Changer d'édition

Le variant Delta encore et toujours
Luxembourg 17.09.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Le variant Delta encore et toujours

Les analyses microbiologiques du LNS ont porté sur 293 échantillons de tests, sur les 573 cas covid+ de la semaine 35.
Covid-19 au Luxembourg

Le variant Delta encore et toujours

Les analyses microbiologiques du LNS ont porté sur 293 échantillons de tests, sur les 573 cas covid+ de la semaine 35.
Photo archives : Pierre Matgé
Luxembourg 17.09.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Le variant Delta encore et toujours

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
On prend la même (souche) et on recommence : pour la deuxième semaine consécutive, les analyses du laboratoire national de santé sur les nouveaux cas d'infection covid n'ont repéré que le variant indien dans 100% des échantillonnages effectués.

Groupes cibles, clusters, non-résidents : aucune différence. Quelle que soit la provenance du test positif au SARS-CoV2 que les équipes du LNS ont analysé sur la semaine 35, c'est à nouveau le variant Delta qui a été repéré dans la totalité des cas. Une domination confirmée pour une déclinaison du virus qui n'a été repérée au Luxembourg qu'en avril dernier, et devenue majoritaire dès juin.


Bras de fer entre BioneXt et le ministère de la Santé
Le laboratoire estime que l'administration de Paulette Lenert n'a pas agi dans les règles de la concurrence dans l'attribution des différents marchés du Large Scale Testing. Plainte a été déposée auprès de la justice luxembourgeoise et des instances européennes.

De fait, plus question pour le laboratoire national de santé d'établir un quelconque «classement» des variants en présence. Britannique, Brésilien et autres sont inexistants et le dernier rapport scientifique préfère noter qu'au total, cinq sous-types Delta ont pu être distingués parmi les cas positifs analysés.

Voici quelques jours, le LNS avait aussi fait part d'une «réduction de l’activité neutralisante de 10 à 30%» des vaccins actuels face au risque de contamination lié à ce variant. Mais l'effet positif de l'injection anti-covid reste plus que déterminant et le laboratoire ne manque pas de rappeler que «les personnes vaccinées conservent des niveaux élevés de protection contre les maladies graves».

Ce propos fait écho aux chiffres évoqués dans le dernier rapport hebdomadaire du ministère de la Santé. Ainsi, fait relevé dans la semaine du 6 au 12 septembre dernier : parmi les hospitalisations, 85,8% des patients pris en charge en soins normaux et 100% des patients en soins intensifs n’étaient pas vaccinés.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Laboratoire National de Santé (LNS) a fait le point sur les échantillons analysés en son sein. Il en ressort qu'en fin d'année 2021, le variant Delta restait dominant au Luxembourg mais que Omicron prenait déjà une place très importante.
Le variant Delta se trouve à l'origine de 100% des nouvelles infections recensées au Luxembourg entre le 13 et le 19 septembre, indique vendredi le LNS.
Pour la quatrième semaine consécutive, la souche du SARS-CoV-2 née en Inde représente 100% des nouvelles infections détectées, selon les dernières analyses du Laboratoire national de santé (LNS), publiées vendredi.
Présente dans 73,7% des échantillons testés par le laboratoire national de santé au cours de la semaine écoulée, la mutation indienne du covid prévaut à nouveau sur la souche brésilienne, selon les analyses publiées vendredi.
Au dernier rapport du Laboratoire national de santé, les souches Gamma et Delta sont quasi à égalité parmi les échantillons covid+ analysés. Cocasse mais presque logique.
ARCHIV - 08.02.2021, Bayern, München: Eine Frau hält am Flughafen München in einem Covid-19 Testcenter die Probe von einem Rachenabstrich in den Händen. (zu dpa: "Vor Kabinettsbeschluss: Scholz verteidigt breitere Testpflichten") Foto: Matthias Balk/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Dans son rapport hebdomadaire, le ministère de la Santé indique que la mutation indienne du covid représente 30,9% des cas analysés par le LNS entre le 7 et le 13 juin. Soit quasiment deux fois plus que la semaine précédente.
Si la souche britannique reste -et de loin- la forme de covid la plus répandue au Grand-Duché, une nouvelle déclinaison du virus vient de faire son apparition sous les microscopes du LNS.
28.04.2021, Thüringen, Erfurt: Eine Mitarbeiterin in Schutzkleidung macht einen Abstrich im Corona-Testzentrum in der Messe. Betrieben wird das Schnelltestzentrum vor allem für Besucher der Bundesgartenschau in der Messehalle 3. Geplant ist eine Testkapazität von 5.000 Personen pro Tag, dazu wurden 20 Stationen aufgebaut. Geöffnet hat das Zentrum für jedermann montags bis sonntags von 7:30 bis 20:30 Uhr. Foto: Martin Schutt/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++