Changer d'édition

Le voile islamique fait l'objet d'une pétition
Luxembourg 5 min. 13.11.2020

Le voile islamique fait l'objet d'une pétition

La loi luxembourgeoise actuelle interdit le port du voile dans les lieux publics, mais pas dans la rue.

Le voile islamique fait l'objet d'une pétition

La loi luxembourgeoise actuelle interdit le port du voile dans les lieux publics, mais pas dans la rue.
Photo : AFP
Luxembourg 5 min. 13.11.2020

Le voile islamique fait l'objet d'une pétition

Le sujet fait partie des thématiques d'une des cinq nouvelles pétitions publiques ouvertes à signature. Mais la question est-elle aussi "non discriminante" que ne le veut l'habituel esprit des textes soumis à avis de la population avec l'aval de la Chambre?

En présentant le bilan d'une année de pétitions publiques, la présidente de la commission parlementaire veillant à définir lesquelles des suggestions proposées répondaient aux critères fixés avait bien reprécisé: «Nous refusons tout propos raciste, discriminant ou sans intérêt national». La nouvelle fournée de textes validés par la commission des pétitions fait toutefois un peu douter du respect de cet état d'esprit évoqué par Nancy Arendt (CSV).

Ainsi, la proposition 1693 suggère l'interdiction du voile islamique intégral sur la voie publique (dans la rue donc), partout au Luxembourg. A défaut d'être raciste, pareille mesure pourrait apparaître comme discriminante pour les femmes musulmanes adoptant cette tenue.


Politik, bilan des travaux de la Commission des Pétitions, Nancy Kemp-Arendt, Fernand Etgen, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Il n'y a pas de pétitions fantaisistes»
Le record du nombre de pétitions publiques reçues a été battu durant cette session parlementaire. Et sur les 299 suggestions, sept ont dépassé les 4.500 signataires déclenchant un débat public à la Chambre.

Le texte demande que toute «dissimulation du visage» par un Hijab, Niqb, Burqa, Shayla, Khimar ou Hijab Amira soit proscrite. Et de fixer le montant des amendes possibles en cas d'infraction : 500 euros pour la première amende, 1.000€ en cas de récidive.

«Effectivement, ce texte a été longuement évoqué par la commission des pétitions», reconnaît Nancy Arendt. Les députés membres ont d'ailleurs demandé à ce que la version initiale soit reformulée par son auteur, «justement pour ne pas y avoir de caractère possiblement raciste». Mais, poursuit la présidente : «un citoyen a le droit de vouloir qu'un article du code pénal luxembourgeois change quelle qu'en soit le sujet. Une fois précisées les motivations et les sanctions demandées, le pourquoi de la pétition était recevable. A chacun maintenant de se prononcer, librement».

Une loi pour les lieux publics

Au Luxembourg,  une loi a déjà été adoptée, en avril 2018, sur cette thématique. Le texte avait alors pour but de créer une règle pour tout le pays, alors qu'auparavant la question de la dissimulation du visage dépendait de règlements particuliers à chaque commune. Le texte voté ne portait pas sur le port du voile dans la rue, mais se ''limitait'' à certains lieux publics.

Ainsi, au risque de se voir verbalisé, le voile masquant les traits d'un individu ne peut être porté dans les transports publics, les établissements scolaires publics et privés (et leur enceinte), ainsi que tous les locaux destinés à accueillir des mineurs (en dessous de 16 ans), comme les crèches et les maisons relais. Même interdiction concernant les établissements hospitaliers, de santé et de soins, ainsi que les maisons de retraite (à l’exception des chambres des personnes âgées), les tribunaux et les locaux publics des administrations publiques, comme un «bierger-center».

Certains surréagissent et proposent des demandes plus inspirées par la peur que la raison

Nancy Arendt, présidente de la commission des pétitions

Les éventuels soutiens à la proposition de Gustavo Strassener ont maintenant jusqu'au 24 décembre pour se prononcer. «Mais, il faut savoir que nous avons déjà reçu plusieurs pétitions sur ce sujet, indique Nancy Arendt. La plupart, en l'état, ne pouvaient être diffusées. Souvent, au lendemain d'actes terroristes (comme cela a été le cas en Autriche ou en France), immédiatement certains surréagissent et proposent des demandes plus inspirées par la peur que la raison. Croyez bien que la commission veille à ce que les termes employés soit bien compatibles avec l'esprit luxembourgeois et nos règles sociales».

Dans une enquête d'opinion Politmonitor, en 2016, 57% de résidents luxembourgeois et 65% de résidents étrangers sondés se disaient alors «tout à fait d'accord» avec la phrase : «La burqa n'est pas compatible avec nos valeurs. Elle dégrade la dignité et l'égalité des femmes. Il faut interdire la burqa dans la clarté».

En France, depuis 2004, la loi encadre la question du port du voile. La loi indique ainsi que, dans l'espace public, le port du voile est autorisé « dans la limite du respect de l'ordre public». Une passante portant le voile n'enfreint donc aucune loi. Par contre, la burqa ou le niqab (qui masquent intégralement le visage) sont proscrits. 

En Belgique, le port de tout vêtement «cachant totalement ou de manière principale le visage» a été interdit par le législateur depuis 2011. Les contrevenantes s'exposent à une amende de 137,50 euros et jusqu'à sept jours d'emprisonnement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Etre noir au Luxembourg en 2020
Firmino, Lolo, Natalie, Rubio et Sandrine vivent et travaillent au Luxembourg. D'origine africaine, tous racontent la manière dont la couleur de leur peau impacte leur quotidien dans un pays où l'esprit «multikulti» n'empêche pas le racisme. Témoignages.
Vivre sa religion au temps du covid
Alors que le pays se dirige prudemment vers une levée des mesures de confinement, les différentes autorités religieuses du pays s’adaptent en ce mois chargé en célébrations.
Victimes du racisme ordinaire au Luxembourg
Ce jeudi marque la journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale. Une forme de racisme également présente au Luxembourg. Ghislaine et Armelle, deux Camerounaises habitant au Grand-Duché, ont accepté de témoigner.
Le «très dynamique» culte musulman au Luxembourg
Savez-vous que le Luxembourg dénombre 16 associations islamiques? Savez-vous combien il y a de mosquées? Et où elles se trouvent? Le culte musulman est «très dynamique» et poursuit son évolution depuis la signature de la convention avec l'Etat luxembourgeois. Islamologue et docteure en sciences politiques et sociales, Elsa Pirenne, s'est intéressée de près, durant quatre ans, aux pratiques et à l'évolution des communautés musulmanes qui vivent au Luxembourg. Elle répond à nos questions.
Online.fr- Centre culturel islamique de Mamer, Islamischen Zentrums, Musulman, Muslim, Prière, Gebet, Mosquée, Moschee, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort