Changer d'édition

Les cas covid occupent un quart des soins intensifs
Luxembourg 2 min. 04.11.2020 Cet article est archivé

Les cas covid occupent un quart des soins intensifs

La semaine dernière, 192 malades du covid-19 ont été admis à l'hôpital, pour 76 patients en sortant guéris dans le même temps.

Les cas covid occupent un quart des soins intensifs

La semaine dernière, 192 malades du covid-19 ont été admis à l'hôpital, pour 76 patients en sortant guéris dans le même temps.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 04.11.2020 Cet article est archivé

Les cas covid occupent un quart des soins intensifs

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Au Luxembourg, la part prise par les malades atteints du covid-19 a doublé, d'une semaine à l'autre, dans la plus sensible des unités de soins. En sept jours, les hôpitaux ont pris en charge 192 nouveaux infectés.

La semaine d'avant, le taux d'occupation des lits en soins intensifs par des patients atteints ou suspectés de covid-19 était de l'ordre de 10%. Du 26 octobre au 1er novembre, le ratio a doublé. S'établissant à un peu plus de 25%. Une croissance qui doit préoccuper les autorités soucieuses de conserver des disponibilités pour d'autres urgences de santé que celles liées à la seule épidémie.

S'il n'est pas le seul, ce ratio constitue tout de même l'un des principaux indicateurs surveillés par le ministère de la Santé. Et ce bond ne pourra qu'inquiéter les spécialistes murmurant leurs conseils à l'oreille de Paulette Lenert. En sept jours, les quatre centres hospitaliers (en plus de faire face à la naissance de foyer d'infection en interne) ont ainsi dû gérer la prise en charge de 25 sujets positifs au coronavirus en soins intensifs et 145 en soins normaux. Des malades confirmés ou suspectés d'être porteurs du virus, précise le dernier relevé hebdomadaire de la Direction de la Santé.

Voilà donc 192 admissions la semaine passée, contre 125 la précédente. Les chiffres grimpent, justifiant la prise des nouvelles mesures. Mais aussi, et les jours à venir le diront, poussant le gouvernement à adopter de nouvelles parades face à l'épidémie. D'autant que si la moyenne d'âge des personnes ayant été admises à l'hôpital pour cause de coronavirus baisse de 5 ans, elle reste élevée. De l'ordre de 63 ans, alors que la moyenne des 4.701 nouveaux cas hebdomadaires dépistés positifs tournait autour des 41 ans.

Des 167 victimes de l'épidémie actuellement décomptées, 14 sont décédées la semaine dernière. Contre 12 précédemment. Là encore un signe que la montée des contaminations des jours passés se paye cash niveau mortalité. D'où les grandes craintes que peuvent laisser planer les hypothèses du LIST sur un nombre de cas pouvant grimper à 1.400 sujets/jour à la mi-novembre...


Lokales, CHEM, Centre François Baclesse, Krankenhaus, Urgences, Notaufnahme, Coronavirus, Covid-19, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Les visites limitées dans tous les hôpitaux
Plus aucun centre hospitalier luxembourgeois n'autorise les visites libres. Cela afin de limiter les risques d'infection au covid-19 des patients comme des personnels soignants.

Sans même parler des impacts sociaux (et donc économiques) de la gestion sanitaire via le tracing mis en place. Ainsi, sur les sept jours précédents le 1er novembre, pas moins de 14.400 particuliers ont fait l'objet d'une mesure de mise en quarantaine ou d'isolement. Pas simple pour la vie de famille ou le fonctionnement des sociétés du pays.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Compte tenu de l'augmentation prévisible des prises en charge de patients covid, les centres hospitaliers envisagent à nouveau de déprogrammer certaines interventions chirurgicales.
08.11.2021, Sachsen, Leipzig: Auf der Covid-Station, einem Bereich der Operativen Intensivstation vom Universitätsklinikum Leipzig, stehen der Leiter der Klinik, Prof. Dr. Sebastian Stehr (l-r) mit der Leitenden Bereichsleitung Sylvia Köppen und einem Pfleger am Bett eines schwerkranken Patienten. Auf der Intensivstation wächst seit Tagen die Zahl der Corona-Erkrankten mit schweren Verläufen, darunter immer mehr jüngere Patenten zwischen 30 und 60 Jahren. | Foto: Waltraud Grubitzsch/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Longtemps, les seniors ont constitué la cible privilégiée du virus au Grand-Duché. Mais la vaccination des aînés porte ses fruits et désormais les 70 ans et plus sont les moins impactés par l'épidémie.
Confinement global en France ou en Angleterre, partiel au Portugal, couvre-feux nocturnes comme en Italie : les Etats européens annoncent les uns après les autres de nouvelles mesures face à un virus qui ne cesse de se propager.
A man walks past closed market stalls at the Naschmarkt in Vienna on November 2, 2020, a few hours before a second lockdown during the ongoing novel coronavirus (Covid-19) pandemic. - Austria's government announced on October 31 a second mass shutdown and a curfew starting next week until the end of November, in an attempt to halt rocketing coronavirus infection numbers. (Photo by GEORG HOCHMUTH / APA / AFP) / Austria OUT
La marge de manœuvre du Premier ministre se réduit, jour après jour, alors que la progression du covid-19 ne cesse. Un virus que les dernières mesures ne suffisent pas à contenir. Alors confinement, état de crise, nouvelles restrictions? Le gouvernement va devoir trancher.
Politik, Corona Covid-19, Xavier Bettel, Premierminister und Paulette Lenert, Gesundheitsministerin geben Pressekonferenz nach Regierungsrat, Château de Senningen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort