Changer d'édition

Le virus pousse Waldbillig à fermer école et maison relais
Luxembourg 27.01.2021 Cet article est archivé

Le virus pousse Waldbillig à fermer école et maison relais

De cas positifs en cas contacts, l'épidémie risquait de progresser rapidement si les deux structures avaient encore accueilli plus longtemps enfants comme adultes.

Le virus pousse Waldbillig à fermer école et maison relais

De cas positifs en cas contacts, l'épidémie risquait de progresser rapidement si les deux structures avaient encore accueilli plus longtemps enfants comme adultes.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 27.01.2021 Cet article est archivé

Le virus pousse Waldbillig à fermer école et maison relais

Jeunes, éducateurs, enseignants : nul n'a échappé à l'infection dans le secteur scolaire ou périscolaire. Résultat, la commune de 1.800 habitants a reçu comme instruction de fermer les deux bâtiments ouverts aux enfants.

1er février 2021 : voilà la date à retenir pour toutes les familles de Waldbillig. Ce n'est que ce lundi-là que les enfants seront autorisés à retrouver les bancs de l'école fondamentale et les salles de la maison relais du village. Une décision prise, mercredi, par le Comité de pilotage Covid-19 au terme d'une semaine qui aura vu les cas positifs se multiplier dans la commune.


An employee is piling up face masks of the category FFP2 before packing them at the plant of Moldex-Metric, a German producer of protective work wear, in Walddorfhaeslach, southern Germany, on January 20, 2021. - Germany on Tuesday, January 19, 2021 toughened a partial lockdown and extended it to February 14, with Chancellor Angela Merkel warning of possible border checks to contain "the danger" of new coronavirus variants believed to be more contagious. Merkel and the state premiers also agreed to make medical masks mandatory on public transport and in shops -- meaning only surgical masks or the so-called FFP2 masks will be allowed. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Trop peu de masques FFP2 pour les enseignants
Le syndicat SNE/CGFP pense que la distribution de protections annoncée par le ministère de l'Education sera insuffisante pour assurer correctement la sécurité des enseignants.

Ainsi, rapporte le ministère de l'Education et de la Jeunesse, entre le 19 et le 25 janvier 2021, cinq dépistages parmi le personnel de la maison relais et trois parmi les jeunes fréquentant la structure ont mis en évidence l'infection. Et là, effet domino garanti : «Comme les éducateurs ont de nombreux contacts avec les élèves de l’école fondamentale, les élèves de plusieurs classes qui ont été en contact avec les cas positifs ont été soit mis à l'écart, soit mis en quarantaine».

Mardi dernier, c'était au tour d'un enseignant de l'école d'être testé positif au coronavirus. Un cas nouveau de trop qui a donc poussé les autorités à demander l'arrêt complet des activités de la maison relais pour les cinq jours à venir, et la mise en quarantaine de toutes les classes de l'école d'ici au 1er février. Les élèves reprenant les cours à distance comme ils les avaient connus à la rentrée début janvier.

Le ministère de l'Education précise qu'adultes et enfants placés en quarantaine sont invités à se faire tester à partir du 31 janvier. Cela afin de déterminer si l'infection a progressé ou non. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Trois classes du cycle 2 sur les sept que compte l'école fondamentale Albert-Wingert sont touchées par le virus, indique mercredi soir le ministère de l'Education nationale, confirmant les propos du bourgmestre de la commune.
Albert Wingert Schule wird mit ALHO Modul
 vergrössert / Foto: Dino RUFFATO
La commission des Pétitions a validé, mercredi, la tenue d'un échange public sur le projet de loi n°7662 déposé par le ministre de l'Education nationale. Un texte qui entend élargir les conditions d'accès pour la direction des lycées spécialisés. Près de 4.900 personnes s'y opposent.
Politik, Lizeum, lycée de garçons,  Visite von Xavier Bettel und Claude Meisch, Gespräch mit einer Klasse 7ième und 4ième Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Alors que les scolaires retrouvent leur école ou lycée en présentiel, le ministère de l'Education débute la distribution des appareils mesurant la qualité de l'air dans les classes. Et la vigilance au covid n'est pas étrangère à ce geste.
01.12.2020, Niedersachsen, Oldenburg: Ein Lehrer hält eine gelb leuchtende CO2-Ampel vor einem Luftfiltergerät in einem Fachraum des Alten Gymnasiums. Die Schule hat mehrere mobile Luftfiltergeräte angeschafft, um die Konzentration von Aerosolen auch in Klassenräumen, die nicht gut belüftet werden können, senken zu können. Foto: Hauke-Christian Dittrich/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Selon le gouvernement, 758 nouvelles infections au covid-19 ont été recensées dans le milieu scolaire la semaine dernière. Deux écoles ont par ailleurs été isolées à la suite de la découverte de chaînes d'infections.
ARCHIV - 18.09.2020, Baden-Württemberg, Karlsruhe: Ein Schüler schreibt auf einem Schreibblock. Weiterhin gibt es Streit um Fördermittel für Ganztagsschulen in Baden-Württemberg. Der Bund hat eine Wiederaufnahme der Verhandlungen abgelehnt. 15 Länder warten auf ein Ende der Blockade Baden-Württembergs, damit Fördermittel von insgesamt 750 Millionen Euro ausbezahlt werden. (zu dpa: «Bund lehnt Nachverhandlungen ab im Streit um Ganztagsgelder») Foto: Uli Deck/dpa +++ dpa-Bildfunk +++