Changer d'édition

Les bons conseils pour se prémunir des feux de cheminée
Luxembourg 4 min. 25.01.2022
Des dizaines d'incendies par an

Les bons conseils pour se prémunir des feux de cheminée

Il existe des réflexes très simples qui permettent d'éviter une catastrophe.
Des dizaines d'incendies par an

Les bons conseils pour se prémunir des feux de cheminée

Il existe des réflexes très simples qui permettent d'éviter une catastrophe.
Photo: Morris Kemp
Luxembourg 4 min. 25.01.2022
Des dizaines d'incendies par an

Les bons conseils pour se prémunir des feux de cheminée

Simon Laurent MARTIN
Simon Laurent MARTIN
Le lieutenant-colonel Alain Klein, chef de département prévention au CGDIS, livre ses bons conseils afin d'éviter les feux de cheminée, responsables d'un tiers des incendies domestiques.

Le phénomène est récurrent lors de chaque hiver: alors que le mercure continue de descendre, difficile de résister à la tentation d'un bon feu de bois pour les personnes vivant dans des habitations pourvues d'une cheminée. Néanmoins, un mauvais entretien de cette dernière peut amener à la catastrophe et plus particulièrement à un feu de cheminée. Celui-ci se produit lorsque de trop nombreux résidus de suie se sont entassés au sein du conduit. En raison de la chaleur, ces suies accumulées en nombre s'élèveront puis s'enflammeront ce qui peut mener à un incendie.


Plan díurgence aÈrodrome ñ simulation díaccident ‡ líaÈroport du Findel, avec les Pompiers, le SAMU, le 11 Octobre 2016. Photo: Chris Karaba
Une caserne pour les pompiers du Findel d'ici 2023
Afin d'accueillir le matériel spécifique et les effectifs d'intervention propres aux installations de l'aéroport, les sapeurs n'ont plus qu'à patienter encore treize mois, dixit la ministre de l'Intérieur Taina Bofferding.

En moyenne, un feu de cheminée est responsable d'un incendie domestique sur trois. La problématique est réelle et bien d'actualité alors que nous sommes en plein cœur de l'hiver. Il existe toutefois des réflexes pour prévenir une telle catastrophe. 

Le lieutenant-colonel Alain Klein, chef de département prévention au CGDIS, s'est prêté au jeu des bons conseils afin de prévenir un éventuel feu de cheminée. Il dresse d'abord un bilan sur les derniers chiffres en la matière. «Du 1er octobre 2019 au 31 mars 2020, nous avons recensé deux feux de chaufferie ainsi que 27 interventions pour des feux de cheminée dont huit fausses alertes. Ces fausses alertes correspondent la plupart du temps aux personnes qui sont parvenues à maîtriser le début d'incendie avant que nous arrivions sur place ou bien des fumées ou des étincelles qui peuvent paraître suspectes mais qui sont tout à fait normales.»


Le 112 s'est trouvé un nouveau toit
Le centre d'appels d'urgence luxembourgeois fonctionne désormais depuis Gasperich.

En ce qui concerne la période du 1er octobre 2020 au 31 mars 2021, les pompiers du CGDIS ont été appelés pour cinq feux de chaufferie et un feu dans un poêle à éthanol mais également pour 34 feux de cheminée, dont huit fausses alertes. Un chiffre en augmentation mais selon Alain Klein, le nombre de feux de cheminée reste constant avec une trentaine de cas par an. «Lors de chaque intervention de ce type, l'objectif est le même: mettre hors service la cheminée avant que le feu ne se propage à la toiture ou aux habitations voisines.»

Mais ces désastres peuvent être évités, comme l'explique le lieutenant-colonel, grâce à plusieurs réflexes très simples. «On constate que dans beaucoup de cas, la cause principale de ce type d'incendie est un mauvais entretien de la cheminée. Pourtant, des règlements existent là-dessus. Par exemple, la Ville de Luxembourg impose un entretien annuel de la cheminée en ce qui concerne des installations alimentées par des combustibles solides. Pour les installations au gaz, c'est tous les trois ans», détaille Alain Klein. 


Lok , Central des Secours d`Urgence , C.S.U. 112 , Notrufzentrale , ITV Christopher Schuh , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les missions du CGDIS s'adaptent au covid
Si le nombre d'interventions est resté relativement stable en 2020, les pompiers du Luxembourg ont constaté une augmentation des opérations de secours à personnes lors des phases de restrictions sanitaires.

Un bon entretien, c'est le conseil principal prodigué par le chef du département prévention. Mais il en existe bien d'autres afin de limiter les risques. «Il faut également rappeler toute l'importance de la qualité du bois que l'on fait brûler dans la cheminée. Si le bois est trop humide, s'il est stocké dans une pièce où le taux d'humidité dépasse les 17%, il y a un risque car il provoque bien plus de fumées que du bois sec. Il vaut mieux donc bien faire sécher son bois avant utilisation. Il faut aussi faire attention à ne pas mettre n'importe quoi dans la cheminée en guise de combustibles : déchets, bois peint, alcool, papiers, cartons, etc.»

«Il ne faut pas non plus suralimenter la cheminée et nettoyer régulièrement les cendres froides présentes au fond du conduit. Beaucoup de personnes sont également tentées de faire sécher leur linge à proximité du feu mais il faut respecter une distance minimale de 50 centimètres car les vêtements peuvent commencer à brûler. Il n'est pas non plus négligeable d'opter pour un type de sol incombustible à proximité de la cheminée comme du verre ou une plaque métallique mais pas du parquet ou du synthétique.»  

En cas de doute, appelez le 112

Toutefois, Alain Klein rappelle qu'en cas de moindre doute, il ne faut jamais hésiter à faire appel au CGDIS. «Mieux vaut prévenir que guérir, les pompiers s'assureront de vérifier l'installation en cas de suspicion d'un feu de cheminée. On rappelle également que les détecteurs de fumée, obligatoires depuis le 1er janvier 2020, dans les chambres et chemins d'évacuation peuvent se révéler très utiles. Enfin, si vous disposez d'une cheminée à bois, il peut aussi se révéler très intéressant d'avoir un détecteur de monoxyde de carbone (CO) qui peut sauver la vie. Nous intervenons régulièrement pour des cas d'intoxications au CO mais heureusement, nous n'avons pas vécu de drame de ce type ces dernières années.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

D'ici 2025, 265 soldats du feu supplémentaires devraient renforcer les équipes de secours du Luxembourg. Grâce à eux, le corps grand-ducal d'incendie et de secours entend remplir son objectif: intervenir en moins de 15 minutes à travers tout le pays.
Si l'Etat et les communes devraient continuer à se partager la facture du plan national d'organisation des secours, les moyens déployés pour réduire le délai d'intervention des pompiers représentent une augmentation de 10% des coûts.
Illustration, Krankenwagen, Krankenkasse, Arzt, Gesundheit CGDIS, 112  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony