Changer d'édition

Brèves Luxembourg 30.11.2020

Les équipes du LIST ne le cachent pas : leurs analyses de la semaine 48 démontrent toujours «une prévalence encore élevée du virus dans les eaux usées, supérieure à celle de la première vague». Un diagnostic établi alors que les chercheurs du Luxembourg Institute of Science & Technology ont pratiqué jusqu'à trois séries de prélèvements dans la plupart des 13 stations d'épuration du pays. 

Toutefois, alors qu'ils effectuent ce suivi de la charge virale depuis le printemps dernier, les scientifiques ont pu constater également que «les données recueillies cette semaine semblent valider la baisse observée la semaine dernière, bien qu'elle soit encore faible». Espoir donc, même si la tendance pour être fiable devra être confirmée dans les prochains prélèvements.  «Toutefois, une tendance à la baisse par rapport aux semaines précédentes peut être observée pour toutes les stations d'épuration des eaux usées étudiées individuellement» se réjouissent prudemment les analystes.

Les données du LIST font partie des indicateurs particulièrement scrutés par le gouvernement. En effet, avec les chiffres relevés, il est possible de tirer des conclusions sur les possibles reprises d'infection ou l'importance de la contamination au coronavirus sur l'ensemble du territoire. Informations utiles à définir ou non de nouvelles mesures sanitaires pour le pays qui, à ce jour, déplore 312 victimes en lien avec l'infection, dont 39 décès enregistrés la semaine dernière.