Changer d'édition

Le vaccin contre la pneumonie remboursé à 100%
Luxembourg 27.08.2018 Cet article est archivé

Le vaccin contre la pneumonie remboursé à 100%

Le vaccin contre la pneumonie remboursé à 100%

Shutterstock
Luxembourg 27.08.2018 Cet article est archivé

Le vaccin contre la pneumonie remboursé à 100%

À partir du 1er septembre, la vaccination contre la pneumonie à pneumocoque des personnes à risque sera prise en charge en totalité.

La Direction de la santé estime que chaque année, plus de 1.000 personnes souffrent d’infections invasives à pneumocoque au Luxembourg, et que plus de 100 personnes en décèdent.  

À cet effet, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, et le président de la Caisse nationale de santé, Paul Schmit, ont signé une convention qui met en place un programme de vaccination contre le pneumocoque.

Le pneumocoque est une bactérie qui peut causer des méningites, septicémies, pneumonies et autres infections invasives graves.

Ce germe est la cause principale des méningites chez les jeunes enfants. Le pneumocoque peut aussi provoquer des septicémies ou des pneumonies chez les enfants, les personnes âgées ou les personnes plus fragiles (déficit immunitaire, absence de rate, etc.).

Ces infections peuvent être mortelles ou laisser de graves séquelles. La transmission du pneumocoque se fait par projection de gouttelettes respiratoires, postillons, salive ou par contact direct avec une personne porteuse de la bactérie.

Le programme a pour but de prévenir l'infection invasive par le pneumocoque par une vaccination spécifique de la population cible et de minimiser ainsi les risques de complications, source notamment de morbidité et de mortalité prématurée.

Personnes bénéficiaires de la prise en charge

  • Adultes entre 65 et 85 ans inclus
  • Personnes avec une affection pulmonaire chronique;
  • Fumeurs;
  • Personnes avec une affection cardiaque chronique;
  • Personnes éthyliques avec ou sans cirrhose;
  • Personnes avec une atteinte rénale chronique;
  • Personnes avec une brèche méningée ou un implant cochléaire.
  • Personnes avec absence congénitale de rate ou splénectomie ou asplénie fonctionnelle
  • Drépanocytose ou autres hémoglobulinopathies
  • Immunodéficience congénitale
  • Néoplasies
  • Transplantation d’organe
  • Infection à HIV
  • Traitement immunosuppresseur

Mode de vaccination

La vaccination chez l’adulte nécessite une double injection à intervalle de 8 semaines d’un vaccin conjugué (Prevenar-13) et d’un vaccin polysaccharidique (Pneumovax-23).

Les vaccins seront délivrés par les pharmacies ouvertes au public sur base d'une ordonnance médicale. En l’état actuel des connaissances scientifiques, un rappel du vaccin polysaccharidique Pneumovax-23 est recommandé tous les 5 ans. Un rappel du vaccin conjugué Prevenar-13 n’est pas nécessaire.


Sur le même sujet

La ministre de la Santé reconnaît que quelques centaines de personnes ont été infectées par le covid-19 après avoir reçu la première ou la seconde injection. Des cas étudiés mais pas si étonnants.
A medical worker administer the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - The clinic is jointly run by FEMA and the state of Maine with the help of other federal agencies and the Maine National Guard. The United States has resumed vaccinations with the Johnson & Johnson shot, the third authorised injection, after a brief pause over links to a rare form of clotting. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)
Le Conseil supérieur des maladies infectieuses luxembourgeois ne recommande pas l'emploi du vaccin anti-covid pour les seniors. Ce qui ne signifie pas qu'il l'interdit ni pour les aînés, ni pour d'autres catégories à la santé fragile.
A member of the Hampshire Fire and Rescue Service prepares a dose of a AstraZeneca/Oxford Covid-19 vaccine at a temporary vaccination centre set up at Basingstoke Fire Station, in Basingstoke, Hampshire, southern England, on February 4, 2021, as crews continue to take 999 emergency calls. - Oxford University announced on Thursday it will launch a medical trial alternating doses of Covid-19 vaccines created by different manufacturers, the first study of its kind. (Photo by Andrew Matthews / POOL / AFP)
Le Pr Paul Wilmes, porte-parole adjoint de la Task Force covid luxembourgeoise, estime que les Etats devraient se mobiliser pour assurer eux-mêmes les doses nécessaires de sérum anti-covid. Si le vaccin est une arme d'utilité publique, alors il faut en accélérer la fabrication.
ARCHIV - 27.12.2020, Sachsen, Lichtentanne: Spritzen von B. Braun, gefüllt mit dem Covid-19-Impfstoff von Pfizer/Biontech, liegen in einem Pflegeheim bereit. Firmen wie der hessische Medizintechnik-Zulieferer B. Braun haben auch durch die Impfungen volle Auftragsbücher. (zu dpa «Fläschchen, Logistik, Kühlschränke: Zulieferer der Corona-Impfungen») Foto: Hendrik Schmidt/dpa-Zentralbild/Pool/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
C'est notamment le cas du sérum préventif contre le méningocoque C dont la commande vient tout juste d'être passée. Le ministère de la Santé fait le point sur ces défauts d'approvisionnement.
6285606 13.07.2020 In this handout photo released by the Russian Defence Ministry, medical workers wearing protective gear conduct daily rounds with a participant in a coronavirus vaccine trial during tests at the Burdenko Main Military Clinical Hospital in Moscow, Russia. Editorial use only, no archive, no commercial use.

 Russian Defence Ministry
Le Luxembourg bénéficiera des doses achetées via l'Union européenne et n'a entamé aucun contact avec des laboratoires pour disposer de ses propres sérums anti-covid.
(FILES) In this file photo taken on January 31, 2020, a man gets a flu shot at a health facility in Washington, DC. - Global influenza vaccine makers have produced a record number of doses for the coming flu season, as authorities try to ease the burden on hospitals ahead of an expected COVID-19 resurgence. In the US, pharmaceutical companies plan to make around 196 million doses to serve the population of 330 million, according to the Centers for Disease Control and Prevention (CDC). (Photo by EVA HAMBACH / AFP)
La «Semaine européenne de la vaccination» se déroule dès ce lundi 20 avril et dure jusqu'au vendredi 25 avril. Elle a pour objectif de rappeler l’importance des vaccinations pour se protéger contre des maladies infectieuses graves.