Changer d'édition

Les caillots d'AstraZeneca liés à une erreur d'injection
Luxembourg 2 min. 07.04.2021

Les caillots d'AstraZeneca liés à une erreur d'injection

Selon des médecins français, c'est l'injection en intraveineuse qui serait responsable de la formation de caillots.

Les caillots d'AstraZeneca liés à une erreur d'injection

Selon des médecins français, c'est l'injection en intraveineuse qui serait responsable de la formation de caillots.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 07.04.2021

Les caillots d'AstraZeneca liés à une erreur d'injection

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Alors qu'un membre de l'Agence européenne des médicaments a confirmé mardi l'existence d'un lien «clair» entre les thromboses et le vaccin, un collectif de chercheurs français explique qu'une mauvaise administration en serait la cause précise.

Le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca est à nouveau au cœur de la polémique. Ce mardi, un membre de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué que son vaccin avait un lien «clair» avec le développement de thromboses chez certains patients. Si l'EMA affirme que les causes précises de ces caillots restent «à définir», un collectif de chercheurs et médecins français semble avoir trouvé une piste. 

Dans un article publié sur son site internet, le collectif «Du côté de la science» explique que c'est l'administration «en intraveineuse» du produit qui provoquerait les thromboses. Conçu pour être injecté dans le muscle (donc «en intramusculaire»), ce serait donc une «erreur accidentelle» au moment de la vaccination qui engendrerait une «réaction immunitaire intense» dans le corps et créerait des caillots. Pour éviter cela, les médecins préconisent aux soignants de vérifier «l'absence de retour sanguin lors de la vaccination». 

Si, pour l'instant, aucun pays n'a à nouveau suspendu l'utilisation du vaccin AstraZeneca, cette théorie pourrait changer la donne pour laboratoire anglo-suédois. Etant donné que le produit en lui-même ne serait donc pas dangereux, cela lui permettrait de regagner la confiance des usagers et d'honorer ses livraisons. 

D'autant que les campagnes de vaccination de plusieurs pays européens dépendent de la fiabilité de ce vaccin. Au Luxembourg par exemple, AstraZeneca est le deuxième fournisseur de sérum avec 14.190 doses prévues à la livraison d'ici la fin avril, contre 33.930 pour Pfizer et 4.800 pour Moderna et Johnson & Johnson. 

L'EMA doit tenir une conférence de presse ce mercredi après-midi sur la dangerosité éventuelle du vaccin, elle qui le jugeait encore «sûr et efficace» voilà une quinzaine de jours.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Moins de 2% de refus pour le vaccin AstraZeneca
Au Luxembourg, les invités à la vaccination se montrent jusqu'à présent peu soucieux de recevoir une injection avec la formule développée par l'Université d'Oxford. Mais la donne pourrait changer.
Un lien «clair» entre AstraZeneca et les thromboses
Quelques semaines après l'avoir jugé «sûr et efficace», un membre de l'Agence européenne des médicaments fait volte-face. Si les causes précises restent encore inconnues, les experts ont détecté des cas de caillots cérébraux post-vaccination chez de jeunes vaccinés.
ARCHIV - 12.03.2021, Sachsen-Anhalt, Wernigerode: Im regionalen Impfzentrum wird eine Spritze mit dem Corona-Impfstoff von Astrazeneca aufgezogen. Der Corona-Impfstoff von Astrazeneca ist aus Sicht der EMA sicher. Foto: Matthias Bein/dpa-Zentralbild/dpa - ACHTUNG: Dieses Foto hat dpa bereits im Bildfunk gesendet +++ dpa-Bildfunk +++
Le vaccin, une lueur au bout du tunnel trop lointaine
Si les thématiques des 15 pétitions validées en fin de semaine dernière sont très disparates, l'avancée de la vaccination contre le covid-19 reste en revanche visiblement au cœur des préoccupations des résidents.
A medical worker prepares a dose of the Pfizer/BioNTech vaccine, in a gymnasium, in Nogent-le-Rotrou, western France, on April 3, 2021. - 770 second doses are expected to be administered during a flash vaccination day. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
AstraZeneca change le nom de son vaccin
Suite aux polémiques autour des effets secondaires du produit, le laboratoire suédo-britannique l'a rebaptisé Vaxzevria ce mardi. L'objectif: regagner la confiance des Etats européens et de leurs citoyens.
Ce qu'implique la suspension du vaccin AstraZeneca
Annoncé lundi soir par le gouvernement, le retrait temporaire de l'utilisation du sérum créé par le laboratoire suédo-britannique est suspendu à la conclusion de l'agence européenne du médicament (EMA) qui doit se prononcer jeudi. Ce qui pousse le gouvernement à prévoir une possible «adaptation».