Changer d'édition

Léon Gloden inquiet pour la sécurité au Luxembourg
Léon Gloden, CSV.

Léon Gloden inquiet pour la sécurité au Luxembourg

Photo: Chris Karaba
Léon Gloden, CSV.
Luxembourg 12.12.2018

Léon Gloden inquiet pour la sécurité au Luxembourg

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Suite à la fusillade qui a entraîné la mort de deux personnes à Strasbourg lundi soir, le député Léon Gloden (CSV) interroge le gouvernement sur les mesures de sécurité au Luxembourg.

Suite aux crimes commis à Strasbourg mardi soir, le député CSV Léon Gloden a adressé deux questions parlementaires urgentes aux ministres, ce mercredi matin.

Il demande si le gouvernement a réévalué «la menace terroriste au Luxembourg», si le gouvernement prévoit une plus grande mobilisation des forces de l'ordre sur les marchés de Noël ou comment il entend sécuriser les lieux.

Dans sa seconde question, le député s'inquiète de savoir:

  • Le gouvernement peut-il nous confirmer que les forces de l'ordre luxembourgeoises sont en contact étroit avec leurs homologues français? 
  • Le gouvernement dispose-t-il d'informations au sujet d'éventuels contacts du suspect au Luxembourg? 
  • Le gouvernement peut-il exclure qu'après la fusillade, la personne fugitive ait pris le cap vers le Luxembourg? 
  • Dans la négative, le gouvernement ne considère-t-il pas qu'il faille davantage sensibiliser la population (par exemple par la diffusion d'une photo du suspect)? 
  • Les forces de l'ordre luxembourgeoises ont-elles été envoyées à la frontière franco-luxembourgeoise /germano-luxembourgeoise? 
  • A considérer que le gouvernement dispose de davantage d'informations, ne considère-t-il pas qu'il faille informer de manière proactive la population locale?



Sur le même sujet

«Pas de menace pour le Luxembourg», assure Xavier Bettel
Suite aux crimes commis à Strasbourg mardi soir, le député CSV, Léon Gloden, avait souligné son inquiétude d'une possible attaque terroriste sur le sol luxembourgeois. Xavier Bettel y a répondu dans l'après-midi, devant la Chambre des députés.
Des excuses officielles unanimes: «La Chambre s'excuse auprès de la communauté juive»
«Nous devons prendre et assumer ensemble cette responsabilité» a lancé d'emblée le Premier ministre, Xavier Bettel, aux députés luxembourgeois avant qu'ils ne votent unanimement une résolution historique, ce mardi. Ce qu'a rapidement fait Alex Bodry: «La Chambre s'excuse auprès de la communauté juive pour les manquements de l'administration luxembourgeoise», pendant l'occupation nazie.