Changer d'édition

Les CFL à leur tour victimes du coup de la panne
Luxembourg 2 min. 26.10.2021
Factures non payées

Les CFL à leur tour victimes du coup de la panne

Pendant une semaine, les frontaliers français des gares CFL de Volmerange-les-Mines et Audun-le-Tiche ont été privés d'électricité sur les quais en raison de factures impayées des CFL à EDF.
Factures non payées

Les CFL à leur tour victimes du coup de la panne

Pendant une semaine, les frontaliers français des gares CFL de Volmerange-les-Mines et Audun-le-Tiche ont été privés d'électricité sur les quais en raison de factures impayées des CFL à EDF.
Photo: Guy Wolff/archive
Luxembourg 2 min. 26.10.2021
Factures non payées

Les CFL à leur tour victimes du coup de la panne

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Pendant plusieurs jours, les gares de Volmerange-les-Mines et Audun-le-Tiche ont été privées d'électricité par EDF pour non-paiement de factures, indique mardi le ministre de la Mobilité. Une situation liée à «des envois à une mauvaise adresse» et «des difficultés d'appel depuis le Luxembourg».

Si la Belgique est souvent pointée du doigt pour certaines situations ubuesques, le Grand-Duché n'y échappe pas non plus. Et ce n'est pas François Bausch (Déi Gréng) qui pourra dire le contraire, puisque le ministre de la Mobilité a avancé mardi des explications surprenantes pour justifier l'absence de courant pendant une semaine dans les gares de Volmerange-les-Mines et Audun-le-Tiche


Foto eines Zugs der Linie 10 (RE10) vor der Abfahrt am Bahnhof Luxemburg / Foto: Armand WAGNER
Les élus lorrains défendent le train Esch-Audun
Le ministre de la Mobilité a annoncé la fin des liaisons entre les deux gares frontalières. Un choix unilatéral regretté du côté de Villerupt, Audun-le-Tiche et environs.

Bien que situées sur le territoire français, ces deux gares appartiennent officiellement au réseau CFL. Et dépendent donc de l'opérateur ferroviaire, propriété à 100% de l'Etat luxembourgeois, alors que leur alimentation électrique dépend d'EDF, opérateur détenu à 80% par l'Etat français. Une configuration particulière qui s'est retournée contre une partie des frontaliers français en raison d'un changement de contrat à compter du 1er janvier 2021 qui s'est traduit par «l'envoi de mauvaises factures à une mauvaise adresse», indique mardi le locataire du ministère de la place de l'Europe. 

Et «puisque les CFL n'ont pas reçu les factures, ils n'ont pas pu les payer», précise le ministre qui justifie ainsi «la coupure d'électricité effectuée par EDF». Un arrêt de l'alimentation des quais qui s'est traduit non seulement par la fin de l'éclairage mais aussi par «le non-fonctionnement des distributeurs de billets et l'absence de communication avec les serveurs informatiques», précise-t-il. 


Gare Volmerange-les-Mines - Volmerange-les-Mines - Gare - 18/12/2019 - photo: claude piscitelli
Le «bon plan» passe par la gare de Volmerange
Comment se rendre à son travail au Grand-Duché sans trop galérer en raison des grèves qui agitent la France? Certains frontaliers ont trouvé la parade, à deux pas de Dudelange.

L'histoire aurait pu rester une anecdote si François Bausch ne précisait pas que pour régulariser la situation, les CFL ont dû avoir recours «au téléphone privé d'un collaborateur français, depuis la France, pour entrer en contact avec EDF». Et ce, en raison «des difficultés à joindre EDF depuis l'étranger» en lien avec l'utilisation, côté français, d'un système client qui «ne permet pas de contacter EDF depuis le Luxembourg». Une fois la mise en relation effectuée, le problème a été résolu «en deux jours», assure François Bausch qui précise que «les CFL n'ont reçu aucune réclamation» et qu'«aucun incident sur les quais n'est à signaler».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet