Changer d'édition

Les aides covid maintiennent le commerce à flot
Luxembourg 2 min. 06.05.2021

Les aides covid maintiennent le commerce à flot

Pour Carlo Thelen, «l'allocation de chômage partiel doit être versée jusqu'à ce que les problèmes soient résolus».

Les aides covid maintiennent le commerce à flot

Pour Carlo Thelen, «l'allocation de chômage partiel doit être versée jusqu'à ce que les problèmes soient résolus».
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 06.05.2021

Les aides covid maintiennent le commerce à flot

La Chambre de commerce a invité l'Etat à poursuivre son soutien financier aux sociétés du Grand-Duché. Selon les experts, la situation est encore trop fragile pour parler de relance économique.

(m.d. avec Nadia Di Pillo) Si la situation sanitaire tend à se stabiliser au Grand-Duché, la Chambre de commerce appelle à la prudence sur le plan économique. Lors de la présentation de son Baromètre économique, son directeur général Carlo Thelen a indiqué mercredi que les aides de l'Etat devaient «continuer à être versées aux secteurs qui en ont le plus besoin». Une demande qu'a également formulée la Chambre des métiers concernant le secteur de l'artisanat.

Craignant qu'un arrêt prématuré du soutien financier de l'Etat ne «pousse les entreprises déjà fragilisées à la faillite», le directeur de l'organisation patronale a souligné que ces aides étaient une «bouée de sauvetage» pour l'économie du pays. Le financement du chômage partiel est notamment un élément «vital» pour le secteur de l'Horeca ou celui du commerce, dont l'activité a durement été impactée par la crise. Les tenants de bars et restaurants ont notamment enregistré une baisse de 88% de leur activité au premier trimestre 2021.

«L'allocation de chômage partiel doit être versée jusqu'à ce que les problèmes soient résolus», a indiqué Carlo Thelen se rangeant ainsi du côté des représentants de l'Horeca, qui dès la réouverture des terrasses avaient manifesté leurs craintes de voir les aides financières suspendues. Mais le directeur n'a pas précisé si ce soutien financier devait selon lui aller au-delà du mois de juin, date à laquelle la treizième version de la loi covid prendra fin. A ce jour, l'Etat a investi 717 millions d'euros dans les aides aux commerces. Dont 64% concernaient le chômage partiel.

Si dans leur rapport les experts relèvent des signes encourageants, ils estiment qu'il est «encore trop tôt pour parler d'une véritable reprise» d'autant que la situation sanitaire et l'état des marchés internationaux continuent de peser sur les perspectives des sociétés luxembourgeoises. Ainsi, seules 31% des entreprises s'attendent à une hausse de leur activité dans les six prochains mois.

Malgré cette approche pondérée, la Chambre de commerce indique que «le pic de la crise semble être surmonté» et que si la vigilance doit rester de mise, un «rebond s'esquisse». Pour garantir une relance «économiquement forte et socialement équitable», l'Etat devra notamment encourager les investissements et «développer les compétences numériques et organisationnelles», a fait valoir Carlo Thelen. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le secteur a tangué mais n'a pas sombré dans la tempête covid. Il n'empêche que pour assurer la viabilité de nombre d'entreprises, la Chambre des métiers demande au gouvernement de ne pas couper brutalement ses aides.
Carpenter working on an electric buzz saw cutting some boards, he is wearing safety glasses and hearing protection for workplace safety
Travailler ne suffit plus pour faire face au niveau de vie luxembourgeois, regrette à nouveau la Chambre des salariés. D'autant que la crise covid n'a rien arrangé : le risque de pauvreté s’accroît et les inégalités se creusent.
Soziale Armut
L'appel lancé par certains représentants des bars, cafés et restaurants pour demander la réouverture complète du secteur ou la hausse du nombre de clients autorisés par table n'a pas rassemblé la foule escomptée ce vendredi. Seules quelques dizaines de personnes étaient réunies place d'Armes.
Demo Horesca/ Place DÕarmes / Luxembourg / Photo: Laurent Blum
02/04/2021 / 14:55:06
© Laurent Blum
Si le ministre des Classes moyennes, assure jeudi «comprendre les craintes» suscitées par la reprise partielle de l'activité dans l'Horeca, il assure que cette dernière ne sera pas synonyme de suppression des aides. Seul le chômage partiel ne sera plus versé aux personnels reprenant du service.
Lokales, Demo Horesca, Covid-19, Coronavirus, Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le ministre de l'Economie a annoncé la prolongation de la mesure d'aide de six mois supplémentaires. Et cela notamment pour éviter les licenciements et permettre aux employeurs de "conserver leur capital le plus important : leur personnel."