Changer d'édition

Le vin de glace luxembourgeois va-t-il disparaître?
Luxembourg 2 min. 14.12.2018 Cet article est archivé

Le vin de glace luxembourgeois va-t-il disparaître?

Le vin de glace luxembourgeois va-t-il disparaître?

Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 14.12.2018 Cet article est archivé

Le vin de glace luxembourgeois va-t-il disparaître?

La tradition du vin de glace, ou "eiswein" au Luxembourg, produit en toute fin de saison, pourrait bientôt disparaître en raison du changement climatique.

(VB/AW/SW) - "Nos coopératives viticoles n'ont plus de raisins pour le vin de glace. Pour autant que je sache, il n’a été produit par aucun viticulteur privé cette année", explique Harald Beck, consultant en viticulture à la coopérative Vinsmoselle.

"Pour le vin de glace, vous avez besoin de plusieurs jours de gel intense, de préférence en novembre ou décembre. Face au changement climatique, le risque est très élevé que ces conditions ne soient pas remplies."

L'eiswein, visqueux, aromatique et liquoreux, est fabriqué à partir de raisins surgelés. Pour cela, ils doivent être laissés sur la vigne après la saison des vendanges en septembre et octobre. Dans les fruits surgelés, une partie de l'eau forme des cristaux de glace et reste dans le raisin. Le résultat est un jus concentré, à faible rendement, mais à haute teneur en sucre. Au cours d'un hiver doux, la récolte de vin de glace peut ne pas avoir lieu du tout, ce qui signifie qu'une année entière de production de vin de glace serait perdue.

Le changement climatique est doublement défavorable, explique Harald Beck. D'une part, surtout au cours de la première moitié de l'hiver, il arrive souvent qu'aucune température basse persistante ne soit atteinte. D'autre part, l'été chaud assure une maturité précoce. Les raisins ont alors besoin de plus de givre, en raison de la teneur en sucre, pour geler.

"Surtout cette année, nous avons eu une excellente qualité de raisin", explique Beck, mais cela signifie que des températures constantes inférieures à -7°C sont nécessaires pour congeler les raisins.

D'après ses observations, les fortes gelées de ces dernières années ne surviennent que vers la fin de l'hiver, mais il est souvent trop tard pour l'eiswein. "Plus il faut du temps, plus il est difficile de récolter des raisins sains et intacts ", explique-t-il.

Pour les protéger des oiseaux, les vignerons mettent les rangs de vignes pour l'eiswein dans des filets ou des feuilles, mais la pourriture et la perte naturelle due au dessèchement diminuent la récolte.

L'eiswein pourrait-il disparaître complètement en tant que produit des vignerons luxembourgeois le long de la Moselle ? Harald Beck secoue la tête. Il ne veut pas qualifier l'eiswein de "produit abandonné", mais il voit peu de chances dans les années à venir que les viticulteurs prennent des risques associés à l'eiswein.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet