Changer d'édition

Les battues, «moyen efficace» pour contenir la peste porcine
Luxembourg 2 min. 10.10.2019

Les battues, «moyen efficace» pour contenir la peste porcine

Les battues, «moyen efficace» pour contenir la peste porcine

Photo: Claude Piscitelli
Luxembourg 2 min. 10.10.2019

Les battues, «moyen efficace» pour contenir la peste porcine

La chasse en battue démarre ce samedi au Luxembourg. Le ministre de l'Agriculture appelle les chasseurs à continuer à réduire la population de sangliers sur tout le territoire et dans la zone blanche. Autre priorité: éviter une contamination des porcs domestiques.

(MF) – Eleveurs porcins, chasseurs, vétérinaires, transporteurs, abattoirs, firmes d'aliments pour animaux, propriétaires de forêts et administrations concernées, tous les acteurs potentiellement touchés par la peste porcine africaine se sont retrouvés ce jeudi au ministère de l'Agriculture. La Task Force PPA (Peste porcine africaine) s'est réunie pour la cinquième fois depuis février 2018 pour faire le point sur la situation.


La peste porcine africaine aux portes du Luxembourg
Depuis la mi-septembre 2018 le virus de la peste porcine africaine qui menace les éleveurs porcins via les sangliers, fait des ravages en Belgique. Le Luxembourg prend des mesures à la frontière pour tenter d'éviter l'épidémie.

En résumé, le Luxembourg s'en sort bien jusqu'ici puisqu'il est toujours indemne. A ce jour, 298 carcasses de sangliers ont été amenées et analysées au Laboratoire de médecine vétérinaire de l'Etat (LMVE) et tous les résultats des tests sont négatifs. A l'intérieur de la zone blanche entre Belgique et Luxembourg, dix-sept sangliers ont été abattus. Aucun ne portait le virus.   

  La vigilance reste de mise  


La peste porcine africaine touche exclusivement les sangliers et les porcs mais le virus ne se transmet pas à l'homme.
La peste porcine africaine en déclin
Le dernier cas avéré de sanglier infesté par le virus a été enregistré le 12 août en Belgique. Au Luxembourg, toutes les analyses menées sur des carcasses indiquent que le virus n'a pas passé la frontière. Mais le danger n'est pas encore écarté pour autant.

Le dernier cas avéré, côté belge, remonte officiellement au 11 août. C'est un fait, la peste porcine africaine est en déclin. Mais le message du ministre est clair: «La vigilance doit rester de mise aussi bien du côté belge que du côté luxembourgeois de la frontière. Les autorités luxembourgeoises restent, par conséquent, en contact avec les autorités compétentes belges et françaises ainsi qu'avec la Commission européenne afin d'avoir un échange permanent pour maîtriser la situation et enrayer la propagation du virus à l'aide d'actions concertées».


L'interdiction des battues débattue à la Chambre
Alors que le gouvernement organise sa seconde battue dans la zone blanche pour se prémunir de la peste porcine africaine, les opposants à ce mode de chasse défendront la cause animale ce vendredi après-midi devant les députés.

Les autorités luxembourgeoises demandent aux chasseurs de «tout mettre en œuvre» pour continuer à réduire la population de sangliers à l'échelle du pays et plus précisément dans la zone blanche où un dépeuplement total est visé pour créer l'indispensable vide sanitaire. 

Des battues débattues

Les battues «représentent un moyen important et efficace» pour y parvenir indique le ministère dans un communiqué de ce jeudi. Début juillet, leur interdiction «serait un grand pas pour le Luxembourg» avait lancé à la Chambre Daniel Frères, venu défendre la pétition publique 1156.

Un appel urgent a également été lancé en direction des chasseurs et des détenteurs de porcs pour qu'ils respectent strictement les règles de biosécurité. Pour Romain Schneider «il est essentiel de tout mettre en œuvre afin d'éviter une contamination des porcs domestiques qui aurait des conséquences économiques dévastatrices pour tout le secteur»


Sur le même sujet

L'interdiction des battues débattue à la Chambre
Alors que le gouvernement organise sa seconde battue dans la zone blanche pour se prémunir de la peste porcine africaine, les opposants à ce mode de chasse défendront la cause animale ce vendredi après-midi devant les députés.
Tous les sangliers seront abattus «d'ici fin juin»
«Nous devons faire en sorte qu'il n'y ait plus aucun sanglier dans la zone blanche d'ici fin juin», déclare Romain Schneider. Le ministre de l'Agriculture donnera aux chasseurs une «prime de 100 euros pour chaque sanglier tiré». La peste porcine menace.
Une clôture de 8 kilomètres contre la peste porcine
Comme en Belgique, le gouvernement luxembourgeois va ériger «dans les prochains jours» une clôture de 8 kilomètres de long qui s'étendra de Steinfort à Pétange. Il étudie aussi la possibilité de créer une «zone blanche» qui sera alors vidée de ses sangliers.
«118 sangliers ont été testés négatifs» à la peste porcine
Les chasseurs luxembourgeois ont participé lundi soir à une réunion pour s'informer sur l'évolution de la peste porcine africaine des deux côtés de la frontière. Depuis septembre, 1.846 sangliers ont été analysés en Wallonie et 118 au Luxembourg, épargné par le virus jusqu'ici.
Un sanglier contaminé retrouvé à la frontière
Le virus de la peste porcine se rapproche plus que jamais de la frontière luxembourgeoise. La carcasse d'un sanglier contaminé, "viropositif" a été découverte à seulement trois kilomètres du pays.