Changer d'édition

Les bus de substitution aux trains à l'œuvre ce lundi
Luxembourg 6 3 min. 17.07.2022
Barrage à Bettembourg

Les bus de substitution aux trains à l'œuvre ce lundi

Pour relier Bettembourg à la gare centrale de la capitale, les CFL mettent en place des bus de substitution. La compagnie de transport assure qu'ils seront assez nombreux.
Barrage à Bettembourg

Les bus de substitution aux trains à l'œuvre ce lundi

Pour relier Bettembourg à la gare centrale de la capitale, les CFL mettent en place des bus de substitution. La compagnie de transport assure qu'ils seront assez nombreux.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 6 3 min. 17.07.2022
Barrage à Bettembourg

Les bus de substitution aux trains à l'œuvre ce lundi

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
C'est parti pour, au moins, trois semaines compliquées pour les usagers des lignes ferroviaires 60 et 90. Les trains ne feront pas la liaison entre Bettembourg et Luxembourg Ville. Des bus de substitution sont mis en place par les CFL.

Le jour redouté par les usagers des trains régionaux, en particulier les frontaliers français, est arrivé. Le barrage de Bettembourg est en place depuis ce week-end. Plus aucun train ne circule sur le tronçon Bettembourg-Luxembourg Ville, en raison de travaux. Cela concerne les lignes 60 (Rodange-Luxembourg), 90 (sillon lorrain) et les TGV Paris-Luxembourg. Ce lundi 18 juillet, les actifs vont donc devoir changer leurs habitudes de transport souvent bien rodées.


Plus aucun train ne partira ou n'arrivera à Metz dès ce mercredi soir à 21 heures.
Vers un été de galère pour les usagers du TER
Les frontaliers empruntant le train entre le sillon lorrain et Luxembourg le redoutaient, cela se confirme : l'été va être très compliqué. En raison de travaux menés par les CFL, les trains TER de la SNCF n'iront pas plus loin que Bettembourg et les horaires sont modifiés.

Pour relier Bettembourg à la gare centrale de la capitale, les CFL mettent en place des bus de substitution. La compagnie de transport assure qu'ils seront assez nombreux. «La confection de l’offre de bus se base évidemment sur des comptages effectués qui permettent de connaitre la fréquentation des différents trains sur les différents types de journée (jour ouvré, jour férié, week-end)», expliquent les CFL.

Des bus toutes les 3 à 5 minutes aux heures de pointe

Dans les faits, ne vous attendez pas forcément à voir une longue file d'autobus dès votre descente du train à Bettembourg. L'option retenue est différente, afin de ne pas engorger les gares routières, à Bettembourg comme Luxembourg. «Dans le but d’assurer une alternative par bus fiable, des bus effectueront le trajet Luxembourg – Bettembourg toutes les 3 à 5 minutes durant les heures de pointe. Cette manière de procéder permet de réduire le nombre de cars présents en même temps dans les gares routières tout en maximisant l’offre en places assises», détaillent les CFL.

Pas d'arrêt à Howald pendant trois semaines

Concernant les voyageurs TGV, «une offre séparée de bus directs entre Luxembourg et Thionville, voire Metz, a été mise en place pour les clients des TGV dont le départ/terminus aura lieu, non en gare de Luxembourg, mais en gare de Thionville ou de Metz», poursuit l'entreprise. Enfin, dernière alternative pour les usagers de la ligne 60 : «des bus feront la navette entre Luxembourg et Esch-sur-Alzette tous les quarts d’heure».

Pour rappel, les CFL ont communiqué, fin juin, les nouveaux horaires des trains pour les deux lignes régionales impactées. Entre Bettembourg et Luxembourg, le trajet en bus (direct, sans arrêt à Howald), est estimé à 25 minutes. Voici les infos pratiques pour le sillon lorrain. 

Concernant la ligne 60 Rodange-Luxembourg, toutes les infos pratiques pour les trois prochaines semaines sont disponibles ici. Enfin, voici les fiches récapitulatives pour la ligne TGV Luxembourg-Paris Est.

Des perturbations... jusqu'en novembre !

Ces différents horaires et ces bus de substitution sont en vigueur jusqu'au 7 août. Mais tout ne rentrera pas dans l'ordre à partir du lundi 8 août, loin de là ! Si la circulation des trains reprendra sur l'intégralité de la ligne 60, les usagers du sillon lorrain auront toujours comme origine et comme destination la gare de Bettembourg, où ils devront prendre un train de la ligne 60, justement, pour effectuer le tronçon Bettembourg-gare centrale. Soit un temps de trajet rallongé de 10 à 15 minutes. Ce système sera en place jusqu'au 12 septembre.


Le retour à la normale de la circulation des trains sur les lignes TER de la région Grand Est est prévu pour le mois de juin.
«Tout est fait pour que les usagers s'énervent»
Après une soirée de mardi cauchemardesque, les usagers du TER Metz-Luxembourg doivent composer, ce mercredi, avec une grève nationale. Jean Riconneau, secrétaire général CGT cheminots de Metz, tape du poing sur la table.

Enfin, un bonheur n'arrivant jamais seul, les CFL viennent d'annoncer que les perturbations vont durer jusqu'au mois de novembre, les travaux en gare centrale de Luxembourg ayant pris du retard. Ainsi, des horaires adaptés vont, là encore, être mis en place.

Les bus de substitution de retour à la Toussaint

Du 12 septembre au 29 octobre et du 7 au 20 novembre, la priorité sera donnée aux trains les plus fréquentés. Avant 9h et après 16h, aucun changement n'est à prévoir du côté des TER. Par contre, entre 9h et 16h, les trains du sillon lorrain auront Bettembourg comme gare de terminus, et il faudra emprunter la ligne 60 pour poursuivre le voyage. Pendant les vacances de la Toussaint (29 octobre-6 novembre), le système de bus de substitution de ce mois de juillet sera réactivé, aussi bien pour la ligne 90 que 60.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une liaison ferroviaire Sarrebruck-Luxembourg par la Sarre étant impossible, le Land allemand souhaiterait proposer une alternative via la Moselle. Une ligne existe, utilisée uniquement pour du fret. Mais sa mise en service pour les voyageurs paraît compliquée.
Future ligne Luxembourg-Bettembourg
Le week-end dernier, les CFL ont pu franchir une nouvelle étape dans la construction du pont qui, à la fin des travaux, figurera parmi les plus grands ponts ferroviaires du type « bow-string » en Europe.