Changer d'édition

Les algues bleues toujours présentes dans la Moselle
Dans la Moselle, les cyanobactéries se développent surtout aux endroits où l'eau stagne.

Les algues bleues toujours présentes dans la Moselle

Photo: Guy Jallay
Dans la Moselle, les cyanobactéries se développent surtout aux endroits où l'eau stagne.
Luxembourg 07.09.2018

Les algues bleues toujours présentes dans la Moselle

L’Inspection sanitaire de la Direction de la santé tient à rappeler que l’alerte déclenchée au mois d’août concernant la présence de cyanobactéries en différents endroits au bord de la Moselle, notamment à des endroits à circulation d’eau ralentie, est toujours maintenue.

Il s’agit de bactéries, appelées aussi «algues bleues», normalement présentes dans ces eaux mais qui, sous certaines conditions, se développent de façon excessive et forment des tapis colorés (coloration bleu-verdâtre ou couleur purée de pois).

Les cyanobactéries peuvent produire des toxines susceptibles de causer des problèmes de santé pour l’homme et les animaux. Ces problèmes dépendent de la quantité de toxines absorbées: irritations de la peau, maux de tête, nausées, gastro-entérite, crampes, paralysies, atteinte du foie.


Fin août, les algues bleues dangereuses pour l'homme avaient fait leur apparition dans le lac
Les algues bleues gagnent la Moselle
Le ministère de la Santé a annoncé, ce mercredi 8 août, la présence de cyanobactéries, appelées «algues bleues», en différents endroits au bord de la Moselle, notamment là où l'eau a tendance à stagner.

La cause exacte de cette prolifération excessive n’est pas connue mais résulte souvent d’un apport inapproprié de nutriments pour ces bactéries, en présence d’une température d’eau élevée.

Il est par conséquent recommandé d’éviter le contact avec l’eau aux endroits où se trouvent ces tapis colorés (nager, sports nautiques) et il faudra éviter d’avaler cette eau. Cette recommandation vaut aussi bien pour les hommes que pour les animaux.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les algues bleues gagnent la Moselle
Le ministère de la Santé a annoncé, ce mercredi 8 août, la présence de cyanobactéries, appelées «algues bleues», en différents endroits au bord de la Moselle, notamment là où l'eau a tendance à stagner.
Fin août, les algues bleues dangereuses pour l'homme avaient fait leur apparition dans le lac