Changer d'édition

Le tram remodèlera une partie de Bonnevoie
Luxembourg 7 1 3 min. 19.04.2021 Cet article est archivé

Le tram remodèlera une partie de Bonnevoie

Le tronçon entre la gare centrale et le LTB s'intègre dans une réorganisation profonde du trafic entre la capitale et le sud du pays.

Le tram remodèlera une partie de Bonnevoie

Le tronçon entre la gare centrale et le LTB s'intègre dans une réorganisation profonde du trafic entre la capitale et le sud du pays.
Crédit: ministère de la Mobilité
Luxembourg 7 1 3 min. 19.04.2021 Cet article est archivé

Le tram remodèlera une partie de Bonnevoie

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
En plus de la création d'un nouvel arrêt et d'un pôle multimodal, la future mise en service du tronçon qui reliera la gare centrale au lycée technique de Bonnevoie, va également être l'occasion de découvrir le tracé de la nouvelle N3. Inauguration prévue en septembre 2022.

Élément-clé de la croissance future de la capitale, le tram continue de modifier le visage de Luxembourg-Ville. Un phénomène particulièrement visible pour le prochain tronçon qui doit relier la gare centrale au lycée technique de Bonnevoie (LTB) en un peu moins de quatre minutes. Prévu pour être inauguré en septembre 2022, le 1,2 kilomètre du nouveau tracé doit en effet correspondre avec l'entrée en fonction de plusieurs nouvelles infrastructures destinées à réorganiser la mobilité. 


Die Arbeiten schreiten voran.
Le pont Buchler se prépare à accueillir le tram
D'importants travaux sont en cours aux portes de la capitale pour permettre au tramway de poursuivre son chemin jusqu'à Bonnevoie. A terme, c'est toute la circulation dans le sud de la ville qui sera réorganisée afin de faire la part belle à la mobilité douce.

Que ce soit le pont Buchler, élargi et repensé pour pouvoir accueillir les rames mais aussi cyclistes et piétons, mais aussi et surtout la nouvelle N3 qui longe en partie le parcours des rames. Bien que moins spectaculaire pour les voyageurs que celui qui relie la place de l'Etoile à la gare centrale, le tronçon qui cheminera à travers une partie de Bonnevoie va profondément réorganiser l'espace urbain de cette partie de la capitale. 

Au point que l'actuelle route de Thionville, connue sous le nom de «route de l'automobile» en raison de la présence regroupée de plusieurs concessions automobiles, va perdre son rôle central de lieu de passage obligé entre Hesperange et le centre-ville. Ce qui va l'amener à connaître, dans les prochaines années, une mutation profonde.  

Composé d'un nouvel arrêt - baptisé «Leschte Steiwer - Dernier sol» - et d'un pôle multimodal, le nouveau tronçon constitue une pièce importante du puzzle de la nouvelle mobilité imaginée par François Bausch (Déi Gréng). Et ce, en raison de la hausse attendue du trafic sur cet axe, le ministre de la Mobilité anticipant une densification importante au cours des prochaines décennies. Conséquence concrète de la hausse attendue de la population.

A noter que la future station s'implantera à l'emplacement d'un ancien hangar des CFL et que le futur pôle d'échange «Lycée Bouneweg», situé à quelque 400 mètres du LTB, sera connecté avec une gare routière. Une nouveauté qui servira de terminus ou point de passage des bus RGTR desservant le sud du pays. Soit l'équivalent au dispositif en place le long de la place de l'Etoile, qui accueille les lignes qui irriguent l'ouest du pays. Une station Vél'oh et des places de parking pour les deux-roues sont également prévues. 

Lors de sa présentation officielle, ni François Bausch, ni Lydie Polfer (DP), bourgmestre de la capitale, n'ont évoqué le coût de ce tronçon, ce dernier étant intégré «dans l'enveloppe globale du projet». A savoir 565 millions d'euros pour les 16 kilomètres qui doivent relier, d'ici fin 2023, le Findel à la Cloche d'Or. Un chantier sur lequel plane encore, à ce jour, plusieurs inconnues et qui devrait être suivi de nombreux autres, le tram étant voué à être doté d'un réseau étendu non seulement dans la capitale, mais aussi dans le sud du pays.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Partie intégrante de la réorganisation de l'accès au sud de la capitale, la mise en place du nouvel ouvrage d'art doit se concrétiser d'ici la semaine prochaine et être finalisé d'ici la fin de l'année. Mais sa mise en circulation, elle, n'est pas prévue avant plusieurs années.
chantier tunnel Rangwee - Luxembourg - Ville -  - 29/03/2021 - photo: claude piscitelli
D'importants travaux sont en cours aux portes de la capitale pour permettre au tramway de poursuivre son chemin jusqu'à Bonnevoie. A terme, c'est toute la circulation dans le sud de la ville qui sera réorganisée afin de faire la part belle à la mobilité douce.
Die Arbeiten schreiten voran.
Monter dans bus, tram ou train sans débourser le moindre euro est devenu une réalité voilà tout juste un an. Une aubaine contrariée par la crise covid. Mais ce n'est que partie remise avant l'afflux des passagers, est persuadé le ministre de la Mobilité, François Bausch.
Lokales,Neue Tramlinie Bahnhof Gare.Öffentlicher Transport,Micro Trottoir,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Oui, la liaison Etoile-Gare sera bien opérationnelle pour décembre prochain. Le ministre de la Mobilité l'a confirmé lundi, en dévoilant les prochaines étapes de l'avancée du tramway vers Cloche d'Or, Bonnevoie ou le Findel.
Lokales, Stadt: Weiterverfolgung Arbeiten Tram auf der Gare, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Théâtre, Faïencerie et Place de l'Etoile... voici les trois nouvelles stations du tramway inaugurées ce vendredi 27 juillet. Un nouveau tronçon qui a accueilli des animations toute la journée pour inciter le public à découvrir le tram et ses différents arrêts.
Les nouvelles stations Théâtre, Faïencerie et Place de l'étoile ont ouvert ce 27 juillet
«Dans quatre ans le tram circulera sur un tracé de 16,4 km du Findel jusqu'au nouveau Stade à la Cloche d'Or», annonce François Bausch. Conséquence: «2.000 bus circuleront en moins chaque jour dans la capitale!» Le tracé du tram s'étendra vers le Nord et le Sud de la capitale. Coût: 214 millions d'euros.
Un tout nouveau pont devra enjamber l'A1, l'autoroute de Trèves, d'ici quatre ans, pour permettre au tram de relier Luxexpo à son terminus devant l'aéroport du Findel.