Changer d'édition

Les anti-plastique face aux élus
Luxembourg 2 min. 06.02.2019 Cet article est archivé

Les anti-plastique face aux élus

Les anti-plastique face aux élus

Shutterstock
Luxembourg 2 min. 06.02.2019 Cet article est archivé

Les anti-plastique face aux élus

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Ils vont tout faire pour convaincre ministres et députés qu'il faut en finir avec les emballages plastiques: les auteurs de la pétition 1107 sont à la Chambre ce mercredi matin.

Le groupe de citoyens luxembourgeois à l'origine de la pétition publique numéro 1107, soutenus par près de 17.000 personnes sur change.org, se présentera face aux députés dans la salle plénière de la Chambre à 9 heures ce mercredi.


Luxembourg: ils se bougent contre le plastique
Ils veulent réduire drastiquement la pollution plastique dans les magasins au Luxembourg. Après une pétition à succès sur le site change.org - et plus de 15.000 signatures -, un groupe de citoyens luxembourgeois poursuit sa mobilisation avec une deuxième pétition, cette fois sur le site de la Chambre des députés, qui a également porté ses fruits: 4.500 signatures plus tard, il y aura bien un débat national sur ce sujet.

Leur revendication: réduire de manière drastique l'utilisation des emballages en plastique au Luxembourg, alors que le pays produit chaque année 50 kg de déchets plastiques par habitant, l'un des plus important volume en Europe.

Si l'Union européenne a tranché en annonçant la fin de certains objets en plastique à usage unique comme les cotons-tiges, les couverts, les pailles ou les tiges de ballons gonflables dès 2021, le Luxembourg ne s'est pas encore prononcé.

Une série de mesures dans l'accord de coalition

Toutefois, la thématique occupe une large partie de l'accord de coalition du nouveau gouvernement, preuve d'une volonté politique d'aller dans la bonne direction:

  • des mesures ciblées seront prises pour réduire les emballages en plastique et interdire à moyen terme les plastiques à usage unique,
  • des alternatives seront élaborées en associant davantage le secteur du commerce,
  • des mesures contre les microplastiques seront prises, et l'interdiction des produits cosmétiques, d’hygiène et de nettoyage contenant des microbilles de plastique sera soutenue au niveau national et européen,
  • les stations d’épuration existantes traiteront les micropolluants et élimineront les microplastiques.

Le gouvernement luxembourgeois prévoit aussi de limiter toute pollution dans les cours d’eau du pays, notamment en réduisant l’apport de déchets plastiques et les microplastiques dans le contexte de la stratégie nationale "Zero Waste Luxembourg".

Les pétitionnaires devraient donc trouver une oreille attentive ce mercredi face aux élus, un soutien qui sera précieux face aux grandes enseignes de la distribution, plus réticentes sur la question. 


Sur le même sujet