Changer d'édition

Les campings sont passés du paradis à l'enfer
Luxembourg 6 3 min. 14.07.2022
Un an après les inondations

Les campings sont passés du paradis à l'enfer

Le camping Um «Salzwaasser» à Born a été complètement détruit par les inondations de juillet 2021.
Un an après les inondations

Les campings sont passés du paradis à l'enfer

Le camping Um «Salzwaasser» à Born a été complètement détruit par les inondations de juillet 2021.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 6 3 min. 14.07.2022
Un an après les inondations

Les campings sont passés du paradis à l'enfer

Toute une série de campings de l'Est ont été cueillis à froid par les inondations d'il y a un an. L'un d'entre eux est toujours fermé à ce jour.

Plusieurs campings ont été durement touchés par les inondations catastrophiques d'il y a un an. Dans l'est du Luxembourg, nombre d'entre eux situés à proximité de rivières et sur leur terrain plat ont vu l'eau monter rapidement.

Les dégâts les plus importants ont été subis par le camping «Um Salzwaasser» à Born, qui a été en grande partie détruit par les inondations. Son avenir reste incertain. «Pour le moment, il n'y a rien de concret à ce sujet», déclare Josy Schoellen, vice-président du Syndicat d'Initiative et de Tourisme (SIT) Born-Moersdorf. Il s'était engagé bénévolement avec Monique Pissinger, présidente du syndicat, pour le camping au bord de la Sûre. 

En très peu de temps, la crue a dévasté toute l'infrastructure du camping. Le camping comptait une centaine d'emplacements, dont environ 80 étaient destinés aux campeurs permanents ou aux locataires de mobil-homes. Les travaux de nettoyage ont duré plusieurs mois et se sont achevés à la fin de l'année dernière. Les campeurs permanents ont évacué les objets qu'ils avaient loués et les cabanes de camping détruites ont été retirées du terrain. 

Born: un nouvel investisseur doit arriver

Après les conséquences dramatiques des inondations, Monique Pissinger et Josy Schoellen avaient annoncé leur intention de se retirer de l'entreprise. Ils souhaitent toutefois que le site retrouve une certaine vitalité. Dans le nouveau plan d'urbanisme de la commune, le terrain situé au bord de la Sauer est toujours classé «zone de récréation».

Selon les responsables, il est donc toujours possible d'y exploiter le camping. Il faut toutefois trouver un nouvel investisseur. Un groupe de travail au sein de la commune doit se pencher de plus près sur le camping touché par les inondations. Selon les responsables, une nouvelle subvention du site ne pourra toutefois être demandée qu'en 2023, lorsque le camping sera intégré dans le plan quinquennal du ministère du Tourisme. Il ne faut donc pas s'attendre à un retour des campeurs sur le site avant cette date. 

Rosport: les emplacements sont à nouveau utilisables

Quelques kilomètres en amont, le camping du Barrage à Rosport avait également été touché. La force de l'eau était telle que la crue avait emporté plusieurs caravanes. 28 emplacements avaient alors été endommagés, soit près d'un tiers de l'ensemble du site. Ils ont déjà été remis en état l'année dernière. Alors qu'ils étaient auparavant utilisés par des campeurs permanents, ils sont désormais à la disposition des touristes.

La direction du camping a eu de la chance dans son malheur, car le bâtiment d'accueil avec l'office de tourisme, inauguré seulement quelques semaines auparavant, a été épargné de justesse par les inondations. Avec sagesse, l'architecte avait placé le bâtiment sur un site légèrement surélevé. La piscine, très appréciée des habitants et des campeurs, est également intacte. Lors de la crue, elle s'était remplie de sable et l'installation technique avait été endommagée. Cette saison, il n'y a plus aucune trace des dégâts. 

Camping Cascade définitivement fermé

Le camping Cascade dans le village de Müllerthal ne s'est pas remis. Déjà fortement endommagé lors de l'inondation soudaine de 2018, l'eau du ruisseau de Waldbilliger est revenue il y a un an et a dévasté l'ensemble du terrain ainsi que le bloc sanitaire qui venait d'être rénové.

Les propriétaires Stefan et Susana Spaus ont alors décidé de fermer définitivement l'établissement. Ils géraient le camping depuis trois générations. 

Cet article est paru pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.