hubert Clement, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Les étudiants à la rescousse de la rentrée
A cinq jours de la reprise des écoliers du fondamental, le ministre de l'Education a passé un grand oral face aux députés ce matin. Claude Meisch a notamment présenté qui allait encadrer les jeunes "en semaine B".
ARCHIV - 07.03.2019, Niedersachsen, Gehrden: Schüler einer 5. Klasse lernen mit iPads im Englischunterricht an der Oberschule Gehrden in der Region Hannover. Niedersachsens Kultusminister Tonne (SPD) übergibt am 17.01.2020 in Helmstedt die ersten Bewilligungsbescheide aus dem Digitalpakt Schule. Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Dispensé de masques jusqu'à 6 ans
A l'heure d'évoquer la reprise du fondamental et la réouverture des crèches, le 25 mai, le ministre de l'Education a limité l'obligation du port de la protection buccale dans le cadre scolaire. Et Claude Meisch d'annoncer aussi la réouverture de l'accueil en maison relais.
Stichwörter: Kind, Kinder, Betreuung, Kinderbetreuung, Crèche, Maison relais, Kindertagesstätte Chèques-Service, Sprachförderung / Foto: © Getty Images
Claude Meisch attendu au tournant
Dans dix jours retentira la sonnerie d'une rentrée inédite dans l'enseignement fondamental et les crèches. Le ministre de l'Education nationale devra répondre ce vendredi à 14h30 aux nombreuses questions ouvertes et aux inquiétudes parentales face au coronavirus.
Lokales, Coronavirus, Covid-19, Pressekonferentz Claude Meisch, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort