Changer d'édition

Le tribunal annule le projet «Kennedy Sud» au Kirchberg
Luxembourg 2 min. 30.07.2020

Le tribunal annule le projet «Kennedy Sud» au Kirchberg

En raison d'études environnementales incomplètes, le tribunal administratif a annulé le PAG pour le site Kennedy-Sud au Kirchberg.

Le tribunal annule le projet «Kennedy Sud» au Kirchberg

En raison d'études environnementales incomplètes, le tribunal administratif a annulé le PAG pour le site Kennedy-Sud au Kirchberg.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 30.07.2020

Le tribunal annule le projet «Kennedy Sud» au Kirchberg

Maurice FICK
Maurice FICK
Pas de passage en force sur les questions de respect de la nature! C'est le message adressé une nouvelle fois par le tribunal administratif à la Ville de Luxembourg en annulant le vaste projet urbanistique prévu le long du boulevard Kennedy.

C'est le deuxième revers retentissant pour la Ville de Luxembourg endéans quatorze jours au Kirchberg et pour la même raison. Après l'annulation du projet «Schoettermarial» le 13 juillet, le Plan d'aménagement général (PAG) «Kennedy Sud» restera pour le moment dans les cartons. 


Die Anwohner machen sich insbesondere für den Erhalt des Biotops auf dem Areal in Kirchberg/Weimerskirch stark.
Un coin de nature résiste à l'urbanisation du Kirchberg
Près de 150 résidents du quartier d'affaires de la capitale ont manifesté pour défendre le biotope du «Schoettermarial». Ils viennent de gagner un deuxième combat mais savent bien que le plateau démarre une mue immobilière sans précédent.

Ce devait être un tout nouveau quartier, principalement d'habitations, sur une frange de terrain de 11,7 hectares et de un kilomètre et demi de long, entre l'avenue J.-F. Kennedy et le quartier Weimerhof, en contrebas. Idéalement situé face à La Coque, à la ligne de tram et à quelques centaines de mètres du pont Rouge. 

L'idée sous-jacente des édiles communaux étant de «rééquilibrer la part du nombre d'habitants par rapport au nombre d'emplois offerts sur le plateau du Kirchberg», comme écrit dans le schéma directeur du PAG. Le déséquilibre est flagrant, puisqu'aujourd'hui seules 4.000 personnes y vivent pour 42.000 qui y travaillent. Les projets de construction pour habiter plus demain le quartier des affaires ne manquent pas.

Seulement le projet «Kennedy Sud», qui aurait fourni un toit à près de 2.000 nouveaux riverains, n'est pas près de voir le jour. Le tribunal administratif est parvenu mardi à la même conclusion que pour le PAG «Schoettermarial» qui devait voir le jour derrière la Banque européenne d'investissement. Les études environnementales étaient trop superficielles et ne tenaient pas suffisamment compte des objections des riverains. 

Quatorze d'entre eux se sont donc bel et bien fait entendre au tribunal qui n'a pas laissé libre cours à ce que leur défenseur, Me Sébastien Couvreur, appelle «un rouleau compresseur administratif qui veut avancer sans tenir compte des demandes des citoyens». 

  «On a ignoré les espaces protégés par le droit européen»  

Les riverains s'étaient opposés au projet dès le départ. Avant même l'approbation du PAG, des modifications avaient été apportées pour réduire le quotient de l'«utilisation du sol» de 1,3 à 1,1 et pour permettre aux voisins du projet de disposer d'une zone tampon de 20 à 30 mètres de verdure. Mais au final «on a ignoré les espaces protégés par le droit européen de l'Environnement», souligne l'avocat. 

Me Sébastien Couvreur, défenseur des riverains de Weimershof, voit dans ce jugement en première instance une mise en garde aux communes qui revoient leurs PAG.
Me Sébastien Couvreur, défenseur des riverains de Weimershof, voit dans ce jugement en première instance une mise en garde aux communes qui revoient leurs PAG.
Photo: Chris Karaba

Il lit dans ce jugement de première instance, «un avertissement pour l'État, la Ville de Luxembourg et les autres communes qui sont en cours de réalisation de leurs PAG. C'est une mise en garde qui pointe le fait que les enquêtes sur les aspects environnementaux doivent être menées dans le cadre de la loi», indique Me Couvreur.

Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg, a confié au Luxemburger Wort que la Ville fera appel dans l'affaire du «Schoettermarial» et étudie, pour l'heure, sa position dans celle du «Kennedy Sud». Contacté ce jeudi par wort.lu, le Fonds d'urbanisation du Kirchberg, propriétaire du terrain, dit «ne pas encore avoir analysé le dossier» non plus.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un coin de nature résiste à l'urbanisation du Kirchberg
Près de 150 résidents du quartier d'affaires de la capitale ont manifesté pour défendre le biotope du «Schoettermarial». Ils viennent de gagner un deuxième combat mais savent bien que le plateau démarre une mue immobilière sans précédent.
Die Anwohner machen sich insbesondere für den Erhalt des Biotops auf dem Areal in Kirchberg/Weimerskirch stark.
Un directeur pour le Fonds Kirchberg
A nouveau défi, nouvelle tête avec l'arrivée annoncée de Marc Widong. Alors que le ministre du Logement demande à l'opérateur public plus de logements sur le plateau (et surtout à tarif plus abordable), le Fonds fait appel à un ancien des CFL pour mettre ce projet sur de bons rails.
Le Kirchberg se veut plus abordable
Le Ministère du Logement entend se servir des espaces gérés par le Fonds Kirchberg pour développer non seulement plus d'habitats, mais surtout des logements à tarifs accessibles. Que ce soit pour la location ou la vente. A terme, le quartier pourrait donc compter près de 27.000 habitants mais surtout une bonne mixité sociale.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone - bvd Kennedy - Kirchberg -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'habitat se fait innovant à l'Ouest du Kirchberg
Le Fonds Kirchberg recherche l'investisseur qui voudra miser sur son nouveau projet d'habitat, Kiem 2050. Un concept de 155 appartements (dont bon nombre en colocation) avec ateliers bricolage, chambres d'amis ou de vastes espaces de réception à partager entre occupants.
Nouveau quartier de 10 hectares route d'Arlon: parole aux citoyens
Le tout nouveau quartier de la route d'Arlon pourrait créer «entre 750 et 1.000 logements» à l'horizon 2025, estiment Les Verts. Ils lancent un atelier de participation citoyenne le 4 juillet à Belair pour imaginer ensemble la vie dans ce futur quartier. Avant que la Ville de Luxembourg ne lance un concours d'architectes en octobre.