Changer d'édition

Le tronçon Belval-A4 prend trois ans de retard
Prévu pour 2019, le tronçon d'1 km reliant Belval à l'A4 et qui devrait raccorder l'autoroute à Audun-le-Tiche, ne sera pas achevé avant 2022.

Le tronçon Belval-A4 prend trois ans de retard

Crédit: Geoportal.lu
Prévu pour 2019, le tronçon d'1 km reliant Belval à l'A4 et qui devrait raccorder l'autoroute à Audun-le-Tiche, ne sera pas achevé avant 2022.
Luxembourg 12.04.2019

Le tronçon Belval-A4 prend trois ans de retard

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Selon les Ponts et Chaussées cités par Le Quotidien ce vendredi, la liaison entre Audun-le-Tiche et Luxembourg-Ville ne sera pas complètement achevée avant 2022.

Prévu pour 2019, le tronçon d'1 km reliant Belval à l'A4 et qui devrait raccorder l'autoroute à Audun-le-Tiche, ne sera pas achevé avant 2022. L'information a été rapportée par Le Quotidien qui a interrogé l'administration des Ponts et Chaussées.

Au cours de l'ouverture de l'axe Audun-Belval en 2016, le chef de projet avait pourtant annoncé son achèvement pour cette année. Si le chantier a bien débuté, seuls les travaux sur les deux ponts surplombant respectivement la N31 en direction de Sanem et le futur échangeur d'Ehlerange avancent. «Ils devraient tous les deux être achevés d'ici la fin de l'année», a expliqué Ralph Di Marco, le responsable communication des Ponts et Chaussées, cité par les journalistes.  


Contournant la cité Raemerich, le tronçon devrait être raccordé à l'A4 à hauteur de la centrale Twinerg, via un nouvel échangeur doté d'un pont et d'un rond-point. Cependant, «le dossier pour raccorder l'A4 à Belval et la liaison Micheville était trop important pour le lancer en bloc. La décision a donc été prise de faire des soumissions publiques pour ces deux lots séparés», a justifié Ralph Di Marco.  

À l'issue des travaux, le rond-point Raemerich, sur lequel débouche l'A4, continuera à desservir Esch, Belvaux et Soleuvre. Tandis que le nouvel échangeur canalisera le trafic frontalier vers la France et Luxembourg-Ville. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet