Changer d'édition

Les agressions sexuelles concernent une femme sur cinq
Luxembourg 2 min. 08.03.2022 Cet article est archivé
Violences sexistes

Les agressions sexuelles concernent une femme sur cinq

29.898 femmes, soit 12% des femmes de 16 à 74 ans témoignent avoir vécu «des formes graves de violence sexuelle au cours de leur vie».
Violences sexistes

Les agressions sexuelles concernent une femme sur cinq

29.898 femmes, soit 12% des femmes de 16 à 74 ans témoignent avoir vécu «des formes graves de violence sexuelle au cours de leur vie».
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 08.03.2022 Cet article est archivé
Violences sexistes

Les agressions sexuelles concernent une femme sur cinq

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Les violences faites aux femmes sont loin d'être un phénomène marginal au Luxembourg, comme le prouve une enquête révélée ce mardi par le Statec. Selon ce document, 20% des femmes de 16 à 74 ans ont subi une forme de violence sexuelle, physique ou psychologique.

L'enquête date de 2020, elle a été révélée ce mardi 8 mars, journée internationale des droits des femmes, par le Statec. Et les chiffres qu'elle contient sont révélateurs d'un problème de société d'une grande ampleur, celui des violences faites aux femmes. «La violence contre les femmes est devenue un sujet d'intérêt croissant avec l'émergence du mouvement des droits des femmes», estime l'institut statistique dans son communiqué.


«Il m'a demandé combien je prenais»: voilà comment le sexisme se ressent au quotidien
Presque toutes les femmes ont déjà vécu ce que l'on appelle le «catcalling» dans l'espace public. Cinq femmes racontent leurs expériences.

Un sujet défini comme l'un des plus grands risques pour la santé des femmes selon l'Organisation mondiale de la santé, rappelle le Statec. Et pour cause: 43.215 femmes, soit 20% des femmes âgées de 16 à 74 ans au Luxembourg ont été agressées physiquement, sexuellement et/ou psychologiquement au cours des douze mois précédant l'étude.

Dans le détail de ce chiffre global, 29.898 femmes, soit 12% des femmes de cette même classe d'âge témoignent avoir vécu «des formes graves de violences sexuelles au cours de leur vie», comprendre un viol ou une tentative de viol. Par ailleurs, une femme sur quatre dit avoir été victime d'une forme de violence sexuelle au cours de sa vie, comme des attouchements, des comportements exhibitionnistes ou des actes sexuels dégradants. 

Que ce soit dans le cadre privé ou dans l'espace public, 10.549 femmes ont été agressées physiquement. Les violences psychologiques concernent pour leur part 15% des sondées, et incluent le harcèlement moral dans la rue, au travail, à l'école ou en famille, le stalking (c'est-à-dire le fait d'être observée ou suivie de façon insistante), et l'emprise émotionnelle au sein du couple, lorsqu'un partenaire «contrôle les allées et venues et les interactions sociales» de la femme. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Surreprésentées dans les professions de première ligne, sursollicitées à la maison pour les tâches ménagères ou la garde des enfants, les femmes ont été davantage impactées socialement que les hommes par la pandémie.
Selon une enquête de l'ONU Femmes publié en novembre 2021, quelque 45% de ces femmes dans 13 pays étudiés disent avoir été victimes, ou connaître une femme, qui a été victime de violences depuis le début de la pandémie.
ACHTUNG: SPERRFRIST 7. MÄRZ 11:00 UHR. ACHTUNG: BITTE BEACHTEN SIE DIE SPERRFRIST: 07.03.2022 UM 11:00 UHR !! - ARCHIV - 13.07.2021, Berlin: ILLUSTRATION - Eine Frau steht in ihrer Wohnung an einem Fenster. (gestellte Szene - zu dpa: «Die Corona-Pandemie macht Frauen unglücklicher als Männer») Foto: Fabian Sommer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Violence domestique
Linda a été victime de violence domestique lorsqu'elle était jeune fille. Aujourd'hui, elle rompt pour la première fois le silence et raconte sa vie sous le joug d'un père violent - un policier.
Alors que l'«Orange Week» touche à sa fin ce jeudi, les agressions au sein du couple restent une réalité au Grand-Duché. Si peu de victimes acceptent de parler de ce qu'elles ont vécu, Anne Kirsch-Wagner, 29 ans, a elle décidé de partager son histoire.
ARCHIV - 24.04.2017, Bayern, Ebenhofen: Ein Mann greift nach einer Frau, von beiden sind nur die Schatten zu sehen. (zu dpa «Landtagsdebatte zu Gewalt gegen Frauen" vom 29.11.2018) Foto: Karl-Josef Hildenbrand/dpa +++ dpa-Bildfunk +++