Changer d'édition

«Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé»
Luxembourg 2 min. 28.07.2020

«Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé»

Pour Ulf Nehrbass, directeur du  Luxembourg Institute of Health, la décision de classer le Luxembourg en zone à risque par l'Allemagne était «non réfléchie, sans discussions et de manière tout à fait inattendue»

«Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé»

Pour Ulf Nehrbass, directeur du Luxembourg Institute of Health, la décision de classer le Luxembourg en zone à risque par l'Allemagne était «non réfléchie, sans discussions et de manière tout à fait inattendue»
Photo: SIP
Luxembourg 2 min. 28.07.2020

«Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé»

Pour Ulf Nehrbass, directeur du Luxembourg Institute of Health (LIH), la hausse du nombre de nouvelles infections covid-19 ralentit. Et ce dernier d'estimer que le Luxembourg se trouve «sur la bonne voie» malgré la présence évidente de la deuxième vague.

(Jmh avec dpa) - «Les chiffres se stabilisent, mais à un niveau élevé», reconnaît Ulf Nehrbass, directeur du LIH dans une interview accordée mardi à l'agence de presse allemande dpa. Assurant être d'un «optimisme très prudent», le principal responsable de la lutte contre la pandémie de coronavirus au Grand-Duché juge que le pays se trouve sur «la bonne voie» face à ce qu'il considère «clairement comme la deuxième vague d'infections».


Israeli medical personnel take samples at a drive through COVID-19 testing facility in Ramat Hasharon in the suburbs of Tel Aviv, on June 1, 2020 during  measures imposed by the Israeli authorities to curb the spread of the novel coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)
Unanimes pour une seconde vague de dépistage massif
La loi actant la prolongation des tests à grande échelle a été adoptée à l'unanimité mardi à la Chambre. Un plébiscite qui prouve le soutien que les députés portent à cette stratégie gouvernementale. La deuxième phase commencera début août, s'étendra sur plus de sept mois et coûtera 60,7 millions d'euros.

Ces déclarations interviennent deux semaines après que le Grand-Duché a été placé en zone à risque par le Robert-Koch Institut après que le nombre de nouvelles contaminations a dépassé largement le seuil des 50 infections pour 100.000 habitants en l'espace de sept jours. Une décision des autorités sanitaires allemandes jugée par Ulf Nehrbass comme étant «non réfléchie, sans discussions et de manière tout à fait inattendue».

Pour tenter une fois encore de contrebalancer cette analyse statistique, le porte-parole de la task force covid-19 au Grand-Duché rappelle la politique de tests à grande échelle effectuée. Un large scale testing réalisé aussi bien auprès des résidents que des frontaliers qui représentent désormais «18% des nouvelles infections découvertes». 

Depuis le 1er juillet, le Luxembourg compte officiellement 1.999 nouveaux cas, selon les données officielles du ministère de la Santé qui indiquent également que le cap des 400.000 tests a été franchi. Présentée par Rudi Balling, membre de la task force «Research Luxembourg», comme «naturellement alarmante», la situation reste «incertaine», l'expert biomédical cité par l'agence dpa estimant qu'aucune réponse claire ne pouvant être apportée à l'heure actuelle. 

Que ce soit au Grand-Duché ou dans d'autres pays européens. «Il est désormais important d'identifier les causes de ces nouvelles infections observables un peu partout», estime le directeur du Centre de recherche en biomédecine systémique de l'Université du Luxembourg. 

Pour mémoire, le Luxembourg enregistre officiellement 6.321 infections impactant 5.163 des quelque 626.100 résidents. Le décès de 112 personnes a pu être mis en lien avec l'infection pulmonaire liée au covid-19.


Sur le même sujet

Le Luxembourg en passe de sortir de la zone à risque
La ministre-présidente du land de Rhénanie-Palatinat, Malu Dreyer ne voit plus de raison de maintenir le Grand-Duché dans cette classification. Le gouvernement fédéral allemand devrait «réagir rapidement», a-t-elle déclaré.
Echternach , Entfernen der Strassensperre auf der Brücke nach Echternacherbrück ( Deutschland ) , Wegfallen der Grenzkontrollen , Coronakrise , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
A son tour, la Belgique vire «à l'orange»
Depuis samedi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies classe le royaume comme une zone à risque, une douzaine de jours après le Luxembourg. Cela signifie que la barre des 20 contaminations par 100.000 habitants a été dépassée ces deux dernières semaines.
(FromL) Brussels City Mayor Philippe Close, Belgian Prime Minister Sophie Wilmes and King Philippe - Filip of Belgium stand during a visit to the mural of artist Dema One at Bozar Centre for Fine Arts, on the occasion of the Belgian National Day, in Brussels, on July 21, 2020. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Seize sites de dépistage, 350 emplois, et demain?
La phase I du dépistage massif au Luxembourg prendra fin ce week-end après deux mois de fonctionnement. Retour sur un dispositif inédit à l'échelle du pays et qui s'apprête à être prolongé jusqu'à... mars 2021.
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Quarantaine obligatoire si vous allez en Suisse
Ce mercredi à partir de minuit, les autorités helvétiques vont imposer un confinement aux résidents du Grand-Duché. Une décision qui s'explique par la hausse importante du nombre de nouvelles infections au covid-19 depuis le début du mois de juillet. Par contre, le transit reste autorisé.
Unanimes pour une seconde vague de dépistage massif
La loi actant la prolongation des tests à grande échelle a été adoptée à l'unanimité mardi à la Chambre. Un plébiscite qui prouve le soutien que les députés portent à cette stratégie gouvernementale. La deuxième phase commencera début août, s'étendra sur plus de sept mois et coûtera 60,7 millions d'euros.
Israeli medical personnel take samples at a drive through COVID-19 testing facility in Ramat Hasharon in the suburbs of Tel Aviv, on June 1, 2020 during  measures imposed by the Israeli authorities to curb the spread of the novel coronavirus. (Photo by JACK GUEZ / AFP)