Changer d'édition

«Le travail est surtaxé par rapport au capital»
Luxembourg 05.11.2019 Cet article est archivé

«Le travail est surtaxé par rapport au capital»

Romain Wolff regrette la position du patronat qui a décidé de boycotter tout dialogue.

«Le travail est surtaxé par rapport au capital»

Romain Wolff regrette la position du patronat qui a décidé de boycotter tout dialogue.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 05.11.2019 Cet article est archivé

«Le travail est surtaxé par rapport au capital»

Sur les ondes de RTL, Romain Wolff a livré ses sentiments au sujet des difficiles rapports entre les syndicats et le patronat. Le président de la Confédération générale de la fonction publique (CGFP) a aussi donné son avis sur la prochaine réforme fiscale.

(DH avec Sarah Cames) - En réponse à l'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) qui a décidé de boycotter le dialogue social, la CGFP, l'OGBL et le LCGB ont décidé d'organiser une manifestation commune le 19 novembre prochain.

Invité ce mardi par nos confrères de RTL Radio  Lëtzebuerg, Romain Wolff, le président de la CGFP, s'est exprimé au sujet de l'absence de dialogue entre les syndicats et le patronat. Il a aussi regretté l'attitude de ce dernier qui privilégie désormais les discussions bilatérales à la traditionnelle tripartite. 


Wirtschaft,CdP Fedil,Nicolas Buck,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le dialogue social à la sauce patronale
Cette fois, le dialogue social entre le patronat luxembourgeois et les syndicats est bien rompu. L'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) propose une nouvelle façon d'avancer en obligeant le ministre du Travail à prendre ses responsabilités.

«Ce n'est pas une déclaration de guerre», a toutefois souligné le leader de la CGFP qui réfute encore l'affirmation selon laquelle certaines décisions ont été, à plusieurs reprises, prises au détriment des employeurs. 

Par ailleurs, Romain Wolff a expliqué que les syndicats avaient fait le nécessaire en ce qui concerne le dossier des comptes épargne-temps dans le secteur public et que c'était à présent aux politiques «d'en faire de même». Et ce dernier de prendre l'exemple du travail à temps partiel qui rencontre encore, d'après lui, «trop de difficultés de mise en pratique partout» tel qu'il a été négocié.   


Illustration: Déclaration d’impôts, Foto Lex Kleren
La CGFP attend «plus d'équité fiscale»
Avant la nouvelle réforme fiscale, qui doit voir le jour en 2020, la Confédération générale de la fonction publique plaide pour une imposition allégée en faveur des ménages.

Au sujet de la future réforme fiscale, Romain Wolff a expliqué que la CGFP avait bien l'intention de faire entendre son point de vue. «Le travail est encore beaucoup trop lourdement taxé par rapport au capital. Cela doit changer», estime-t-il. Ce qui le pousse à s'interroger  sur le financement de cette réforme, estimant à l'heure actuelle que «les coûts devraient probablement être assumés principalement par les citoyens».


Sur le même sujet

Démonstration de force réussie
OGBL, LCGB et CGFP ont réussi à unir leurs forces, mardi soir. Plus de 1.500 personnes se sont rassemblées pour marquer leur opposition au souhait patronal d'abandonner le Comité permanent du travail et de l'emploi, et plus largement remettre en cause le dialogue social.
Politik, CGFP, LCGB, OGBL Protestkundgebung, Boycott Patronal du Dialogue Social, Wolff Romain, Patrick Dury et André Roeltgen   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le dialogue social à la sauce patronale
Cette fois, le dialogue social entre le patronat luxembourgeois et les syndicats est bien rompu. L'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) propose une nouvelle façon d'avancer en obligeant le ministre du Travail à prendre ses responsabilités.
Wirtschaft,CdP Fedil,Nicolas Buck,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un grand rassemblement syndical le 14 novembre
Réunis en front commun, la CGFP, le LCGB et l'OGBL ont convenu d'une action de protestation contre le boycott du dialogue des employeurs, qui avaient quitté les négociations tripartites avec le gouvernement le 18 septembre dernier.
André Roeltgen et l'OGBL s'associent au LCGB et à la CGFP pour organiser une grande manifestation le 14 novembre
L'OGBL et l'UEL se tournent le dos
Le syndicat luxembourgeois majoritaire annonce la rupture du dialogue avec le monde patronal. Une déclaration choc qui devrait déboucher prochainement sur une panoplie d'actions syndicales.
Le président de l'OGBL, André Roeltgen a détaillé les différents axes de son action future