Changer d'édition

Les cantines ne deviendront pas gratuites en janvier
Luxembourg 2 min. 14.12.2021 Cet article est archivé
Société

Les cantines ne deviendront pas gratuites en janvier

Les élèves des familles luxembourgeoises à faibles et moyens revenus ne pourront pas bénéficier de la cantine gratuite tout de suite.
Société

Les cantines ne deviendront pas gratuites en janvier

Les élèves des familles luxembourgeoises à faibles et moyens revenus ne pourront pas bénéficier de la cantine gratuite tout de suite.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 14.12.2021 Cet article est archivé
Société

Les cantines ne deviendront pas gratuites en janvier

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Les familles à faible et moyens revenus ne pourront finalement pas bénéficier de la restauration scolaire sans payer à partir de janvier. Cette mesure, qui devait concerner 44.000 élèves a été reportée à la prochaine rentrée.

Ils devront patienter huit mois de plus. Les enfants, écoliers et lycéens qui auraient dû profiter de la cantine gratuite à partir de janvier 2022, n'auront finalement pas accès à cette mesure sociale avant le mois de septembre. L'annonce de ce report a été communiquée jeudi 9 décembre, par le ministre de l'Education nationale, Claude Meisch.


20.05.2008 Lecker essen - Maison Relais Caritas Grevenmacher Foto: Serge Waldbillig
La gratuité des cantines remise en question
44.000 élèves auraient dû bénéficier de la restauration scolaire sans payer à partir de janvier 2022. Mais la mesure envisagée par le gouvernement a été retoquée par le Conseil d'Etat, et pointée du doigt par certaines familles.

A l'origine de ce contre-temps, se trouve un avis du Conseil d'Etat rendu à la fin du mois de novembre. Dans ce texte, l'organe allait jusqu'à qualifier d'inconstitutionnel le projet de loi visant à rendre la restauration scolaire gratuite pour les familles à faibles et moyens revenus. Le manque de place dans les maisons-relais du pays était pointé du doigt par les Sages, bafouant ainsi le principe d'égalité de tous devant la loi.

Fixé à 8.800 euros, soit quatre fois le salaire minimum, le barème de la mesure tel qu'il est inscrit dans le texte de loi ne correspond à aucun indicateur de «précarité et d'exclusion sociale», avaient aussi souligné le Conseil d'Etat. Cette mesure sociale, qui aurait dû profiter à 80% des enfants du primaire et 20% des jeunes du secondaire, représenterait un gain de 800 euros par an et par enfant, selon les comptes du gouvernement.

Cette gratuité a également été questionnée par Syndicat des villes et communes luxembourgeoises. Au cœur des inquiétudes du Syvicol : qu'une partie du coût de ces repas offerts reste à la charge des communes. Une inquiétude à laquelle le ministre a été réceptif, puisque Claude Meisch a annoncé que l'Etat prendrait en charge la totalité des frais.


POUR ILLUSTRER LE PAPIER DE GERSENDE RAMBOURG : " LES FRANCAIS A TABLE: CE QUI A CHANGE DEPUIS DIX ANS "<br />(ARCHIVES) Cette photo prise le 15 octobre 2007 au lycée Le Verrier à Saint-Lô montre les élèves choisir un repas bio à la cantine. Pendant la dernière décennie des changements sont intervenus dans les habitudes alimentaires des français, comme l'engouement pour les produits bio et les produits équitables, l'augmentation des allergies alimentaires, ou le retour en grâce de légumes délaissés. AFP PHOTO / MYCHELE DANIAU
La cantine va devenir gratis pour 44.000 élèves
A compter de 2022, les familles modestes pourront bénéficier de la gratuité de la restauration scolaire pour leurs enfants. Le ministère de l'Education nationale prévoit un budget de 11 millions d'euros sur cette mesure.

En annonçant la mise en œuvre différée de la gratuité des repas scolaires, le ministère de l'Education nationale prend ainsi en compte l'avis du Conseil d'Etat. «La gratuité reste inscrite dans la loi budgétaire, seule son entrée en vigueur est adaptée», précise cependant l'institution.

Annoncée par Xavier Bettel lors de son discours sur l'état de la Nation, la restauration scolaire gratuite fait en effet partie intégrante du budget de l'exécutif pour 2022. Un argument mis en avant par le député Gilles Baum (DP) en novembre dernier, qui affirmait que la mesure sociale ne devrait ainsi par être décalée, malgré les divergences qu'elle entraînait. L'enveloppe de 11 millions d'euros a déjà été réservée pour la mise en place de ces repas va finalement rester au chaud jusqu'à la prochaine rentrée scolaire. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

44.000 élèves auraient dû bénéficier de la restauration scolaire sans payer à partir de janvier 2022. Mais la mesure envisagée par le gouvernement a été retoquée par le Conseil d'Etat, et pointée du doigt par certaines familles.
20.05.2008 Lecker essen - Maison Relais Caritas Grevenmacher Foto: Serge Waldbillig
A compter de 2022, les familles modestes pourront bénéficier de la gratuité de la restauration scolaire pour leurs enfants. Le ministère de l'Education nationale prévoit un budget de 11 millions d'euros sur cette mesure.
POUR ILLUSTRER LE PAPIER DE GERSENDE RAMBOURG : " LES FRANCAIS A TABLE: CE QUI A CHANGE DEPUIS DIX ANS "<br />(ARCHIVES) Cette photo prise le 15 octobre 2007 au lycée Le Verrier à Saint-Lô montre les élèves choisir un repas bio à la cantine. Pendant la dernière décennie des changements sont intervenus dans les habitudes alimentaires des français, comme l'engouement pour les produits bio et les produits équitables, l'augmentation des allergies alimentaires, ou le retour en grâce de légumes délaissés. AFP PHOTO / MYCHELE DANIAU
Pas simple pour les nouveaux menus scolaires de plaire au plus grand nombre. Mais Restopolis n'a pas l'intention de déroger aux nouvelles consignes alimentaires.
Corona hat Kantinen verändert: Die einen füllen sich wieder mit Schülern, die in Unternehmen bleiben leer.
Depuis la rentrée, le ministère de l'Education veille à proposer une alimentation plus saine, plus bio et plus locale. Et cela en tentant de réduire la consommation de viandes et poissons ou d'aliments d'origines lointaines.
Essen in Schulkantinen/Mensa - Reportage hinter den Kulissen der Mensa Uni Luxemburg.Foto:Gerry Huberty
Si les scolaires ont retrouvé leurs classes et les salariés leur entreprise, l'habitude des repas en collectivité est à retrouver. Un retour au self-service que le télétravail rendra de toute façon moins important qu'avant le covid.
De Schnékert - Rick Hotschnig - Windhof - Koerich -  - 16/09/2021 - photo: claude piscitelli