Changer d'édition

Le vin luxembourgeois s'est invité à la table des grands
Luxembourg 7 4 min. 24.06.2022
Histoire et terroir

Le vin luxembourgeois s'est invité à la table des grands

Une vue du vignoble luxembourgeois en ce mois de juin 2022, sur les hauteurs de Remich.
Histoire et terroir

Le vin luxembourgeois s'est invité à la table des grands

Une vue du vignoble luxembourgeois en ce mois de juin 2022, sur les hauteurs de Remich.
Photo : Pascal MIttelberger
Luxembourg 7 4 min. 24.06.2022
Histoire et terroir

Le vin luxembourgeois s'est invité à la table des grands

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
C'est un des symboles du Grand-Duché, que l'on peut admirer et surtout déguster de Schengen à Wasserbillig en suivant le cours de la Moselle. Les vins luxembourgeois ont réussi, en l'espace de trois décennies, à se tailler une belle réputation.

A flanc de Moselle, mais aussi de Sûre si l'on veut être exhaustif, le vignoble luxembourgeois s'étend sur près de 1.300 hectares. Sur ce territoire vallonné et verdoyant, l'histoire de la vigne remonte à l'Antiquité romaine, pour se poursuivre à travers les siècles. «Il s'agissait d'une activité parmi d'autres pour les paysans», explique Claire Sertznig, gestionnaire de projets à l'Institut viti-vinicole de Remich, et chargée de la communication et de l'événementiel pour la marque Vins et Crémants du Luxembourg.


Prinz Robert von Luxemburg auf seinem Weingut Château Quintus.
Le prince Robert de Luxembourg vend plus de 4.200 bouteilles de vin
Parce que son fils de 19 ans souffre d'une maladie rare, le prince Robert de Luxembourg met aux enchères une grande partie de sa collection de vins.

Une marque récente, lancée en 2018, dernière étape en date d'une montée en gamme du vignoble luxembourgeois qui s'est écrite de la fin du XIXe siècle au début du XXIe siècle. «Avant la Première Guerre mondiale, le Luxembourg faisait partie d'une union douanière avec l'Allemagne. La production du pays, à partir de cépages Rivaner ou Elbling servait surtout à faire du Sekt allemand», raconte-t-elle.

La carte du vignoble luxembourgeois
La carte du vignoble luxembourgeois
Document IVV

Une révolution nommée Crémant

Avec la Grande guerre, les partenaires commerciaux changent, les pays du Benelux s'associent. Mais pour le vin, les débouchés n'existent plus. «C'est à ce moment qu'est véritablement apparue la tradition viticole au Luxembourg, en tant qu'activité primaire. Les premières grandes maisons sont nées dans les années 1920», indique Claire Sertznig. Le marché reste néanmoins local, «avec des vins de table pour satisfaire la clientèle des cafés du pays, mais aussi des exportations vers la Belgique.»

Cette situation perdure jusqu'en 1991, date clé synonyme de révolution pour les vins du Grand-Duché. «Le Crémant du Luxembourg a été lancé, la première bouteille a été mise en vente le 15 novembre.» Un succès immédiat, dû à la qualité du produit. Jusque-là, les vignerons cultivaient des cépages Rivaner ou Elbling. Mais leur volonté a été d'aller vers davantage de qualité, ce qui correspondait aussi à un souhait des consommateurs. Pour avoir un vin mousseux de qualité, les différentes maisons plantent donc d'autres cépages : Auxerrois, Pinot noir, blanc ou gris...

Produire moins mais mieux

«En 1991, le Luxembourg était la seule région viticole non française à pouvoir appeler son vin mousseux Crémant. Cela répondait à un cahier des charges très strict, élaboré avec l'Alsace», souligne Claire Sertznig. 227.000 bouteilles de Crémant luxembourgeois ont été écoulées la première année. Il y en a eu trois millions en 2021, ce qui représente un quart de la production viticole du pays. 


Le cru 2021 ne fait pas déborder les tonneaux
Dans la moyenne décennale mais sans plus, les vendanges de cet automne auront permis aux viticulteurs de récolter près de 99.500 hectolitres de jus de raisin. Maintenant, il faut laisser le temps au temps.

Suivant la même tendance que le Crémant, avec les nouveaux cépages, les autres vins gagnent eux aussi. Pour autant, pas question de s'engager dans une course effrénée aux hectolitres. «On a vite compris que si l'on voulait garder et améliorer encore cette qualité, il fallait réduire les quantités. Produire moins mais mieux, c'est aussi ce que veut le consommateur.»

Appréciés des clients, adoubés par les experts, les vins luxembourgeois se sont taillé une belle réputation dans le monde entier. Si la Belgique reste en tête de liste pour les exportations, aujourd'hui les marchés porteurs sont les pays scandinaves, les pays baltes, le Canada.

Terroir et secteur économique

En cela, la création de la marque unique Vins et Crémant du Luxembourg, en 2018, a permis à la production grand-ducale, et aux viticulteurs, de s'affirmer encore un peu plus, à l'échelon national comme international. Aujourd'hui, les vins du Luxembourg font rayonner le «petit pays» bien au-delà de ses frontières et font surtout vivre toute une région : on compte 60 vignerons privés, quelque 200 familles membres de la cave coopérative Domaines Vinsmoselle et cinq maisons de négoce. Sans compter tous ceux qui bénéficient des retombées de l'œnotourisme, qui lui aussi s'est fortement développé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Il dansera devant le Grand-Duc ce mercredi 22 juin, à l'occasion de la Fête nationale. Nous avons rencontré Ferdinand et Tilly Steinborn, sa femme, ayant tous deux contribué à la naissance du groupe folklorique Uucht-La Veillée.
Si elles sont aujourd'hui organisées le 23 juin, les festivités n'ont lieu à cette date que depuis 61 ans. Depuis son établissement en 1816, la Fête nationale a en effet été célébrée à plusieurs dates différentes. Explications.
Nationalfeierdag Fakelzuch, Luxembourg, le 22 Juin 2017. Photo: Chris Karaba
En six semaines, le pavillon luxembourgeois a déjà fait apprécier 600 bouteilles issues des vignes du Grand-Duché. Mais, oups, la carte des vins proposée aux Emirats présente aussi quelques crus australiens, français et italiens.
Illustration
Si les températures ont tendance à monter, ce n'est pas forcément pour déplaire aux 310 domaines viticoles luxembourgeois. N'empêche que le réchauffement climatique impose de nouvelles espèces, de nouvelles pratiques et d'autres investissements.
Télécran, Lifestyle, Weinmarketing, Traubenlese, Wein, Mosel, Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Une vingtaine de viticulteurs ont prêté main-forte mardi à leurs homologues de la région d'Ahrweiler, en Allemagne, durement touchés par les intempéries. Alors que certaines bouteilles ne peuvent plus être vendues, les vendanges sont compromises.