Changer d'édition

Le virus reste à bonne distance du lieu de travail
Luxembourg 2 min. 28.10.2021
Covid-19 au Luxembourg

Le virus reste à bonne distance du lieu de travail

En 2020, 218 cas d'infection au covid-19 ont été reconnus comme maladies professionnelles au Luxembourg.
Covid-19 au Luxembourg

Le virus reste à bonne distance du lieu de travail

En 2020, 218 cas d'infection au covid-19 ont été reconnus comme maladies professionnelles au Luxembourg.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 28.10.2021
Covid-19 au Luxembourg

Le virus reste à bonne distance du lieu de travail

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Oui, le covid-19 peut s'insinuer partout et circuler d'une personne à l'autre à sa guise. Mais selon les dernières statistiques du ministère de la Santé, le cadre professionnel est loin d'être le premier lieu d'infection.

La date est fixée, et semble intangible. Lundi 1er novembre, les sociétés et administrations pourront -si elles le veulent- instaurer le CovidCheck avant toute prise de poste. Une urgence déterminée après le vote de la dernière loi covid, mais qui bizarrement ne s'appuie pas forcément sur un risque de contamination fort au travail. Ainsi, selon le dernier rapport hebdomadaire publié pour la semaine passée, le milieu professionnel ne comptait que pour 6,5% des points de nouvelles infections constatées. Soit seulement 63 nouveaux cas covid+ sur les 981 recensés entre le 18 et le 24 octobre derniers.


«Le virus trouve son chemin vers les non-vaccinés»
Il y a les chiffres nationaux et la réalité sanitaire perceptible à l'échelle d'un cabinet de généraliste. Ainsi, si la vaccination a calmé la situation covid, le Dr Jean-Paul Schwartz craint une remontée des infections. Et dit pourquoi.

A l'heure où les trois syndicats représentatifs contestent encore et toujours la mise en place du CovidCheck auprès des salariés du privé et des fonctionnaires, il y aurait donc lieu de s'interroger sur la nécessité de pareille mesure. Au moins d'un point de vue sanitaire global. Certes, le virus semble reprendre de la vigueur avec la saison froide, mais les autorités constatent aussi que c'est bien le cercle familial qui reste le premier vecteur de circulation de l'infection pour un tiers des nouvelles contaminations (34%).

Dans les jours passés, le cadre scolaire (14%) et les loisirs (7%) ont aussi constitué deux autres points clairement identifiés de transmission virale. Une grande incertitude régnant toutefois sur l'origine «circonstanciée» d'environ un quart des cas covid+ repérés la semaine dernière.

Actifs et seniors à surveiller

Reste qu'en introduisant la possibilité de ce qui revient à un pass sanitaire sur le lieu de travail, le gouvernement entend surtout pousser les récalcitrants à la vaccination. Actuellement, un peu plus de 808.000 vaccinations anti-covid ont déjà eu lieu, auprès des adolescents de 12 ans et plus mais aussi d'adultes, résidents comme frontaliers.

Pour les autorités sanitaires, c'est d'ailleurs cette dernière tranche d'âge (des 18 ans et plus, qui est à surveiller de près. La partie seniors car elle reste plus vulnérable face à l'infection respiratoire déclenchée par le coronavirus. Ainsi, la moyenne d'âge des victimes du virus au Luxembourg s'établit à 71 ans. Une vigilance aussi de la tranche d'âge des actifs étant aussi nécessaire, car c'est parmi cette population en âge de travailler que le virus trouve ses nouvelles portes d'entrée. Pour la semaine passée, la moyenne d'âge des nouveaux contaminés s'établissait ainsi à 33 ans et celle des hospitalisés à 51 ans.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le laboratoire Merck a développé ce qui semble être le premier médicament contre l'infection liée au coronavirus. Et si la France a déjà passé commande, le Grand-Duché compte s'appuyer sur l'Europe pour bénéficier de ce possible traitement.
A moins d'une semaine de l'entrée en vigueur des nouvelles règles sanitaires qui prévoient la possibilité de ne pas laisser l'accès libre aux personnes non vaccinées sur leur lieu de travail, les négociations se poursuivent. Sans avancée concrète à ce jour.
Wi , Covid Check im Betrieb , Foto:Guy Jallay / Luxemburger Wort
De nombreux patients vaccinés contre le covid ont la désagréable surprise de n'être remboursés qu'à 80%. La Caisse nationale fait son mea culpa et promet un remboursement intégral, y compris à rebours.
(FILES) In this file photo taken on March 30, 2021 The general director of the regional health agency of France's overseas department of Guiana Clara de Bort receives a dose of the Pfizer/BioNTech Covid-19 vaccine at a vaccination center setup in the Ensemble Culturel R�gional (ENCRE) of Cayenne. (Photo by jody amiet / AFP)
Une centaine voilà un mois, un millier il y a deux semaines, et maintenant plus de 3.500 participants. Aucun doute : les opposants aux mesures sanitaires ou sociales liées à l'épidémie se fédèrent de plus en plus.