Changer d'édition

Le vaccin anti-grippe plus indispensable que jamais
Luxembourg 3 min. 27.08.2020

Le vaccin anti-grippe plus indispensable que jamais

Après avoir été plusieurs fois été pénalisé par un manque d'anticipation dans l'achat de vaccins, le Grand-Duché s'y prend à l'avance pour commander les sérums anti-grippe.

Le vaccin anti-grippe plus indispensable que jamais

Après avoir été plusieurs fois été pénalisé par un manque d'anticipation dans l'achat de vaccins, le Grand-Duché s'y prend à l'avance pour commander les sérums anti-grippe.
Photo : dpa
Luxembourg 3 min. 27.08.2020

Le vaccin anti-grippe plus indispensable que jamais

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
De nombreux infectiologues craignent que la combinaison des épidémies de covid à celle attendue de la grippe ne provoque un engorgement des services de soins. Pour parer à ce risque, le ministère de la Santé luxembourgeois tente d'acheter 110.000 doses de sérum.

En Amérique, on a déjà trouvé un nom au phénomène : ''twindemic''. Autrement dit, les «épidémies jumelles». Et c'est probablement ce qui attend la planète dans les mois à venir d'un côté un SARS-2 qui continue à infecter les populations et de l'autre la traditionnelle saison de la grippe. De quoi donner des frissons aux virologues, spécialistes des infections mais aussi aux responsables des systèmes de soins de toute la planète. D'où cet appel qui commence à se multiplier d'Etat en Etat pour inciter chacun à se faire vacciner contre la grippe.

Boris Johnson l'a fait en Angleterre. En France, le nouveau ministre de la Santé Olivier Véran parle déjà d'un «enjeu majeur» alors que la traditionnelle campagne de vaccination ne débute pas avant octobre. Aux Etats-Unis, le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies a commandé 9,8 millions de doses de sérum anti-grippe, quand habituellement 500.000 lui suffisent pour assurer la protection des adultes sans assurance santé dont il s'occupe. Au Luxembourg, la tendance est la même.

Si habituellement, chaque hiver, entre 60 et 80.000 personnes se font vacciner contre la grippe. Cette année, le ministère de la Santé voit plus grand. A nos confrères de L'Essentiel, la Dr Françoise Berthet reconnaît que l'administration a déjà lancé un marché public pour obtenir de quoi assurer la couverture vaccinale de 110.000 personnes

Alors que le Luxembourg a choisi de ne pas surenchérir dans la course à l'acquisition de possibles vaccins anti-covid (s'en remettant aux commandes passées par la Commission européenne), cette fois le pays prend les devants. Sans doute, l'épisode de l'hiver 2018 où le Grand-Duché s'était retrouvé face à une pénurie de vaccins anti-grippe a-t-il servi de leçon sur l'ampleur et la date des commandes à passer...

Sans oublier les autres virus

Aucun doute à avoir sur l'origine de cette hausse. A en croire la directrice-adjointe de la Direction de la Santé, c'est bien la crainte de voir affluer vers les services hospitaliers, sur une même période, une vague d'infectés covid et de malades grippaux qui entraîne cet achat en masse. Le risque serait bien évidemment de se retrouver face à un engorgement des capacités d'accueil et de soins. Plus particulièrement des services de réanimation dont le nombre de lits reste limité. Phénomène qui viendrait s'ajouter à un absentéisme en hausse préjudiciable à l'activité économique du pays.


En 2018, la vaccination anti-grippe a bondi de 30% au Luxembourg. Une des explications de la pénurie de vaccins.
Les vaccins anti-grippe passent à l'attaque
L'an passé, le pays s'était retrouvé en manque de produits dès décembre. Cette année, le ministère de la Santé a pris les devant en multipliant les fournisseurs afin d'éviter toute pénurie. Reste à savoir si la composition de la dose injectée sera la bonne.

Ainsi, février -mois traditionnel du pic de grippe- constituerait le summum de cette double influence virale, la ''twindemic". Sans même compter sur les autres virus saisonniers en circulation alors, comme le VRS (infection respiratoire touchant notamment les jeunes enfants), rhume ou gastro-entérite.

Cette conjonction de maladies est aussi crainte par les spécialistes de santé car elle rendrait le dépistage initial du covid-19 plus délicat à mener. Plusieurs des virus d'hiver se traduisant par des symptômes similaires à l'infection pulmonaire qui a déjà fait 124 victimes en six mois dans le pays, et entraîné 741.701 contaminations. De la nécessité donc de la vaccination anti-grippe, histoire de tenter de limiter la multiplication des patients.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg a bien manqué de vaccins
Concentré sur la lutte contre le covid-19, le ministère de la Santé aurait négligé de renouveler certains marchés de livraison de vaccins. Du coup, même la réserve de la Direction de la Santé est épuisée pour certaines substances pathogènes.
A worker holds flu vaccine dispensers at the Sinovac Biotech Ltd. laboratory in Beijing, China, Monday, June 15, 2009. The dispensers are similar to those which the company will use for the Swine Flu vaccine. The company, which obtained the virus seed on June 8 from the United States Center of Disease Control, on Monday launched large scale cultivation of the virus in preparation for production of the vaccine for the Swine Flu virus. (AP Photo/Greg Baker)
N'oubliez pas de vacciner vos enfants
Non, il n'existe toujours pas de piqure préventive contre le covid-19, mais le ministère de la Santé invite les parents à respecter le calendrier de vaccination. Histoire, notamment, d'éviter une autre épidémie.
La grippe met la fièvre au pays
La banale grippe saisonnière a déjà fait des victimes côté français. Au Grand-Duché, l'épidémie vient de passer à la vitesse supérieure. Près de 7% des patients consultant un généraliste ou un pédiatre souffrent du virus.