Changer d'édition

Les cas de covid-19 dans les écoles en baisse
Luxembourg 14.10.2020

Les cas de covid-19 dans les écoles en baisse

159 élèves du fondamental et du primaire ont contracté le virus depuis le 15 septembre selon les chiffres publiés par le ministère de l'Education nationale.

Les cas de covid-19 dans les écoles en baisse

159 élèves du fondamental et du primaire ont contracté le virus depuis le 15 septembre selon les chiffres publiés par le ministère de l'Education nationale.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 14.10.2020

Les cas de covid-19 dans les écoles en baisse

Les services du ministère de l'Education nationale annoncent que 83 élèves ont contracté le virus durant la première semaine du mois d'octobre. Une tendance à la baisse par rapport à la dernière publication.

(ER) - En parallèle à la rétrospective diffusée par le ministère de la Santé, le ministère de l'Education nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse a décidé de jouer la transparence en communiquant désormais le bilan chiffré des élèves et enseignants testés positifs au Covid-19. 

Entre le 2 et le 9 octobre, «aucune nouvelle chaîne d'infection n'a été constatée dans les écoles et lycées au Luxembourg», même si l'un ou l'autre cas ont été recensés précise le communiqué du ministère. Si aucun cas positif n'a pu être attribué à une chaîne d'infection au sein même d'une école, 83 élèves ont tout de même contracté le virus entre le 2 et le 9 octobre, une statistique qui concerne aussi bien les écoles publiques que les écoles privées. Pour rappel, début octobre, les chiffres faisaient état de 167 garçons et filles scolarisés au Grand-Duché infectés par le coronavirus. 


(FILES) In this file photo teachers, students and parents participate in an outdoor learning demonstration for NYC schools in front of the Patrick F. Daly public school (P.S. 15) on September 02, 2020 in the Brooklyn borough of New York City. - New York Mayor Bill de Blasio said October 4, 2020 he planned to put nine neighborhoods back under tight shutdowns as Covid-19 cases rise in the city, which had largely controlled the pandemic after a catastrophic outbreak.
"Today, unfortunately, is not a day for celebration," de Blasio said, announcing he would ask to close nonessential businesses and all schools in nine neighborhoods of Brooklyn and Queens. (Photo by Angela Weiss / AFP)
Déjà 167 cas de covid dans les écoles
Trois semaines après la rentrée, le coronavirus continue à circuler parmi les élèves du Luxembourg. Plusieurs classes entières ont déjà été placées en quarantaine, reconnaît le ministère de l'Education.

Depuis la rentrée scolaire, ce chiffre s'élève à 232 élèves et 50 enseignants diagnostiqués positifs au covid-19 dans tous les secteurs de l'enseignement: fondamental, primaire et secondaire.    

Par ailleurs, le ministère a rappelé que le port du masque restait obligatoire dans les vestiaires et gymnases avant et après les cours d'éducation physique et de natation et qu'une attention particulière devait être portée aux contacts entre adultes. Les gestes barrières doivent être rigoureusement respectés, aussi bien lors des contacts entre professionnels que lors des contacts avec les parents d'élèves.

La lecture de ces résultats semble donc renforcer le sentiment du ministre Claude Meisch (DP). Le ministre de l'Education nationale aime rappeler régulièrement que dans la majorité des cas, les contaminations se produisent «en dehors des établissements scolaires eux-mêmes». D'où l'importance de «conserver les petits gestes qui font la différence.» 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

113 cas positifs dans les écoles depuis la rentrée
La rentrée scolaire n'a pas engendré une flambée des contaminations au covid parmi les élèves et les enseignants. Fort de ce constat, Claude Meisch a précisé les tenants et aboutissants des trois scenarii de contamination possibles.
Lokales, Rentrée Scolaire, Erster Schultag, Schule, Schüler Grundschule Sassenheim, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
La quarantaine avec autorisation de sortie fait débat
La loi permet à des personnes ayant eu un contact avec un cas covid et mises en quarantaine de se rendre à l’école. C'est le cas actuellement d'un enseignant qui a été autorisé à exercer. Une affaire qui soulève pas mal de questions.
18.09.2020, Baden-Württemberg, Karlsruhe: Im Max-Planck-Gymnasium Karlsruhe findet zu Corona Zeiten bei geöffnetem Fenster eine Unterrichtsstunde einer zehnten Klasse statt. Schule unter Corona-Bedingungen erfordert aus Sicht des Kultusministeriums von Schülern wie Lehrern ein zusätzliches Maß an Verantwortung und Achtsamkeit. Jeder einzelne müsse dafür sorgen, dass Infektionen möglichst verhindert oder eingedämmt werden. Foto: Uli Deck/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Le «grand jour» pour plus de 90.000 écoliers
Cette fois, les vacances sont bel et bien finies. Dans des conditions inédites imposées par la crise sanitaire, des dizaines de milliers d'élèves de l'enseignement public âgés de 4 à 18 ans ont retrouvé ce mardi matin le chemin de l'école.
Lokales, Rentrée Scolaire, Erster Schultag, Schule, Schüler Grundschule Sassenheim, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Onze cas de contaminations au lycée
Depuis la reprise du secondaire, neuf élèves et deux enseignants ont été testés positifs au covid-19. Un lycée de la capitale a même vu trois élèves d'une même classe détectés infectés au même moment. La ministre de la Santé a évoqué, lundi, les dispositifs activés pour éviter toute contamination supplémentaire.
Middle school pupils attend a lesson in their classroom, on June 22, 2020 in Boulogne-Billancourt, outside Paris, as primary and middle schools reopen in France. - After six weeks of unsteady school sessions and more than three months of class at home to fight against the spread of the new coronavirus Covid-19, French pupils and middle school students return to class on June 22, thanks to a lighter health protocol. (Photo by Thomas SAMSON / AFP)