Changer d'édition

Le vaccin, une lueur au bout du tunnel trop lointaine
Luxembourg 2 min. 06.04.2021

Le vaccin, une lueur au bout du tunnel trop lointaine

A ce jour, 105.895 doses ont été injectées au Grand-Duché.

Le vaccin, une lueur au bout du tunnel trop lointaine

A ce jour, 105.895 doses ont été injectées au Grand-Duché.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 06.04.2021

Le vaccin, une lueur au bout du tunnel trop lointaine

Si les thématiques des 15 pétitions validées en fin de semaine dernière sont très disparates, l'avancée de la vaccination contre le covid-19 reste en revanche visiblement au cœur des préoccupations des résidents.

(ASdN) - Plus d'un an après le début de la pandémie, les résidents aspirent à un retour à la «normale». Pour ces derniers, la vaccination pourrait être l'une des options à la sortie de crise. Aussi, les vaccins sont au cœur des pétitions validées à la Chambre des députés ce mois-ci.

Car pour certains, la campagne de vaccination, démarrée en décembre dernier, ne va pas assez vite. L'auteur de la pétition 1821 milite ainsi pour la mise en place d'un débat visant à comprendre les raisons de ce qu'il appelle la «pénurie catastrophique» de doses anti-covid.  

Les livraisons devraient néanmoins continuer à arriver ce mois-ci. Au total, 4.800 doses Johnson&Johnson seront réceptionnées d'ici la fin avril. De son côté, Pfizer en livrera 33.930, AstraZeneca 14.190 et Moderna 4.800 doses.

Malgré ces prévisions, certains s'impatientent. L'auteur de la pétition 1824 souhaiterait ainsi voir la campagne de vaccination s'accélérer. A ce jour, 105.895 doses ont été injectées. Le Luxembourg a ainsi démarré la phase 4 de sa stratégie, à savoir l'accès au vaccin anti-covid pour les 65-69 ans. 

Si la vaccination avance, pour certains, nul doute que l'arrivée de nouveaux vaccins pourrait aider à accélérer le processus. Pour un pétitionnaire, la distribution du vaccin russe Spoutnik V au Grand-Duché pourrait ainsi être une solution. Un sérum actuellement à l'étude par l'Agence européenne du médicament (EMA) avec les vaccins Novavax et CureVac

Pour rappel, les pétitions peuvent être signées en ligne ou sur papier dans les 42 jours suivant leur publication, soit jusqu'au 13 mai inclus. Si elles atteignent 4.500 signatures, elles feront alors l'objet d'un débat public. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Grand-Duché mise aussi sur le vaccin CureVac
Même s'il n'a pas encore reçu d'autorisation de mise sur le marché, le ministère de la Santé a déjà précommandé le sérum anti-covid développé par le laboratoire allemand. Une préemption faite via l'Union européenne.
An employee is at work on the vaccine packing line of the factory of British  pharmaceutical company GlaxoSmithKline (GSK) in Wavre on February 8, 2021 where the Covid-19 CureVac vaccine will be produced. - British pharmaceutical group GlaxoSmithKline (GSK) and German biotech firm CureVac announced plans to jointly develop a coronavirus vaccine with the potential to counter multi-variants of Covid-19. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Les femmes enceintes peuvent finalement être vaccinées
Contrairement aux mesures actuellement en vigueur, le conseil supérieur des maladies infectieuses recommande aux futures mères de se faire injecter le vaccin. Selon son rapport publié lundi, il n'y aurait aucun risque pour elles ou leur bébé.
24 vaccinations suspectes connues des autorités
Le ministère de la Santé affirme avoir été informé d'une vingtaine de personnes ayant reçu les injections anti-covid alors qu'elles ne faisaient pas partie des résidents invités à se faire vacciner.
A medical worker holds a vial of the AstraZeneca vaccine against the coronavirus (Covid-19) at the Northern Kurzeme Regional Hospital in Ventspils, Latvia, on March 30, 2021. (Photo by Gints Ivuskans / AFP)
L'efficacité d'AstraZeneca revue à la baisse
Le vaccin contre le covid-19 est efficace à 76% contre les cas symptomatiques, a annoncé jeudi le laboratoire suédo-britannique, après une mise à jour de ses données issues d'un essai clinique aux Etats-Unis, au Pérou, et au Chili.
CORRECTION / Vials with the AstraZeneca COVID-19 vaccine against the novel coronavirus are pictured at the vaccination center in Nuremberg, southern Germany, on March 18, 2021. - Germany on March 15 halted the use of AstraZeneca's coronavirus vaccine after reported blood clotting incidents in Europe,  saying that a closer look was necessary. (Photo by Christof STACHE / AFP) / �The erroneous mention[s] appearing in the metadata of this photo by Christof STACHE has been modified in AFP systems in the following manner: [AstraZeneca] instead of [AstraZenaca]. Please immediately remove the erroneous mention[s] from all your online services and delete it (them) from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it (them) to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require.�
Les pétitionnaires aspirent à un allègement des mesures
Si les thématiques des 18 pétitions validées ce mardi sont très disparates, le dispositif de lutte contre le covid-19 reste en revanche visiblement au cœur des préoccupations des résidents. En particulier, en ce qui concerne le sort de l'horeca.