Changer d'édition

Lenert en appelle à la «responsabilité de chacun»
Luxembourg 3 min. 24.06.2020

Lenert en appelle à la «responsabilité de chacun»

Le port du masque reste obligatoire dans les transports en commun.

Lenert en appelle à la «responsabilité de chacun»

Le port du masque reste obligatoire dans les transports en commun.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 24.06.2020

Lenert en appelle à la «responsabilité de chacun»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
La ministre de la Santé a présenté ce mercredi les dernières mesures applicables dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19. La nouvelle loi s'articule autour de trois axes: l'encadrement des rassemblements, les mesures de protection et le suivi.

L'état de crise prendra fin ce mercredi à minuit mais cela ne veut pas dire pour autant que les mesures qui étaient en vigueur depuis trois mois ne sont plus d'actualité. Après le vote à la Chambre lundi des lois covid, Paulette Lenert (LSAP) a tenu à rappeler certaines règles primordiales malgré le déconfinement du pays.

Le port du masque dans les transports publics, les commerces et l'Horeca reste obligatoire. A noter encore que les discothèques, les foires et les salons restent interdits sauf s'ils sont organisés en plein air. La ministre de la Santé a également évoqué les dernières directives de l'Organisation mondiale de la santé et appelé la population luxembourgeoise à faire «preuve de prudence» tout en rappelant l'importance des gestes classiques d'hygiène comme le lavage des mains, le respect des distances.


Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Ces trois mois qui auront changé la vie du Luxembourg
Depuis le 24 mars et jusqu'à ce mercredi, le Luxembourg se trouve dans une parenthèse autorisée par l'article 32.4 de la Constitution. Celle où le gouvernement possède les pleins pouvoirs pour affronter la pandémie de covid-19. Retour sur ces trois derniers mois, marqués par quelque 160 règlements grand-ducaux.

La possibilité d'une deuxième vague n'est pas écartée et reste une menace pour le pays. Un nouveau lockdown serait «catastrophique pour l'économie du pays» mais Paulette Lenert de rassurer sur la possibilité «du système de santé qui pourrait être redémarré en peu de temps». 

Quant à la vaste campagne de dépistage massif mise en place par les autorités, la ministre a de nouveau insisté sur son importance. «Laissez-vous tester, ça ne fait pas vraiment mal et va très vite», dit-elle tout en précisant que le but de l'opération est «d'identifier les chaînes d'infection et pouvoir les briser». 

Contacts autorisés dans certains cas

Présent au côté de la ministre, Jean-Claude Schmit a confirmé que des foyers de contamination avaient été recensés lors de soirées. Le directeur de la Santé a évoqué notamment une fête d'anniversaire qui a regroupé une trentaine de personnes et où une dizaine y a été infectée. «Tant qu’il n'existe pas de médicament efficace contre le covid-19 ou de vaccin, nous devons agir de manière responsable», souligne encore Paulette Lenert. 

La ministre a également donné quelques précisions sur l'interdiction des contacts physiques. Dans le cadre des activités sportives, ils sont à éviter sauf pour les sportifs d'élite, les jeunes du programme organisé par le Sportlycée et en cas de compétition. Situation analogue pour le monde culturel. Les contacts physiques sont autorisés pour les acteurs et danseurs professionnels, sous réserve du respect des règles de prévention dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. 


Der Staatsrat hatte nur wenig Zeit, um die Gutachten zu den beiden Covid-Gesetzen zu schreiben.
Le Conseil d'Etat valide l'hospitalisation forcée
Plusieurs articles de la loi covid, qui fera suite à l'état de crise qui se termine le 24 juin, ont été soumis à l'institution dont le placement d'office. Une mesure ratifiée mais«pour des situations exceptionnelles».

Concernant le suivi et la mise à l'écart des personnes infectées et susceptibles de l'être, la ministre a souligné que le directeur de la Santé pourrait prendre certaines mesures à l'égard de ces personnes comme la mise en quarantaine pour une durée de sept jours avec soumission à un test de dépistage à partir du cinquième jour. 

Enfin, si la personne infectée présente un danger pour la santé d'autrui et qu'elle s'oppose à être hébergée, un président du tribunal d'arrondissement aura l'autorisation de mettre en place le confinement forcé de la personne infectée dans un établissement hospitalier ou dans une autre institution. 

Pour rappel, les deux lois covid sont applicables pendant un mois et pourront être adaptées à tout moment. Toute modification nécessitera une intervention de la Chambre des députés.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les lois covid adoptées avec la seule majorité
La loi transposant une partie des décisions sanitaires contre la pandémie de covid-19, prises lors de l'état de crise, a été validée lundi grâce aux voix des députés DP, LSAP et Déi Gréng. Le CSV et l'ADR ont voté contre, tandis que déi Lénk et Piraten se sont abstenus.
8.3.IPO / Chambre des Députes , Krautmarkt / Abgeordnetenkammer Foto:Guy Jallay
Les hôpitaux s'associent dans la lutte contre l'épidémie
Une asbl composée des présidents des quatre groupes hospitaliers se propose d'élaborer un concept d'infrastructure pour la gestion des pandémies au Luxembourg. Elle aurait aussi pour objet de gérer le «stock national», c'est-à-dire le matériel indispensable en période de crise sanitaire.
Lokales, CHL Centre, Centre Hospitalier de Luxembourg, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les classes à nouveau réunies dès le 29 juin
«Un pas de plus vers la normalité». C'est en ces termes que Claude Meisch a qualifié ce vendredi le rassemblement des groupes A et B dans chaque classe d'ici dix jours et jusqu'au 15 juillet. Un retour «justifié», selon le ministre de l'Éducation nationale, dans l'optique de la rentrée de septembre.
Lokales, Schoulrentrée Ribeschpont Besuch Claude Meisch, Maske, Maskenpflicht, Schule, Covid-19, Corona, Grundschule, Fondamental, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le dépistage massif atteint sa vitesse de croisière
Plutôt lente au démarrage, la campagne de tests à grande échelle lancée le 27 mai a déjà permis de tester plus de 55.000 personnes, avec un taux de participation de 50%. L'objectif reste de détecter et de briser rapidement les chaînes d'infection.
A staff member of the health authorities of the southern federal state of Baden-Wuerttemberg demonstrates on a negative sample the test for the coronavirus SARS-CoV-2, in a laboratory in Stuttgart, southern Germany, on March 2, 2020. - The death toll from the new coronavirus epidemic surpassed 3,000 on Monday, March 2, 2020, as more people died in China, Iran and the US and Europe raised its state of alert. EU president Ursula von der Leyen said the European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) had increased its risk assessment for Europeans after Italy's outbreak doubled in 48 hours. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
«Une ouverture des aires de jeux peut être envisagée»
Les deux projets de loi «covid-19» passaient ce mardi leur examen devant la commission de la Santé. Les députés ont demandé des éclaircissements sur les règles de quarantaine et des rassemblements dans les lieux publics, la fermeture des aires de jeux et le traçage de la population.
Corona-Virus, Spielplatz Galgebierg,Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Ne pas se rendre à l'hôpital en cas de suspicion
Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé détaille ce mercredi les recommandations à suivre dans le cas d'une personne suspectée d'avoir contracté le coronavirus. L'appel au numéro d'urgence 112 ou au 247-85650 (Inspection sanitaire) constitue la priorité.
«Les personnes qui ne présentent aucun des symptômes du coronavirus ne sont pas considérées comme suspectes», explique la ministre de la Santé, Paulette Lenert